Immobilier à louer

Un quart des locataires souhaite déménager – mais n’en a pas la possibilité

ÉTUDES
|
Enquête Comparis : les locataires suisses sont plutôt mobiles – mais beaucoup ne peuvent pas déménager. Photo : iStock/Lordn

En Suisse, 26 % des locataires souhaitent déménager mais n’en ont pas la possibilité, notamment pour des raisons financières. On observe une barrière de rösti : l’obstacle au déménagement est particulièrement de taille pour les Romands. Mais généralement, les Suisses sont plutôt mobiles. En effet, 55 % des locataires ont déménagé au cours des cinq dernières années. Cette évolution dynamique devrait se poursuivre.

Selon notre enquête représentative auprès de plus de 4000 locataires suisses, le « logement » figure en tête des priorités des personnes interrogées. Ce sujet est cité directement après la « famille », domaine jugé le plus important dans la vie.

Cependant, un quart des sondés vit dans des conditions de logement dont ils ne sont pas satisfaits. Ils sont 26 % de locataires à vouloir déménager et quitter leur appartement. Toutefois, il n’en ont pas la possibilité, notamment pour des raisons financières. Suivent, comme motifs toutefois bien moins déterminants, les raisons familiales et professionnelles ainsi que les animaux de compagnie et la formation initiale ou continue.

 

Le fait que l’aspect financier présente le plus grand obstacle au déménagement ne surprend guère l’experte Immobilier auprès de Comparis, Nina Spielhofer : « Selon nos observations sur le marché, le loyer contraint bien 40 % de locataires suisses à se serrer la ceinture ailleurs ».

Une barrière de rösti en ce qui concerne le souhait de déménager

La situation est particulièrement tendue en Suisse romande : 37 % des Romands ne peuvent réaliser leur souhait de déménager. Un chiffre notoirement plus bas du côté alémanique et tessinois, avec 23 % respectivement. Par ailleurs, les entraves financières au déménagement sont plus importantes en Romandie (80 %) qu’en Suisse alémanique (60 %) et au Tessin (63 %).

Les ménages à faible revenu et avec enfants ne peuvent pas déménager

Les ménages d’un revenu inférieur à 4000 francs par mois sont les plus nombreux (35 %) à déclarer qu’ils aimeraient pouvoir faire les cartons mais qu’ils n’en ont pas la possibilité. Parmi les ménages d’un revenu entre 4000 et 8000 francs par mois, ils sont toujours 26 % dans ce cas, contre 21 % chez les ménages d’un revenu supérieur à 8000 francs.

Les enfants constituent eux aussi un frein au déménagement : un tiers des participants avec enfants aimerait déménager. Un chiffre bien plus faible chez les ménages sans enfants : 24 %.

Un locataire sur cinq a déménagé au cours des 12 derniers mois

Les ménages suisses sont malgré tout mobiles : plus de la moitié de l'ensemble des locataires a changé de domicile au moins une fois au cours des cinq dernières années. Et 22 % des locataires interrogés ont déménagé au moins une fois au cours des 12 derniers mois. La dynamique des déménagements devrait se poursuivre : un quart des ménages projette de déménager ces 12 prochains mois. Sur cette question, les Romands et les Tessinois se montrent davantage désireux de déménager que les Suisses alémaniques : 33 % des Romands et autant de Tessinois ont le projet de quitter leurs quatre murs.