Comparis
Newsletter
fr

Assurances

Auto & moto

Immobilier

Crédit & hypothèques

Comparateur de prix

Santé & prévoyance

Autres services

Comparis

Menu

AssurancesAssurance maladieFrais d'ambulance : qui paie quoi, et quand ?
Prestations

Frais d'ambulance : qui paie quoi, et quand ?

Par Felix Schneuwly

05.01.2021

Photo : iStock / cookelma

Vous avez une urgence médicale et vous ne pouvez vous faire transporter ni en voiture, ni en transports en commun ? Si vous appelez le numéro d’urgence 144 pour une ambulance, l’assurance de base couvre vos frais de transport.

La totalité des réponses concerne les personnes assurées contre les accidents via leur caisse maladie ainsi que les transports en cas de maladie.

Combien coûte l’intervention d’une ambulance ?

En cas d’urgence, chaque seconde compte. Les secours permettent le transport rapide des patients vers l’hôpital le plus proche. Le coût de ce service varie fortement d’un canton à l’autre : l’intervention des secours pour un infarctus, par exemple, est plus coûteuse dans le canton de Saint-Gall qu’en Argovie, relatait la télévision suisse. Dans ce cas, la facture oscille entre 900 et 2100 francs.

Quelle assurance prend en charge les frais d’ambulance ?

Lorsque l’on bénéficie d’une assurance accidents par l’intermédiaire de son employeur ou contractée auprès d’un assureur privé, les frais de transport sont pris en charge par cette assurance dans leur intégralité. Par contre, en cas de maladie ou de couverture accidents via une caisse maladie, le transport peut vite coûter cher.

Dans quels cas l’assurance de base couvre-t-elle les frais d’ambulance ?

L’assurance de base participe aux coûts lorsque le transport est nécessaire pour des raisons médicales. Elle ne paie rien lorsqu’on peut raisonnablement transporter le patient en véhicule privé ou en transports en commun.

Combien l’assurance de base paie-t-elle pour le transport ?

L’assurance de base paie la moitié des coûts, jusqu’à concurrence d’un certain plafond. Lorsque la vie du patient est en péril et qu’une opération de sauvetage s’avère nécessaire, la limite est fixée à 5000 francs par année civile (coûts de sauvetage). Si le patient n’est pas en danger de mort, mais qu’un transport en ambulance est nécessaire pour des raisons médicales, l’assurance de base prend en charge 500 francs maximum par année civile (frais de transport).

Si le transport à l’hôpital a lieu en taxi, l’assurance de base intervient-elle ?

Dans des cas exceptionnels uniquement. Quand le déplacement du patient en voiture ou en transports en commun est impossible pour des raisons médicales, l’assurance de base prend en charge 50 % des coûts, jusqu’à concurrence de 500 francs par année civile. Important : le transport doit se faire par un moyen de locomotion répondant aux exigences médicales. Il est conseillé de vérifier ce point au préalable avec son assurance maladie.

Existe-t-il une assurance prenant en charge la totalité des frais ?

Oui. Certaines assurances complémentaires garantissent une couverture plus élevée. Quelques-unes sont même illimitées et prennent en charge les frais de transport et de sauvetage dans leur intégralité. À vous d’estimer la limite de couverture adaptée à votre situation.

Trouver la complémentaire optimale

En cas d’accident à l’étranger, l’assurance de base paie-t-elle mon transport ?

L’assurance de base contribue aux frais de transport, à l’étranger comme en Suisse, aux mêmes conditions. Par contre, il en va autrement des frais de sauvetage, qu’elle ne prend pas en charge. Une assurance complémentaire s’avère là encore utile : le transport et le sauvetage hors de Suisse peuvent vite se chiffrer à des milliers, voire des dizaines de milliers de francs. Il est donc essentiel de faire le point sur son assurance accidents avant de partir à l’étranger, afin de vérifier que l’on dispose de garanties suffisantes.

Je suis donateur Rega. Ai-je besoin d’une assurance complémentaire ?

La Rega n’est pas une assurance. De plus, la carte de titulaire ne donne pas droit aux secours : la Rega peut venir en aide à ses donateurs, mais elle n’y est pas tenue. Elle peut décharger ses donateurs des frais de rapatriement lorsque les assurances ou autres tiers ne sont pas tenus de les prendre en charge et ne remboursent pas ou seulement partiellement les coûts de l’intervention. Cette règle s’applique tant aux rapatriements par l’un des jets Rega que par un avion de ligne. En outre, la Rega ne prend pas en charge les soins d’urgence à l’étranger. Pour souscrire ce type de couverture, il convient de s’adresser à son assurance (de base ou complémentaire) ou à une assurance maladie pour l’étranger.

Qui paie le transfert d’un hôpital à un autre ?

Lorsqu’un patient est transféré d’un hôpital à un autre pour les besoins de son traitement et par nécessité médicale, les coûts sont entièrement pris en charge par l’assurance de base. Le transfert fait en effet partie des soins stationnaires.

Quelqu’un appelle une ambulance pour moi alors que je n’en ai pas besoin. Qui paie ?

À partir du moment où l’ambulance arrive sur les lieux avec son équipe, cela engendre des frais. De manière générale, c’est le patient, ou son assurance, qui paie. La personne qui appelle les secours n’a pas de frais, sauf en cas d’appel abusif.

La totalité des réponses concerne les personnes assurées contre les accidents via leur caisse maladie ainsi que les transports en cas de maladie.

Auteur

Felix Schneuwly

Expert Assurance maladie et Santé

media@comparis.ch

Articles similaires

Haut de page

Newsletter

Restez informés avec les bons plans et les conseils d'experts en matière de santé, d'argent et d'impôts.

En m'abonnant à la newsletter, j'accepte le traitement de mes données conformément à la Déclaration de protection des données de comparis.ch

comparis.ch
  • A propos de Comparis.ch

  • Médias

  • Offres d'emploi

Réseaux sociaux
Langue
  • DE
  • FR
  • IT
  • EN
  • Contact
  • Confidentialité
  • Juridique
  • La Rédaction

© 1996–2020 comparis.ch SA, Birmensdorferstrasse 108, 8003 Zurich, +41 44 360 52 62