Impôts

Déclaration d’impôts 2016 : la déduction des frais de santé

CONSEILS
|
Nos conseils pour optimiser ses impôts via les frais médicaux.

Le 31 mars dans la plupart des cantons suisses, c’est à nouveau la date fatidique, celle où Monsieur et Madame Dupont doivent avoir retourné leur déclaration d’impôts, dûment renseignée. Comme la pilule « impôts  passe toujours mieux à chaque possibilité de déduction, nous avons une bonne nouvelle pour les contribuables : les soins dentaires, primes maladie et autres frais de santé sont déductibles d’impôt – du moins dans une certaine limite. Nos conseils avec les points à observer et les possibilités d’optimisation à l’aide des frais de santé. Attention : la date butoir peut varier d'un canton à l'autre

La bonne nouvelle, pour commencer : les primes maladie sont déductibles du revenu . La mauvaise, en revanche : la somme ne peut pas être déduite en totalité. Le montant précis déductible dépend du canton. Dans le canton de Berne par exemple, les femmes et hommes mariés peuvent déduire jusqu’à 4800 francs ; à Zurich jusqu’à 5200 francs.

De plus, outre les primes maladie, on peut également déduire les frais médicaux effectifs de son revenu. Il est toutefois utile de lire attentivement le guide pratique accompagnant la déclaration fiscale, car les frais de dentiste, médecin, hôpital, médicaments et autres thérapies ne peuvent être déduits qu’à partir du moment où ils dépassent 5 % du revenu. Sans compter qu’on ne peut faire valoir que les frais médicaux prescrits par un médecin. En effet, la personne qui se fait opérer des yeux pour des raisons purement esthétiques est entièrement responsable des coûts – et ne peut donc pas les déduire.

Le mieux est de faire effectuer les interventions dans la première moitié de l’année, si possible.

D’où l’importance de bien s’organiser en cas d’intervention prescrite par un médecin (et donc déductible). Car en effectuant ses visites médicales, thérapies et autres soins dans la première partie de l'année, on s’assure que toutes les factures (partielles) arriveront encore la même année – et pourront être comptabilisées dans la franchise de l’année. Autrement, la possibilité de déduction risque d’être perdue.

Rappelez-vous : pour faire effectivement valoir les primes et frais médicaux, il faut une attestation d’impôt de l'assurance. Si vous ne la recevez pas automatiquement, appelez simplement votre caisse maladie.

Changer de caisse maladie en pleine année ? Mode d'emploi.

En parlant d’optimisation : saviez-vous que sous certaines conditions, vous pouvez résilier votre police d'assurance maladie pour la fin du premier semestre, à savoir le 30 juin 2017, et passer à une autre caisse maladie ? Cette option est ouverte aux assurés affiliés sous le modèle traditionnel avec la franchise minimale légale de 300 francs (0 franc pour les enfants). Mais attention : dans ce cas, le délai de résiliation est de trois mois – la lettre de résiliation doit donc parvenir à l'assureur au 31 mars. Créez votre lettre de résiliation en quelques étapes.

 

Comparer les primes