Droit et législation

Budget du ménage : garder la main sur ses dépenses

INFO
|
Gardez la main sur vos dépenses. Vos finances vous en seront reconnaissantes. Photo : iStock.com/monkeybusinessimages

Assurances, loyer, impôts… Quelles dépenses fixes devrez-vous réaliser cette année ? Et combien vous restera-t-il pour l’habillement ou pour les vacances ? Si vous ne voulez pas vous retrouver dans le rouge brutalement, mieux vaut établir un budget pour les dépenses du ménage. comparis.ch vous explique ce dont il faut tenir compte. 

Certaines personnes connaissent cette situation : l’argent a été écoulé tandis que le mois, lui, est loin de l’être. Un week-end par-ci, un nouveau téléviseur par-là et entre-temps une paire de baskets ultra-cool : grâce au paiement par mensualités, aux crédits avantageux et au règlement dématérialisé des commandes, dépenser de l’argent est aujourd’hui d’une simplicité déconcertante. Le compte bancaire se retrouve à sec plus rapidement que prévu. Et si les assurances et les impôts ont, en plus, la mauvaise idée d’envoyer leurs factures à ce moment-là, la situation peut vite se détériorer. Ne serait-ce qu'au cours des dix dernières années, l’endettement des ménages privés en Suisse a progressé de 40 %, et la tendance est à la hausse. Or, se prémunir contre le surendettement est loin d’être impossible. Établir un budget réaliste des dépenses du ménage permet d’éviter les mauvaises surprises. Et le début de l’année se prête tout particulièrement à ce type d’exercice. 

Étape 1 : quels sont les principaux postes de dépenses fixes ?

Pour ne pas prendre de risques, les premières dépenses dont il faut tenir compte, sont celles qui devront être réalisées dans tous les cas. En font partie, pour la plupart des gens en Suisse, les assurances, les frais consacrés au logement et les impôts. À elles seules, ces dépenses représentent près de la moitié du budget d’un ménage. L’habillement, l’alimentation ou même les vacances ne viennent qu’ensuite. 

Selon « Budget-conseil Suisse », un ménage avec deux enfants et des revenus nets de 7000 francs par mois doit compter avec les grands blocs ci-dessous :

Logement (électricité incluse) = 1820 francs (doit représenter environ ¼ des revenus)

Assurance maladie = environ 1100 francs (assurance de base et assurance accident enfant; franchise annuelle minimum 100 francs et quote-part non comprises)

Alimentation = 1050 francs (compter jusqu’à 100 francs supplémentaires pour un adolescent de 12 ans ou plus)

Impôts = environ 600 francs (en fonction du lieu de résidence; se reporter au dernier bordereau d’impôt)

Étape 2 : les dépenses variables

On recense notamment parmi les dépenses variables l’habillement, la mobilité, la garde des enfants, la communication comme les vacances ou les provisions financières (pour des imprévus tels que réparations ou autres). Ces postes peuvent varier en fonction du logement (location/propriété), du nombre et de l’âge des enfants (garde/formation), de l’éloignement du lieu de travail (véhicule/transports en commun), du mode de vie personnel (voyages/hobbies), etc. Il s'agit de dépenses individuelles et la meilleure façon de les identifier est de consulter ses anciens justificatifs. Attention à ne pas oublier les dépenses en espèces réalisées pour le cinéma, les restaurants, le pressing, etc.

Étape 3 : des dépenses et des revenus équilibrés ?

On met alors le total des dépenses mensuelles en face des revenus escomptés (salaires et autres recettes). Si un déficit apparaît à ce moment-là, le budget doit alors être retravaillé. Quel poste repose sur des prévisions trop généreuses ? Où peut-on faire des économies ? Un budget équilibré constitue une base solide. À la fin de chaque mois, on peut alors comparer les dépenses prévisionnelles avec celles qui ont été effectivement réalisées. Les écarts notoires apparaissent immédiatement.

Conseils : voilà comment faire des économies

Un trou énorme dans votre budget se profile ? Dans ce cas, il faut peut-être passer toutes les dépenses au peigne fin. Les possibilités de faire des économies ici ou là sont nombreuses. Voici quelques conseils :

Shopping

  • Ne jamais faire de courses sans une liste
  • Ne jamais se rendre au supermarché le ventre creux
  • Ne pas se laisser tenter par de (prétendues) bonnes affaires
  • Bien peser le pour et le contre d’une acquisition
  • Comparer les prix sur Internet

Télécommunication

  • Lorsque les factures de téléphonie mobile sont élevées, changer pour un forfait. Cette formule permet de passer autant d’appels et d’envoyer autant de textos que l’on veut. 
  • Est-ce vous allez souvent sur Internet ou utilisez-vous avant tout votre portable pour téléphoner ? Il existe peut-être une offre plus adaptée à votre profil. Informez-vous grâce au Comparatif de téléphonie mobile sur comparis.ch.

Caisse maladie

  • Bien que dans l’assurance de base toutes les caisses maladie couvrent les mêmes prestations, les primes ne sont pas identiques. Changer de caisse maladie peut donc être intéressant. Pour une famille, les économies peuvent rapidement se chiffrer en milliers de francs. Mais comment trouver la caisse la plus avantageuse ? Vous pouvez vous informer en consultant ici un aperçu actuel.
  • En fonction de l'âge et de l’état de santé, augmenter sa franchise peut éventuellement permettre de dépenser moins.

Mobilité

  • Le vélo est le moyen de transport à la fois le moins cher et le plus propre. Sans compter qu’il aide à rester en bonne santé.
  • Pour tous ceux qui ne peuvent pas se passer d’une voiture : il existe peut-être une assurance auto moins chère ? Sur comparis.ch, vous avez la possibilité de comparer les assurances automobiles.

 

Pour information : livres de comptes numériques

Il est possible de se procurer un livre de comptes classique, dans lequel on note ses dépenses et ses recettes au crayon, en papèterie ou dans les grands magasins. Mais, encore plus pratique, il existe aussi des livres de compte numériques. Le plus : ils ne permettent pas seulement de planifier un budget mais aussi d’identifier des frais cachés. Les outils proposés sont nombreux et vont du fichier Excel à des applications telles que « My Budget Book » ou encore « Alerte Budget », en passant par des calculateurs en ligne comme celui de Budget-conseil Suisse .