Crédit

Crédit : gare aux taux inaccessibles !

ANALYSES
|
Photo : iStock / Geber86

Comme l’indique une analyse Comparis, les organismes de prêt en Suisse tentent de séduire leurs clients avec des taux « d'appel » en partie inaccessibles. En effet, même un client avec une très bonne capacité de paiement n’obtient souvent pas le meilleur taux proposé. Par ailleurs, les personnes qui ne comparent pas risquent de verser des taux jusqu’à deux fois plus élevés selon l’établissement.

Attention à l’octroi d’un crédit : les organismes de crédit évaluent un seul et même client avec des différences notoires. Notre enquête montre que selon l’organisme, le même dossier de crédit privé obtiendra un taux pouvant aller du simple au double.

Les répercussions financières sont notoires, comme le montre l'exemple suivant : Dans le cas d’un crédit de 20 000 francs sur 36 mois, cela fait une différence de près de 50 francs par mois, soit près de 1800 francs au total sur toute la durée du crédit.

« Plusieurs organismes de prêt accordent aux propriétaires immobiliers des conditions plus intéressantes qu’aux locataires. Du point du vue des risques, cela est tout à fait compréhensible : en établissant un critère d’exclusion « dur », les établissements de crédit se dotent de ce qu’on appelle des produits phares. Ils font de la publicité avec des taux qui sont inaccessibles pour la grande majorité des clients », fait remarquer Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis.

Une bonne capacité de paiement ne garantit pas d’obtenir le meilleur taux

Vous êtes demandeur et votre capacité de paiement est « très bonne » ? Cela ne vous garantit pas d’obtenir le meilleur taux affiché. Pour les besoins de l'analyse, Comparis s'est basé sur un client type avec un score de solvabilité situé entre 500 et 550. Le profil sélectionné était celui d’un ingénieur vivant seul, n’étant pas propriétaire et sans garanties supplémentaires, employé dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée, n'ayant ni famille à charge, ni dettes, ni poursuites. En dépit de cette situation, six des neuf organismes de prêt contactés n’ont pas accordé au profil Comparis le taux le plus intéressant publié sur leur site web.

Conseil Comparis no 1 : comparer les prestataires

Dans l’analyse Comparis, trois prestataires sur neuf ont certes proposé leur taux d'appel au client type. Cependant, l’écart de 3,45 % existant entre l’offre la plus intéressante et la plus mauvaise était de taille. L’offre la moins chère se situait à 4,5 % ; la plus chère à 7,95 %. Selon F. Papp, « Il est important que les consommateurs prennent conscience de l’opacité qui existe sur le marché. L’importance de garder la tête froide lorsque l’on souhaite souscrire un crédit et de comparer en est donc d’autant plus grande. »

Attention : un refus a des conséquences négatives

Un comparatif est plus facile à dire qu’à faire : les critères régissant l’attribution des taux et l’octroi d’un crédit ne sont pas toujours indiqués. Par ailleurs, déposer une demande auprès de plusieurs banques dans l'espoir de trouver la meilleure offre est une fausse bonne idée : toutes les demandes sont signalées au centre d'informations de crédit (ZEK). Car les informations enregistrées dans le fichier ZEK sont des éléments importants dans la décision d’octroi d’un crédit. Le refus d’une demande de crédit reste consigné dans le fichier ZEK pendant deux ans et peut donc avoir un impact négatif sur toute autre demande de crédit ultérieure.

Conseil Comparis no 2 : chiffrer en ligne les taux indicatifs et se faire conseiller

À l’aide des calculateurs en ligne des prestataires, obtenez sans engagement un taux indicatif. Veillez cependant à remplir le formulaire en ligne sans envoyer la demande. Un conseiller ou un courtier en crédit peut en outre vous apporter une aide précieuse.

Trouvez plus d’information dans notre récente analyse sur les taux d’appel.