Déménagement

Logement, déménagement et crise du coronavirus : ce qu'il faut savoir

ACTUALITÉ
|
Photo : iStock / AntonioGuillem

Votre déménagement approche, mais peut-il avoir lieu malgré la crise du coronavirus ? Les entreprises de déménagement et de nettoyage continuent-elles à exercer ? Ai-je l’obligation de payer le loyer de mon nouveau logement même si je ne peux pas encore y emménager ? Comparis répond ci-après aux questions essentielles sur le thème du déménagement, du logement et de l’immobilier.

Les entreprises de déménagement et de nettoyage sont-elles encore autorisées à exercer ?

Pour le moment, les entreprises de déménagement et de nettoyage sont encore autorisées à exercer. Déménager est donc encore possible. Il est conseillé aux locataires de n’assister ni au déménagement ni au nettoyage de leur ancien logement.

Ai-je le droit de déménager avec l’aide de mes amis ?

Tant qu’aucun plan de confinement général n’a été décrété, vous pouvez inviter jusqu’à quatre amis à vous aider à déménager. Toutefois, les recommandations en vigueur de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) doivent impérativement être respectées, c’est-à-dire garder une distance minimale de deux mètres entre chaque personne et bien se laver les mains, régulièrement, ou, si c’est impossible, se les désinfecter. Ces mesures sont censées casser les chaînes de transmission.

Je suis preneur de son indépendant et n’ai quasiment plus aucun mandat. Est-ce que je peux payer mon loyer un peu plus tard que prévu ?

Le Conseil fédéral a porté de 30 à 90 jours le délai accordé pour le paiement des loyers d’un logement locatif ou de locaux commerciaux. Étant donné que l’interdiction des manifestations ordonnée par les autorités vous touche, vous pouvez bénéficier de cette prolongation. Cette dernière est applicable aux loyers et aux charges qui arrivent à échéance entre le 13 mars et le 31 mai 2020. Aux mêmes conditions, il a en outre porté de 60 à 120 jours le délai imparti aux fermiers pour s’acquitter de leurs termes.

Est-ce raisonnable de visiter un appartement ou vaut-il mieux que j’attende ?

Le Conseil fédéral n’a jusqu’à présent pas interdit ce genre d’activités. Cela étant, il est préférable de visiter l’appartement chez soi, par vidéo. Dans l’hypothèse où une visite en personne serait inévitable, les exigences de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) doivent absolument être respectées.

Suis-je dans l’obligation de payer le loyer de mon nouveau logement même si la crise du coronavirus m’empêche pour l’instant d’y emménager ?

Du point de vue purement juridique, le loyer est dû. Ces cas d’espèce font actuellement l’objet de débats politiques. Ainsi, l’Association suisse des locataires exige la suspension des mesures d’expulsion. Il est conseillé de prendre immédiatement contact avec l’administration afin de trouver arrangement provisoire.

Je souhaite vendre mon bien immobilier. Comment dois-je procéder ?

Aucune activité n’est interdite à condition que les règles sanitaires édictées par le Conseil fédéral soient respectées. La publication de petites annonces, la rédaction d’une présentation ou les tâches administratives peuvent être réalisées à l’aide des outils numériques. Les visites immobilières peuvent avoir lieu sur place, comme avant, à condition, là encore, de respecter les règles sanitaires du Conseil fédéral, mais les visites virtuelles pourraient s’y substituer. Même en temps normal, c’est-à-dire en l’absence de coronavirus, les biens immobiliers ne sont pas toujours faciles à vendre. Il est donc conseillé au propriétaire désireux de vendre de se renseigner au préalable pour réussir la vente de son bien immobilier. Vous trouverez des réponses à diverses questions que vous vous posez peut-être dans cet ebook à télécharger sur le thème de la vente immobilière.

Que nous enseigne l’histoire quant aux répercussions d’une crise sur le marché immobilier ?

Établir des prévisions sur la base d’événements historiques est toujours délicat. En effet, «L’histoire ne se répète pas, elle rime », aurait dit un jour l’écrivain américain Mark Twain. La pandémie de coronavirus va peser sur les prix de l’immobilier, c’est quasiment certain. L’ampleur du correctif que subiront les prix dépendra avant tout de la durée et de la gravité de la récession économique. La pression sur les prix de l’immobilier commercial et de rendement sera probablement plus forte en moyenne que sur ceux de l’immobilier à usage propre. L’expérience montre que les propriétaires privés réduisent drastiquement leur consommation pour conserver leur logement. La crise de l’immobilier de la fin des années 1980 au début des années 1990 a donné lieu à relativement peu de ventes judiciaires de propriétés individuelles en Suisse. Mais répétons-le : les observations du passé ne sont pas nécessairement transposables aux crises à venir.

Je souhaite visiter un bien immobilier en vue d’un achat. Comment cela se passe-t-il à l’heure actuelle ?

En l’état actuel des choses, la visite d’un bien immobilier n’est visée par aucune des règles avec lesquelles le Conseil fédéral entend freiner la propagation du coronavirus. Lors d’une visite, il faut impérativement respecter un écart d’au moins deux mètre avec toute personne. Cela étant, certains agents immobiliers ont déjà suspendu les visites, ou ne les réalisent plus que par appel vidéo.

Risque-t-il d’y avoir des retards dans le bâtiment ?

Les mesures actuelles du Conseil fédéral exigent des employeurs du secteur du bâtiment qu’ils limitent le nombre de personnes présentes sur les chantiers et dans les entreprises et qu’ils adaptent l’organisation du travail à la situation. En outre, les groupements de plus de cinq personnes dans les locaux de pause et les cantines sont interdits. Il est également impératif de respecter l’écart de deux mètres. Compte tenu de ces circonstances, l’allongement des délais de livraison dans le secteur du bâtiment est inévitable.

Vous avez d’autres questions sur le thème du coronavirus ? Vous trouverez d’autres questions-réponses ayant trait à des sujets tels que caisse maladie, conditions de travail, prévoyance et voyages sur cette page. Les questions relatives au crédit privé, au maintien du salaire, aux hypothèques et aux PME font toutes l’objet d’une page qui leur est consacrée.