Jeune conducteur

Dépannage : qui vient en aide quand la voiture ne veut plus avancer ?

CONSEILS
|
Photo : iStock / kovaciclea

La batterie ou le réservoir est vide, le moteur ne veut plus tourner... Il faut appeler la dépanneuse. Être préparé à cette situation, c'est économiser de l'argent.

Appeler le premier dépanneur venu en cas de panne peut revenir cher. Par exemple, quand on est dépourvu d’une assurance assistance. Parfois, les automobilistes ont assuré leur véhicule deux fois – sans même en être conscient. D’où l’importance d’examiner sa couverture dépannage.

Il existe différents types de services de dépannage :

  • Via l'assurance automobile
  • Via l'adhésion à un club automobile
  • Par le fabricant qui s’en charge

L'assurance automobile vient en aide

Avez-vous souscrit une assurance casco pour votre voiture ? Alors il est fort probable que vous soyez assuré en cas de panne. Souvent, l'assistance véhicule est intégrée dans la couverture casco complète ou partielle. Certains assureurs proposent même une couverture assistance dans le cadre de l'assurance responsabilité civile obligatoire. Vérifiez dans un premier temps si votre assurance inclut le cas de panne.

Bon à savoir : les couvertures et prestations varient d’un prestataire à l’autre, p. ex. en termes montants maximum pris en charge ou de couverture à l’étranger. Il est donc utile de comparer différentes offres.

Trouver la bonne assurance auto

Le club automobile s’en occupe

En Suisse, trois clubs automobiles proposent un service de dépannage à leurs adhérents : le Touring Club Suisse (TCS), l’Automobile Club de Suisse (ACS) et l’Association transports et environnement (ATE). Les membres de ces clubs bénéficient d’un service de dépannage 24h/24, 7 jours/7 en cas d’urgence.

L’adhésion au TCS coûte 93 francs par an ; 69 francs pour les jeunes de moins de 26 ans et 111 francs pour les familles et les couples. Le Touring Club propose parfois un rabais sur la prime la première année.

Chez ATE, l’adhésion revient à 85 francs par an ; 95 francs pour les familles. Les membres paient un supplément de 45 francs par an pour le service de dépannage, soit au total 130 francs minimum.

L’ACS facture 98 francs d'adhésion la première année pour toutes les personnes vivant sous le même toit, puis un montant variant selon la section (à partir de 130 francs) les années suivantes.

Le service de dépannage ACS est disponible dans toute l’Europe ; celui du TCS et de l’ATE uniquement en Suisse et dans la Principauté du Liechtenstein. Auprès des derniers, la couverture européenne doit être souscrite en supplément.

Bon à savoir : en faisant partie d’un club automobile, vous êtes également couvert en cas de panne avec d’autres véhicules que le vôtre – alors que la couverture dépannage des assureurs classiques ne s’applique qu’au propre véhicule.

Le fabricant du véhicule s’en charge

Vous détenez un véhicule neuf ? Dans ce cas, vous n'aurez généralement pas besoin d’une assurance à part. Beaucoup de fabricants proposent en effet une garantie de mobilité de plusieurs années sur les véhicules neufs. En d’autres termes, si vous tombez en panne, ils se chargent de la réparation sur place, du remorquage, du véhicule de remplacement et des frais de garagiste.

Que couvre l’assistance automobile ?

L’assurance dépannage couvre pas seulement la remise en état de votre voiture sur place ou le remorquage. Selon le prestataire, le package assistance comprend aussi les prestations suivantes :

  • Conseil et organisation sur place
  • Dégagement du véhicule
  • Frais d’immobilisation
  • Rapatriement du véhicule
  • Frais de transport supplémentaires
  • Frais d’hébergement et de restauration

Notre conseil : avant tout voyage dans d’autres pays, pensez à jeter un œil aux prestations et à la couverture assurance assistance à l’étranger. Car les prestations de la couverture de base ne sont souvent valables que dans notre pays. Vous pouvez toutefois souscrire une couverture à l’étranger moyennant un supplément.