L'assurance maladie Suisse

Prendre soin de sa santé sans se ruiner


Que couvre une assurance de base ? À quel moment ai-je besoin d'une assurance complémentaire ? Qu'est-ce qu'une franchise ? L'assurance maladie suisse vous paraît encore floue ? Voici les informations essentielles pour y voir plus clair.

 

Le système d'assurance maladie suisse


Vous avez trois mois à partir de votre arrivée en Suisse pour vous affilier à l'assurance maladie obligatoire.

L'essentiel en bref :

  • Vous avez la liberté de choix pour votre assureur maladie.
  • Vous pouvez changer de caisse maladie tous les ans pour la fin de l'année.
  • Les prestations sont identiques quelle que soit la caisse.
  • La prime (contribution à payer) dépend du lieu de domicile de l'assuré, de son âge et de son choix quant au modèle d'assurance et la franchise.

Les prestations couvrent les domaines suivants :

  • Maladie
  • Accident
  • Maternité

En tant qu'employé(e), vous êtes déjà couvert(e) contre les accidents par votre employeur et pouvez donc exclure la couverture accident.

Il est bon de comparer les primes au préalable car les écarts d'une caisse maladie à une autre sont importants.

Dans l'assurance de base – comme pour les impôts – le lieu de domicile est déterminant pour le montant à payer. Pour réaliser des économies, il est donc conseillé de s'installer dans un canton ou une région où les primes sont plus basses.

Bon à savoir

Les caisses maladie sont obligées d'admettre à l’assurance de base toute personne qui en fait la demande.

 

Assurance de base


L'affiliation à une caisse maladie est obligatoire dès lors que vous résidez en Suisse.

Les prestations sont identiques auprès de toutes les caisses maladie et couvrent les soins médicaux de première nécessité. Il est toutefois utile de lancer un comparatif des primes, car il existe de grandes différences de primes d'une caisse maladie à l'autre. Ces écarts s'expliquent notamment par le service propre à chaque caisse maladie.

Les critères déterminants pour le calcul des primes sont le lieu de domicile et l'âge des assurés ainsi que le modèle d'assurance et la franchise choisie.

 

Cas habituel : une assurance maladie sans couverture accident


Si vous travaillez plus de 8 heures par semaine pour le même employeur, vous serez automatiquement assuré contre les accidents (couverture LAA). En tant qu'employé, on peut donc sans souci conclure une assurance maladie sans couverture accident. L'assurance accident couvre les frais de guérison en cas d'accident, qu'il soit professionnel ou non.

Les personnes sans activité professionnelle, les enfants et indépendants doivent être assurés contre les accidents auprès d'une caisse maladie ou d'une assurance accident d'une compagnie privée.

Bon à savoir

Les employés qui quittent leur emploi de leur propre gré sont toujours couverts pendant 30 jours après la fin du droit au salaire. Si malheureusement vous deviez perdre votre emploi, vous seriez couverts contre les accidents par l'ORP (Office régional de placement) auprès de la CNA (Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents).

 

Participation aux coûts en cas de maladie


Lorsque vous avez recours à des prestations médicales telles que des consultations chez un médecin, des hospitalisations ou des médicaments, l'assurance obligatoire ne rembourse pas entièrement les coûts. Vous devez donc participer aux coûts jusqu'à concurrence d'un certain montant.

Cette participation se compose de la franchise et de la quote-part.

Franchise

Vous pouvez choisir librement le montant de votre franchise, qui est toutefois de 300 francs minimum pour les adultes et 0 franc pour les enfants. Avec la franchise minimale, vous devez donc participer au coûts jusqu'à 300 francs par année civile. Plus vous fixez la franchise haut, plus vous obtenez un rabais élevé sur vos primes.

Quote-part

Dès que les dépenses de santé ont atteint le montant de la franchise, vous payez une quote-part de 10 % pour un montant maximum de 700 francs (ou 350 francs maximum pour les enfants). Cela signifie que la quote-part ne s'applique que lorsque la limite de la franchise a été atteinte.

Cela vous paraît encore flou ? Vous trouverez ici un exemple de calcul pour y voir plus clair.

 

Assurance complémentaire


Souscrire une assurance complémentaire auprès d'une caisse maladie permet d'augmenter son confort et de combler d'éventuelles lacunes de couverture dans l'assurance de base. Les prestations des assurances complémentaires varient d'un assureur à l'autre. Ces derniers peuvent notamment fixer les primes en fonction des risques, c'est-à-dire en fonction de l'âge et du sexe de l'assuré ou émettre des réserves quant à la personne effectuant la demande.

Les deux catégories d'assurances, la « complémentaire ambulatoire » et la « complémentaire hospitalière » couvrent des besoins divers. L'« assurance complémentaire ambulatoire » rembourse, entre autres, la médecine alternative, les lunettes et les soins dentaires.

Les « assurances hospitalières », quant à elles, couvrent par exemple les prestations suivantes :

« Division commune »

L'assurance complémentaire « division commune Suisse entière » couvre la différence de frais lorsque vous êtes soigné dans un hôpital situé hors de votre canton de domicile dont les tarifs sont plus élevés que dans votre canton. Cette complémentaire est donc utile lorsque vous vivez dans un canton où les frais d'hôpital sont bas mais que vous souhaitez vous faire soigner ailleurs. En revanche, lorsque vous êtes contraint de recevoir des soins dans un autre canton parce que ces derniers ne sont pas proposés dans votre canton, vous serez remboursé par l'assurance de base.

« Division privée/semi-privée »

L'assurance complémentaire « division privée Suisse entière » ou « division semi-privée Suisse entière » est avant tout destinée aux patients qui ne désirent pas renoncer à un certain confort lorsqu'ils sont hospitalisés ou ne souhaitent pas partager leur chambre avec d'autres personnes : dans ce cas, vous pouvez prétendre au remboursement d'une chambre individuelle ou d'une chambre à deux lits à l'hôpital. Le médecin responsable de vous sera le ou la chef de clinique ou le ou la médecin-chef.

Bon à savoir

Vous ne devez pas nécessairement souscrire votre assurance de base et votre assurance complémentaire auprès de la même caisse maladie. Certes, les assureurs demandent souvent à la conclusion d'une assurance complémentaire de prendre également l'assurance de base chez eux et / ou appliquent un rabais à la complémentaire. En ce qui concerne l'assurance de base, en revanche, vous pourrez changer sans problème d'assurance ultérieurement, si cela devait s'avérer plus avantageux pour vous.

 

Comment assurer mes enfants ?


La Suisse ne connaît pas d'assurance familiale en tant que telle. En théorie, père, mère et enfant peuvent chacun être assurés auprès d'une caisse maladie distincte.

Vous payez une prime inférieure pour les enfants tandis que les jeunes adultes (19-25 ans) bénéficient souvent d'une réduction. Pensez donc aussi à lancer un comparatif de primes pour vos enfants.

Si vous attendez un heureux évènement – félicitation ! – vous avez jusqu'à trois mois après la naissance pour l'annoncer à une caisse maladie. Toutefois, vous aurez sans doute d'autres préoccupations une fois votre enfant né et serez heureux d'avoir du temps à lui consacrer. Une bonne raison de souscrire l'assurance maladie avant la naissance. L'autre avantage à annoncer son enfant avant qu'il soit né est qu'il est souvent possible de choisir une assurance complémentaire sans qu'il soit nécessaire d'examiner la santé du bébé au préalable.

Parmi les complémentaires, on recommande particulièrement l'assurance dentaire. En effet, rares sont les enfants qui disposent naturellement d'une dentition parfaite et les frais d'orthodontie peuvent vite couter cher.

Bon à savoir

La prime d'assurance de base est moins élevée pour un enfant. Vous avez deux enfants ou plus ? Très bien. Dans ce cas, certaines caisses maladie accordent une réduction supplémentaire pour le deuxième ou troisième enfant ou chaque enfant de plus. De nombreuses caisses maladie proposent également des rabais famille sur les assurances complémentaires.

 

Changer de caisse maladie


Vous souhaitez changer de caisse maladie ? Pour l'assurance de base, la règle est la suivante :

  • La résiliation de l'assurance maladie toujours en cours n'est effective qu'à la fin de l'année (31 décembre).
  • Votre lettre de résiliation doit parvenir par lettre recommandée à votre caisse maladie au plus tard le dernier jour ouvrable du mois de novembre.
  • Le changement de caisse peut vous être refusé si vous n'avez pas réglé la totalité de vos primes mensuelles et participations aux coûts.

Pour l'assurance complémentaire, la règle est la suivante :

  • Vous souhaitez changer de caisse maladie parce que les primes ont augmenté ? Vous trouverez les délais de résiliation dans les conditions d'assurance de votre caisse maladie.
  • Vous souhaitez changer de caisse maladie pour une autre raison ? Dans ce cas, les délais de résiliation diffèrent d'une caisse maladie à l'autre. Vous trouverez ici une liste des délais de résiliation.
  • Ne résiliez votre assurance complémentaire que lorsque la nouvelle caisse vous aura fourni une confirmation d'affiliation.