Les points à observer en souscrivant une hypothèque

Souscrire une hypothèque


Quand on acquiert son nouveau logement, le financement impose de nombreuses décisions importantes et bien des points à observer afin de ne pas regretter son choix à long terme. Voici quelques points à observer absolument.

1. Faites une croix sur les pronostics de taux

  • La citation de Mark Twain « L'art de la prophétie est extrêmement difficile, surtout en ce qui concerne l'avenir » est aussi valable en ce qui concerne les taux d’intérêt. Il n’existe à peine un organisme ou un expert qui ait prédit l’évolution des taux au cours des cinq dernières années de manière avérée.

  • Si vous considérez que les taux resteront encore longtemps à un niveau bas et que vous misez alors sur des hypothèques à court terme pour obtenir de « meilleures conditions », sachez que les échéances longues intègrent déjà cette variable. Les organismes tablent eux-aussi sur une période prolongée de taux bas. C'est aussi la raison pour laquelle les hypothèques à taux fixe sur 10 ans sont proposées à 1 % (automne 2016) et non plus à 3,5 % ou 4,5% comme cela était encore le cas il n’y a pas si longtemps.

Conseil : un emprunteur qui ne veut pas devoir suivre les évolutions de taux ou qui ne peut tout simplement pas assumer une hausse des taux aura avantage a s’assurer dès maintenant des taux extrêmement bas sur le long terme.

 

 2. Ne pas faire de tranches de manière inconsidérée

  • Les établissements financiers proposent souvent à leurs clients de répartir leur hypothèque en plusieurs tranches. Ils expliquent cette démarche par le fait que, sans échelonner l’hypothèque, vous pourriez être amené à devoir la renouveler en totalité, à des conditions moins intéressantes. Si cette approche visant à minimiser le risque est certes souhaitable, il faut savoir qu’elle a son prix.
  • Si par exemple vous avez deux tranches à respectivement cinq et dix ans, vous devrez donc refinancer dans cinq ans. Vous demanderez donc à votre établissement financier de vous faire une offre. Si celle-ci ne vous convient pas, vous devrez faire avec, même si elle est nettement moins intéressante que les offres du marché. La raison en est qu’il n'est pas judicieux, d’un point de vue économique, de répartir une hypothèque sur deux établissements financiers.
  • Les clients qui sont en mesure de rembourser la tranche arrivant à échéance, ont de bien meilleures cartes en main pour négocier : «« soit vous me proposez des conditions vraiment intéressantes, soit je rembourse la tranche en question ! » Le conseiller client qui gère votre hypothèque préfère une hypothèque plus importante. Il préfère également que vous administriez vos actifs chez lui. Que vous réduisiez vos actifs et, du même coup, votre hypothèque ne lui plaira pas beaucoup et sa disposition à mener une discussion sera à l’avenant.

Conseil : découpez votre hypothèque en tranches seulement si vous êtes en mesure d’amortiser les tranches une fois à échéance.

 

3. Attention aux calculs trop justes

  • L’achat d’une maison entraîne de nombreux frais avec lesquels vous n’aviez pas compté ou que vous n’aviez pas mis dans votre budget. Il peut s'agir de nouveaux meubles, de nouveaux besoins en termes de mobilité (une deuxième voiture par exemple) ou encore de transformations, de rénovations ou de réparations du bien immobilier.

Conseil : il est recommandé, après avoir effectué l’achat et réglé des frais connexes, de disposer d’une réserve de liquidité à hauteur de 5 % au minimum de la valeur du bien.


4. N’oubliez pas de résilier votre hypothèque (à taux fixe !)

  • Même lorsqu’elle est à taux fixe, une hypothèque doit être résiliée en dépit de la date d’échéance indiquée. Si vous ne réagissez pas, votre hypothèque à taux fixe arrivant à échéance sera, dans la plupart des cas, transformée en une hypothèques à taux variable (plus chère). Dans ce cas, vous ne pourrez pas non plus passer directement à un organisme plus avantageux et vous devrez vous tenir au délai de résiliation de l’hypothèque variable.

Conseil : vérifiez dès aujourd'hui votre contrat (date de résiliation) et inscrivez un rappel dans votre agenda ou demandez-nous de vous rappeler la date de résiliation par e-mail. Plus

 

5. Ne souscrivez rien sans comparer

  • Souscrire ou prolonger au premier appel de votre conseiller client et au premier taux qu’il vous indiquera peut coûter cher.
  • Nous connaissons de nombreux cas dans lesquels les clients ont pu réaliser des économies substantielles en comparant – soit directement via comparis.ch soit en observant eux-mêmes le marché. Souvent, un client hypothécaire suisse qui compare et qui négocie bien /fait négocier les conditions peut économiser 5000 à 20 000 francs dans l'affaire !

Conseil : profitez de l’expertise d’HypoPlus, un service partenaire de comparis.ch, pour négocier votre hypothèque. HypoPlus travaille avec plus de 50 établissements afin d’obtenir pour vous les meilleures conditions. Simplement, gratuitement et sans engagement.


Guide des hypothèques 


Demandez une offre personnelle

HypoPlus, un service partenaire de comparis.ch, compare tous les prestataires et vous recherche la meilleure offre.

Demande d'offre


Cela pourrait aussi vous intéresser :