Assurance

Faire des économies sur son assurance automobile

INFO
|
Photo : iStock / yattaa

Actuellement, en raison du coronavirus, de nombreuses personnes travaillent moins ou sont en télétravail. Dans ce contexte, on utilise rarement sa voiture mais on continue toutefois de payer l’assurance. Alors comment économiser malgré tout ? Explications avec Comparis.

La probabilité d’un sinistre constitue l’un des principaux critères pris en compte pour le calcul de la prime d’assurance automobile. Si vous n’avez plus besoin de votre voiture du fait de la crise du coronavirus, le risque d’un sinistre est minime, et pourtant, vous ne pouvez pas vous faire rembourser. Comparis vous donne des conseils pour économiser malgré tout sur votre assurance automobile.

Déposer les plaques d’immatriculation au service des automobiles

Votre véhicule va rester dans votre garage un bon moment ? Vous pouvez alors déposer les plaques d’immatriculation au service des automobiles de votre canton. L’assurance automobile est ainsi suspendue et vous récupérez une partie de la prime déjà payée. La durée du dépôt est calculée à partir du lendemain de la remise des plaques. Le montant du remboursement est fixé différemment selon les assureurs : certains remboursent au prorata de la durée de dépôt complète, d’autres versent un certain pourcentage. Renseignez-vous auprès de votre assurance sur la base de calcul utilisée. Demandez également si des frais administratifs s’appliquent.

C’est le service des automobiles de votre canton de résidence qui réglemente les dépôts. Actuellement, il est recommandé d’envoyer les plaques par la poste. Dans un tel cas, le service des automobiles informe directement l’assurance. Le processus dure environ cinq jours. Selon les assureurs, il peut toutefois être judicieux de contacter sa compagnie d’assurance dès que vous avez envoyé les plaques au service des automobiles.

Outre le remboursement de la part de la prime d’assurance, vous récupérez également la part de l’impôt sur les véhicules à moteur, au prorata. Attention : là aussi, des frais peuvent vous être facturés (p. ex. à Zurich : 30 francs pour la réimmatriculation ; à Genève : 20 francs pour le dépôt et 20 francs pour la réimmatriculation).

Adapter la police d’assurance à ses besoins

Même si vous utilisez votre voiture autant qu’avant voire plus, vous avez la possibilité, selon votre police, de réduire les coûts d’assurance à venir. Pour ce faire, jetez un œil à votre contrat. Il est souvent possible de l’optimiser – surtout si vous ne vous en êtes plus occupé·e depuis longtemps. Les trois mesures suivantes contribuent à faire baisser les coûts.

  • Passer d’une casco complète à une casco partielle : si votre voiture a plus de quatre ans, vous pouvez envisager de passer d’une assurance casco complète à une assurance casco partielle. En fonction de la valeur du véhicule, la prime souvent élevée d’une assurance casco complète peut ne plus être intéressante à partir de ce moment-là. Vous trouverez ici davantage d’informations sur la casco complète et la casco partielle.
  • L’assurance passagers est rarement utile : dès lors que vous avez un emploi en Suisse, vous pouvez retirer cette option de votre police d’assurance. En effet, en Suisse, les travailleurs sont déjà assurés contre les accidents par leur employeur.
  • Exclure également la couverture « objets emportés » : votre assurance ménage couvre-t-elle le « vol simple à l’extérieur » ? Si c’est le cas, vous pouvez retirer l’option « objets emportés » de votre assurance automobile. Attention : les objets emportés endommagés à la suite d’un accident sont couverts uniquement par la couverture tous risques de l’assurance ménage.

Alors que la suspension d’un numéro d’immatriculation se fait rapidement, vous devrez peut-être faire preuve de patience si vous souhaitez modifier votre police, car il faut passer par la résiliation ordinaire. Outre l’échéance du contrat, il existe quatre cas permettant une résiliation hors délai.

Notre conseil : en cas de résiliation, comparez les offres proposées par d’autres assureurs. L’arrivée sur le marché de nouveaux prestataires et de nouveaux produits ces dernières années a particulièrement fait bouger les lignes en matière de primes.

Les automobilistes avec des modèles « Pay as you drive » ont un avantage

Les détenteurs d’une voiture ayant souscrit un modèle d’assurance dit « Pay as you drive » peuvent s’abstenir de déposer leurs plaques d’immatriculation. La prime est calculée entre autres sur la base du nombre de kilomètres effectivement parcourus et en général, le paiement est mensuel. Si votre voiture passe actuellement la plupart du temps au garage, la prime est moins élevée pour le mois en question.