Primes

1,2 million d'assurés pourrait réduire ses primes maladie 2019 de 40 à 53 %

ANALYSES
|
Même si les primes maladie 2019 n’augmentent que modérément, beaucoup d'assurés peuvent faire de belles économies en effectuant certains changements.

En Suisse, un adulte paie 4715 francs en moyenne par an pour son assurance de base. Certes, les primes maladie 2019 augmentent seulement de 1,2 % en moyenne. En revanche, 1,2 million d’assurés adultes pourrait réduire sa facture d'assurance maladie de 40 % ou plus en changeant de caisse maladie, de franchise et éventuellement de modèle d’assurance. Et ce, en premier lieu dans le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures, qui présente un potentiel d'économies de 53 % ou de 2264 francs. Voilà les résultats d’une analyse du comparateur sur Internet comparis.ch.

Inférieure à la moyenne, l'augmentation de 1,2% des primes 2019 dans l'assurance de base a provoqué un certain soulagement. Or, ni la hausse moyenne ni la hausse individuelle des primes n’indique le potentiel d’économies effectif. Selon l’analyse des primes maladie 2019 de comparis.ch, 1,2 million d'assurés pourrait quasiment diviser ses primes d’assurance 2019 par deux et ce, rien qu’auprès des principales caisses de Suisse. 

Ce n’est pas négligeable : les primes d'assurance de base représentent un poste de dépenses notoire dans le budget d’un ménage suisse – 4715 francs par an en moyenne. Le potentiel d'économies est le plus important dans le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures, où les assurés pourraient économiser plus de 53 %, soit 2264 francs, en passant de la caisse CSS, sous le modèle standard, à la caisse Concordia, sous le modèle du médecin de famille et en relevant leur franchise de 300 à 2500 francs.

1,2 million d'assurés pourrait économiser 40 % ou plus sur ses primes d’assurance de base

Selon l'analyse Comparis, 1,2 million d’adultes affiliés à l'assurance de base en Suisse pourrait en principe économiser 40 % ou plus sur ses primes maladie l’année prochaine, en passant de l’une des principales caisses du canton à l’une des cinq caisses les moins chères et éventuellement, en adaptant leur modèle d'assurance de même qu’en relevant leur franchise de 300 à 2500 francs. Un point qui ne s’applique pas uniquement aux assurés du modèle standard. Bien 442 000 affiliés détenant un modèle d'assurance alternatif peuvent eux aussi réaliser un tel potentiel d'économies. En outre, 411 333 personnes supplémentaires peuvent économiser 40 % et plus, sans même changer de caisse maladie. Cela est particulièrement vrai pour les affiliés à l'assurance de base, ayant le modèle standard et une franchise de 300 francs.

Des primes plus de 20 % inférieures avec une franchise de 300 francs

Pour beaucoup d'assurés, il peut y avoir de bonnes raisons de ne pas changer simultanément de modèle d'assurance, de franchise, voire de caisse maladie. Cependant, il serait possible de réaliser entre 20 et 40 % d’économies, par exemple pour 309 000 personnes, en revoyant la caisse maladie et le modèle d'assurance mais en conservant la franchise de 300 francs. Par ailleurs, 15 000 assurés pourraient réduire leur facture de 20 % et plus, seulement en changeant de caisse maladie ou de modèle auprès de leur caisse maladie actuelle.

« Le monde de l’assurance maladie est en perpétuel mouvement. C'est pourquoi il est bon de comparer les primes chaque année, même en étant déjà affilié à un modèle alternatif », explique Felix Schneuwly, expert Assurance maladie de Comparis. En effet, les assurés du régime alternatif ont tout particulièrement intérêt à vérifier auprès de quelles caisses leur médecin de famille figure dans un modèle à prix réduit.

Les assurés au modèle du médecin de famille profitent particulièrement en changeant de caisse

Parmi les personnes affiliées à un modèle alternatif, celles ayant opté pour le médecin de famille avec une franchise de 300 francs ont particulièrement intérêt à revoir leurs options d’assurance : le passage à l’une des caisses les moins chères du canton permet de faire baisser ses primes jusqu'à 20,5 % ; notamment à Neuchâtel, en quittant Sanitas pour Assura. Ailleurs aussi, changer de caisse maladie fait sensiblement baisser les primes. À Zurich, par exemple, les assurés ayant opté pour le médecin de famille économisent 16 %, soit 859 francs, sur leurs primes en passant de Swica à Assura, toujours avec le même modèle. Les Genevois, quant à eux, économisent 18 % en migrant de la caisse Avenir à la compagnie Assura ; les Bâlois même 19 % en quittant Vivao Sympany pour Assura.

Auprès d’une même caisse maladie, le modèle HMO est souvent le moins cher

Sans changer de caisse maladie, on peut aussi réaliser de belles économies en optant pour un modèle d'assurance différent. Chez les compagnies leader du marché, par exemple, ce sont avant tout les assurés du modèle standard qui profitent du passage au modèle HMO. En comparaison nationale, ce sont les assurés Swica avec modèle standard et franchise de 300 francs qui économisent le plus en passant au modèle HMO et ce, dans les cantons suivants : Bâle-Ville, Zurich, Bâle-Campagne, Appenzell Rhodes-Intérieures et dans les cantons d’Appenzell Rhodes-Extérieures, Saint-Gall, Soleure, Tessin et Zoug.

Il n’y a pas que le prix qui compte – la qualité du service aussi

« Néanmoins, le prix ne doit pas être le seul facteur déterminant dans le choix de la caisse maladie. Il est conseillé aux assurés qui changent de compagnie de particulièrement veiller à la satisfaction client obtenue par les assureurs », recommande Felix Schneuwly, qui attire l’attention sur la note de satisfaction client. « La couverture de l'assurance de base est définie par la loi ; elle est donc identique quelle que soit la caisse maladie. En revanche, la qualité du service peut varier fortement », précise l’expert Comparis. Et elle ne se limite pas à l'existence d’une hotline ou d'agences. « Beaucoup de caisses peu chères facturent les prestations ambulatoires selon le principe du "tiers garant".» En d'autres termes, les assurés doivent avancer les frais pour chaque prestation médicale remboursée.