Assurance

Assurance auto : les facteurs qui déterminent la prime

CONSEILS
| Par Andrea Auer |
Photo : iStock / Alexey Emelyanov

Le montant de la prime d’assurance auto dépend de différents facteurs. Certains sont fixes, mais d’autres sont ajustables par le preneur d’assurance, qui peut ainsi orienter les primes à la hausse ou à la baisse. Vue d’ensemble avec Comparis.

Le montant des primes d’assurance dépend de différents facteurs. Le preneur d’assurance dispose d’une marge de manœuvre pour certains, mais d’autres sont fixes. Explications avec Comparis.

Quels sont les facteurs qui influent sur la prime d’assurance auto ?

Les paramètres suivants, relatifs non seulement à votre véhicule, mais aussi à votre personne, sont déterminants.

Véhicule

  • Le paramètre qui pèse le plus dans le calcul de la prime est la valeur du véhicule.
  • La cylindrée et la puissance du moteur sont également prises en compte.
  • L’ancienneté, l’état et les options du véhicule participent aussi à la fixation du montant.

Détenteur du véhicule

  • Son âge, son sexe et sa nationalité font partie intégrante de l’équation, ainsi que son lieu de résidence et son expérience de conduite. En principe, toutefois, c’est l’âge qui compte le plus : bien souvent, les jeunes conducteurs de moins de 25 ans payent des primes plus élevées que les conducteurs plus âgés.
  • L’historique des sinistres et accidents oriente également le montant de la prime.
  • Enfin, selon que le véhicule est utilisé à des fins professionnelles et privées ou strictement personnelles, la prime peut varier.

Composantes de la prestation

Sur quels paramètres jouer pour faire évoluer le montant de la prime ?

Parmi les facteurs cités ci-dessus, de nombreux ont une influence plus ou moins forte sur le montant de la prime. Certains sont fixes, mais d’autres sont modulables par le preneur d’assurance qui peut ainsi, s’il le souhaite, orienter à la baisse le montant de la prime.

La voiture à assurer représente le facteur déterminant le plus important. Et le calcul est très simple : plus le modèle est cher, plus la prime sera élevée. Certes, ce facteur n’aura que très rarement un impact significatif sur le choix d’un modèle en particulier. Mais, avant de concrétiser l'achat d’un véhicule, se pencher sur les frais liés à son utilisation peut être une démarche intéressante. En effet, plus un véhicule est neuf, équipé et puissant, plus la prime d’assurance sera élevée. Il y a donc là un réel potentiel d’économies.

Le montant de la franchise a lui aussi des répercussions sur la prime annuelle. Une franchise élevée permet d’économiser sur les primes, mais veillez dans ce cas à avoir des réserves suffisantes pour régler les dépenses qui découleraient d’un sinistre.

En fonction de son profil de conducteur, un preneur d’assurance est affecté à un certain degré de bonus, lequel détermine le montant de la prime. Plus le degré de bonus est bas, plus la prime est faible. En cas de sinistre, le degré de bonus et, avec lui, la prime d’assurance sont relevés. Une protection de bonus empêche une telle hausse de prime – mais souvent dans la limite d’un sinistre par année d’assurance. Vous classez-vous parmi les bons conducteurs ? Car sur ce point aussi, des économies sont à faire.

Le choix du garage en cas de réparations a également une incidence sur la prime. Si vous souscrivez une police sans le libre choix du garage et que des réparations sont nécessaires, l’assurance désigne un garage proche de chez vous pour leur réalisation. La prime est alors moins élevée. Attention toutefois, car si vous optez malgré tout pour un autre garage, vous devrez vous attendre à une franchise plus onéreuse en cas de sinistre.

D’une manière générale, les fautes graves concernent les infractions au code de la route qui auraient pu être évitées, par exemple le fait d’ignorer un feu rouge. Dans le cas d’un accident consécutif à une faute grave de l’assuré, l’assureur est en droit d’exiger de lui qu’il rembourse une partie des coûts (recours). La garantie protection en cas de faute grave vous protège contre un tel recours. Mais attention : la souscription de cette garantie fait grimper le montant de la prime.

Comment économiser sur les primes ?

Avec certaines options, vous pouvez donc orienter le montant des primes d’assurance. Si votre voiture a plus de quatre ans, vous pouvez envisager de passer d’une assurance casco complète à une assurance casco partielle : en fonction de la valeur du véhicule, la prime souvent élevée d’une assurance casco complète peut ne plus être intéressante après ce délai. Il existe d’autres possibilités d’économiser sur son assurance auto.

D’une manière générale, mieux vaut bien s’informer et connaître ses besoins avant la souscription. L’option à priori la moins chère n’est pas toujours la plus adaptée. Le mieux reste encore de comparer les primes chaque année, car elles évoluent continuellement. Ainsi, en changeant d’assurance, celle-ci vous reviendra normalement moins cher.