Prestations

Grossesse et maternité : l’assurance optimale

INFO
|
Une assurance maladie est nécessaire même pour les bébés – le plus tôt est le mieux. Photo : iStock.com / FatCamera

Vous attendez un heureux évènement ? Félicitations ! Le premier enfant suscite beaucoup de questions – dont celle des assurances. Quels examens sont remboursés par l'assurance de base ? Dans quels cas avez-vous besoin d’une couverture complémentaire ? Comparis vous dit comment être bien assurés, vous et votre bébé – en évitant les coûts inutiles.

Assurance de base pour la mère

L’assurance de base obligatoire couvre toutes les prestations essentielles concernant la grossesse et la maternité. Cela inclut la couverture pendant la grossesse, l'accouchement et la période de repos qui suit. En cas de grossesse et de naissance sans complications, l'assurance de base pend en charge les prestations suivantes :

A. Sans quote-part (de la 13e semaine de grossesse à 8 semaines après la naissance) 

Avant la naissance

  • 7 consultations de contrôle
  • 2 échographies (à 11-14 et à 20-23 semaines de grossesse)
  • Analyses en laboratoire
  • Participation de 150 CHF pour les cours de préparation à l'accouchement
  • Examens de dépistage génétique : dépistage du premier trimestre et dépistage prénatal non invasif (DPNI) pour déceler une éventuelle trisomie 21, 18 ou 13 mais aussi amniocentèse, choriocentèse et cordocentèse

Naissance

Après la naissance

  • 3 séances de conseil en allaitement par une sage-femme ou par une spécialiste de l'allaitement
  • 1 visite de contrôle 6 à 10 semaines après l'accouchement
  • Prise en charge à domicile par une sage-femme jusqu’à 56 jours suivant la naissance (10 visites max. sans ordonnance)

B. Avec quote-part

  • Médicaments
  • Moyens auxiliaires (p. ex. bas de contention)
  • Équipement (p. ex. tire-lait)

Cas particulier : grossesse à risque

En cas de grossesse à risque, l’assurance de base ne prend pas systématiquement en charge tous les frais médicaux. De plus, les examens médicaux spécifiques (p. ex. une ponction du liquide amniotique) ne sont remboursés par l'assurance de base que sur appréciation clinique. Cela dit : les frais d’échographie sont couverts et le nombre n’est pas limité. 

Assurances complémentaires pour la mère

L’assurance de base prend en charge toutes les prestations essentielles avant, pendant et après la naissance. Si vous souhaitez davantage de flexibilité, de service et de confort, vous aurez besoin d’une assurance complémentaire ambulatoire ou stationnaire, comprenant les prestations pour la maternité. 

Une assurance complémentaire ambulatoire comprend, p. ex. :

  • Médecine alternative
  • Tests et contrôles prénataux (p. ex. dépistage de maladies congénitales)
  • Aide ménagère pour la période suivant la naissance
  • Cours de gymnastique postnatale

Une assurance complémentaire stationnaire (division semi-privée ou privée) permet de bénéficier de :

  • Libre choix du médecin
  • Chambre individuelle ou à deux lits
  • Accouchement dans un hôpital en couverture privée ou semi-privée, qui ne figure pas sur la liste cantonale des hôpitaux ou qui est situé en dehors du canton de domicile

Conseils

  1. Voyez si les assurances complémentaires que vous détenez déjà incluent les prestations de maternité. En souscrivant une assurance complémentaire hospitalière, il est nécessaire d’inclure expressément la maternité. Ce n’est qu’ainsi que vous aurez accès au confort d’une couverture semi-privée ou privée.
  2. Beaucoup d'assurances complémentaires ont un délai de carence (délai d'attente), notamment pour les prestations de maternité, de neuf à deux ans. Les couples désirant un enfant doivent donc penser assez tôt à conclure une assurance ou à changer d'assureur. 

Les assurances complémentaires varient fortement d’un assureur à l’autre. Pensez toujours à comparer les offres d'assurances.

Les assurances dont votre bébé a besoin

Assurance de base : prend en charge l'essentiel

Inscription

Vous avez la possibilité d’inscrire votre enfant dès avant sa naissance. Mais en tout cas, pas plus tard que trois mois après. L’assurance maladie a l’obligation d'accepter l'affiliation de l'enfant et également payer rétroactivement s’il est venu au monde en mauvaise santé (Comment inscrire votre enfant avant la naissance).

Prestations

Les prestations de l'assurance de base sont identiques quelle que soit la caisse maladie et couvrent tous les soins nécessaires d'un point de vue médical (y compris les visites de contrôle et les vaccins). 

Conseils

  • Choisissez une franchise de 0 francs. Opter pour une franchise plus élevée n'est pas intéressant, car les enfants en bas âge ont relativement souvent besoin d'aller chez le médecin.
  • Parents et enfants ne doivent pas obligatoirement être assurés auprès de la même caisse maladie. Certaines compagnies proposent des rabais pour les familles. Mais en comparant les assurances, on peut parfois économiser davantage. Quelle caisse propose les primes les moins chères ? Réponse dans le Comparateur d'assurance maladie Comparis.

Complémentaires : celles-ci pourraient être intéressantes

Si vous souhaitez obtenir d’avantage qu’une prise en charge de base, il vous faut une assurance complémentaire. Là aussi, plus tôt vous souscrivez l'assurance, mieux c’est. La raison : les assureurs ont le droit d’exclure à vie des maladies portées à leur connaissance voire de refuser pur et simplement la demande d'affiliation.

Les couvertures méritant considération pour les enfants :

Division semi-privée ou privée

  • Garantit le libre choix du médecin ou la prise en charge par le médecin-chef pour l'enfant
  • Permet parfois une prise en charge hors du canton de résidence 
  • Option « division commune Suisse entière » (utile dans les cantons plus petits avec un faible nombre d'hôpitaux)

Orthodontie

  • Le coût se chiffre rapidement à des milliers de francs ; l'assurance de base ne le prend en charge qu’en cas de malposition lourde
  • Selon la caisse maladie, l’inscription sans examen dentaire est possible avant la naissance et jusqu’à l’âge de quatre ou cinq ans

Vous hésitez sur les complémentaires à choisir ? Voici une vue d’ensemble : 
13 assurances complémentaires prises à la loupe

Autres assurances importantes pour votre bébé

Un accident est vite arrivé. La note peut être salée et il peut y avoir des séquelles qui resteront. Une assurance accident est obligatoirement incluse dans l'assurance de base. Mais si l’enfant devait gravement tomber malade et en rester handicapé, l’aide de l’État ne suffit guère. Une assurance invalidité privée ne couvre pas uniquement les coûts des séquelles demeurant après un accident mais aussi celles consécutives à une maladie.