Primes

Enquête sur l'augmentation de primes : le seuil de douleur se situe à 25 francs

ACTUALITÉ
|
La question de Comparis : dans quel cas changez-vous de caisse maladie ? Photo : iStock / alexsl

La moitié des assurés serait prête à changer de caisse maladie si les primes mensuelles augmentaient de 25 francs. C’est ce qui ressort de l’enquête menée auprès de 1500 utilisateurs Comparis de toutes les régions de Suisse. Toutefois, 80 % des personnes interrogées sous-évaluent leur potentiel d’économies en cas de changement de caisse maladie.

comparis.ch a mené un sondage auprès de 1500 utilisateurs de toutes les régions de Suisse afin de connaître leur propension à changer de caisse maladie. La moitié d’entre eux serait prête à changer de caisse si les primes venaient à augmenter de 25 francs par mois pour 2019. Néanmoins, 80 % des personnes interrogées sous-estiment le montant des économies qu’elles pourraient réaliser en changeant de caisse maladie – pour la même franchise et le même modèle.

Pour la moitié des sondés, le seuil de douleur se situe à 25 francs d’augmentation de primes

Le taux de changement de caisse maladie dépendra de l’édition des primes 2019 du Conseil fédéral. En effet, 47,6% des personnes interrogées par Comparis seraient prêtes à changer de caisse maladie si les primes augmentaient de 25 francs par mois. Pour 33,2 % des sondés, une augmentation mensuelle de 50 francs correspond au seuil de douleur, motivant à changer de caisse maladie. Le cinquième restant des répondants accepterait quant à lui une augmentation allant jusqu’à 75 francs, sans changer de caisse. Cette répartition est la même dans toutes les régions linguistiques du pays.

La majorité des utilisateurs de comparis.ch compare les primes chaque année

La majorité des utilisateurs de comparis.ch sont sensibilisés à l’augmentation annuelle des primes d’assurance maladie, compare ces dernières chaque année et cherche à faire des économies. Cela concerne en particulier les Suisses romands : 66,7 % d’entre eux comparent les primes chaque année (la moyenne suisse est de 61,5 %), 10,8 % le font, du moins, tous les deux ans (la moyenne suisse est de 10,3 %). Selon Felix Schneuwly, expert Assurance maladie chez comparis.ch, il n’y a rien d’étonnant à ce que les Suisses romands changent de caisse maladie plus souvent que les Suisses alémaniques, car leurs primes sont plus élevées.

L’an dernier, la prime moyenne en Suisse pour les plus de 26 ans ayant opté pour un modèle standard (franchise à 300 francs et libre choix du médecin) a augmenté de 18 francs, soit de 4 %. Toutefois, rappelons que seuls quelque 20 % des Suisses sont assurés selon ce modèle. Pour ce qui est des modèles d’assurance alternatifs et des franchises plus élevées, les primes ont augmenté de jusqu’à 20 % et plus.

80 % sous-estiment le potentiel d’économies

L’augmentation des primes de sa caisse maladie n’est pas le seul critère motivant à changer d’assureur. Clairement sous-évalué, le potentiel d’économies réel que pourrait représenter un changement de caisse maladie en est un autre. Selon comparis.ch, les assurés sous le modèle standard dans le canton de Zurich auraient par exemple pu économiser 182,60 francs par mois (2017/2018) en passant de la caisse la plus chère (Supra) à la moins chère (Assura). La moitié des personnes assurées à Zurich aurait pu économiser au moins 49 francs par mois lors d’un changement.

Concrètement, 33,6 % des utilisateurs de comparis.ch interrogés n’espèrent économiser que 50 francs par mois tout au plus. Par ailleurs, 27,4 % des personnes interrogées pensent qu’elles peuvent économiser au maximum 20 francs et un autre cinquième, seulement 10 francs. Felix Schneuwly, expert Assurance maladie chez comparis.ch, est surpris de constater que même les utilisateurs de comparis.ch, dont la sensibilité aux prix est supérieure à la moyenne, sous-estiment le potentiel d’économies que présente un changement de caisse maladie. « Les personnes qui changent régulièrement de caisse maladie et qui sont déjà assurées auprès d’une caisse parmi les moins chères économisent beaucoup moins d’argent en changeant encore que les personnes qui sont assurées auprès d’une caisse parmi les plus chères et qui n’ont encore jamais changé», explique-t-il.

Plus de la moitié des assurés a changé de caisse maladie au cours des cinq dernières années

55 % des sondés ont changé de caisse maladie au moins une fois au cours des cinq dernières années. 13 % d’entre eux ont souscrit une nouvelle police d’assurance en 2018. Avec un taux de changement de respectivement 14,1 % et 14,2%, les Suisses romands et les Tessinois sont nettement plus actifs en la matière que les Suisses alémaniques (10,6 %).

Méthode
Enquête menée sur la plate-forme en ligne comparis.ch, du 27 août au 20 septembre 2018, auprès de 1594 personnes de toutes les régions de Suisse.

 

En savoir plus sur le sujet :