Assurance

Assurance auto : délais de résiliation raccourcis, flexibilité accrue

INFO
|
Le délai de résiliation pour l’assurance automobile se raccourcit. Photo : iStock / Pattanaphong Khuankaew

Le marché de l’assurance automobile est en plein essor. Résultat : les durées de résiliation, par exemple, sont raccourcies. Cela présente un grand avantage pour les clients, qui gagnent en flexibilité et qui peuvent passer plus rapidement à des offres plus attrayantes. Comparis éclaire votre lanterne concernant les nouvelles tendances en matière de délais de résiliation.

Par le passé, il n’était pas possible – sauf exceptions – de résilier une assurance automobile du jour au lendemain. Aujourd’hui encore, les preneurs d'assurance sont liés par la durée de contrat fixée dans la police. En revanche, il y a plus ou moins de flexibilité d’une compagnie à l’autre. 

Règles générales en vigueur

Beaucoup de contrats – même conclus sur plusieurs années – comportent aujourd’hui encore un droit de résiliation annuel. En d’autres termes, on ne peut en principe mettre fin au contrat que pour la fin de l’année contractuelle. Avant, l’année contractuelle se terminait souvent au 31 décembre. Aujourd’hui, dans beaucoup de cas, c’est la date de souscription du contrat qui s’applique. Pour des raisons historiques, beaucoup de polices plus anciennes fixent toujours la fin du contrat à la fin de l’année. Voici un aperçu des délais de résiliation par compagnie.

Les personnes souhaitant résilier leur assurance automobile doivent généralement effectuer les démarches trois mois avant la fin de l’année contractuelle. Dans ce cas, c’est la date de réception auprès de l'assurance qui fait foi. En d’autres termes, quand le dernier jour du mois tombe un week-end, la lettre de résiliation doit arriver chez l'assureur au plus tard le vendredi qui précède. D’où l’importance d’envoyer la lettre de résiliation en recommandé (vous trouverez ici un modèle).

Résilier du jour au lendemain ?

La compagnie Dextra pratique des délais de résiliation plus courts : elle propose un délai de résiliation de 24 heures avant la fin du contrat. L'assuré peut en outre conclure le droit de résiliation 24h moyennant supplément. Cela veut dire que, en tant que preneur d'assurance, il est possible de résilier de manière anticipée dans un délai d’un jour. Selon la différence de prix avec des offres concurrentes, cela peut rentabiliser l’investissement.

Nouveauté : l’assurance auto sous forme d’abonnement mensuel flexible

Depuis septembre 2019, l'assureur Smile.direct propose un abonnement mensuel flexible. Cette formule permet de résilier l’assurance d’un mois à l’autre. Dans ce cas, la résiliation doit être déposée 14 jours avant la fin du mois. Une assurance automobile sous forme d’abonnement mensuel signifie aussi que les primes d’assurance sont à régler mensuellement. 

Quels que soient les délais de résiliation qui s'appliquent, vous pouvez enregistrer une alerte résiliation Comparis afin d’être sûr de ne manquer aucun délai de résiliation. 

Souscription de la nouvelle police

À la conclusion d’une nouvelle police d'assurance, il est conseillé de bien se renseigner sur la durée du contrat et sur le délai de résiliation. Il est de plus recommandé de ne souscrire de contrat qu’avec une durée ne dépassant pas une année. Dans le cas contraire, il est judicieux d’intégrer au minimum le droit de résiliation annuel dans la police d'assurance. Avec une durée de contrat raccourcie et un délai de résiliation tout aussi court, vous gardez votre flexibilité et pouvez profiter d’éventuelles primes à la baisse proposées sur le marché de l’assurance automobile.

Et à mesure que la concurrence s’intensifie, les écarts de prix se creusent entre assureurs automobiles. Pour trouver l’offre la plus intéressante, il est essentiel de bien se renseigner. Sur Comparis, il est possible de comparer en tout temps les primes en vigueur des principales compagnies d'assurance automobile et de demander des offres.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

7 conseils pour l'assurance automobile
Assurance automobile : 3 conseils avisés tirés des CGA