Hypothèque

Baromètre des Hypothèques T3 2020 – Inertie des taux due à l’absence de pression concurrentielle

ANALYSES
| Par Frédéric Papp |
Photo : iStock / in4mal

L’inertie des taux hypothécaires s’est poursuivie au troisième trimestre 2020. On relève aussi que les écarts entre les taux des hypothèques sur dix, cinq et deux ans se sont encore resserrés. Certaines hypothèques indexées sur le marché monétaire sont aussi intéressantes que les hypothèques sur cinq ans.

De juillet à septembre 2020, les taux des hypothèques fixes sur 10 ans ont évolué dans une fourchette étroite, allant de 1,05 à 1,12 % : l’inertie des taux du trimestre précédent se poursuit. Les taux hypothécaires applicables aux échéances courtes et longues suivent une évolution similaire. La pandémie de coronavirus les avait fait légèrement repartir à la hausse en mars dernier, mais cette tendance s’est de nouveau inversée.

 

 

 

« Les taux hypothécaires vont continuer de stagner à un niveau bas ces prochains mois. L’absence de pression concurrentielle, notamment, rend inenvisageable un fort recul des taux », déclare Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis. Il relève aussi que, d’une part, les caisses de pension et les assureurs ont plus ou moins abandonné la chasse aux opérations hypothécaires pour l’heure et que, d’autre part, les banques proposent maintenant des taux aussi compétitifs que ces deux autres acteurs.

Les banques se gardent bien de répercuter les taux d’intérêt négatifs à leurs clients

Les taux hypothécaires pourraient être plus bas si les banques répercutaient les taux négatifs infligés par la Banque nationale suisse à un vaste nombre d’épargnants. Mais celles-ci se gardent bien de franchir le pas car elles craignent que cela n’entraine une ruée des épargnants sur leurs avoirs et donc des retraits en masse.

En effet, les fonds d’épargne représentent la source principale de financement des opérations hypothécaires, notamment auprès des banques Raiffeisen ainsi que des banques régionales et cantonales.

Faibles écarts de taux entre les échéances

Les taux indicatifs des hypothèques à taux fixe à court, long et moyen terme ont poursuivi leur rapprochement au cours du troisième trimestre. Fin septembre, l’écart entre les taux d’une hypothèque fixe sur 10 ans et d’une hypothèque fixe sur 5 ans était établi à 14 points de base. Le taux d’une hypothèque fixe sur 5 ans, lui, n’était que 5 points de base plus élevé que celui d’une hypothèque fixe sur 2 ans.

T3 2020 T2 2020 T1 2020
T4 2019
T3 2019
T2 2019
Hypothèques fixes sur 10 ans
1,05 %
1,11 % 1,17 %
1,09 % 1,05 %
1,10 %
Écart entre les hypothèques fixes sur 5 et sur 10 ans (en points de base)
14 16 20 16
14 15
Hypothèques fixes sur 5 ans
0,91 %
0,95 % 0,97 %
0,93 %
0,91 %
0,95 %
Écart entre les hypothèques fixes sur 2 et sur 10 ans (en points de base)
19 22 28 22 18 22
Hypothèques fixes sur 2 ans
0,86 %
0,89 %
0,89 %
0,87%
0,87%
0,88 %
Écart entre les hypothèques fixes sur 2 et sur 5 ans (en points de base)
5 6 8 6 4 7

Les taux indicatifs représentent des valeurs moyennes uniquement. Les chiffres de HypoPlus, service partenaire de Comparis et prestataire indépendant de courtage en hypothèques, montrent qu’en négociant bien, ou en faisant négocier intelligemment, les taux d’intérêt peuvent même être bien plus bas. Actuellement il est possible d’obtenir :

  • une hypothèque de premier rang à taux fixe sur 10 ans à partir de 0,68 % (état au 30.09.2020)
  • une hypothèque à taux fixe sur cinq ans pour 0,54 % (état au 30.09.20)

Une hypothèque à taux fixe sur cinq ans coûte ainsi presque autant qu’une hypothèque LIBOR ou SARON.

Base des données

Les données concernant les taux d’intérêt compris dans le Baromètre des Hypothèques Comparis s’appuient sur les taux indicatifs de plus de 50 établissements de crédit. Ces taux sont actualisés quotidiennement et publiés dans l’aperçu des taux. L’expérience montre que, dans la plupart des cas, les taux indiqués dans les offres d’hypothèques sont inférieurs aux taux indicatifs officiels. Le prochain Baromètre des Hypothèques paraîtra début janvier 2021.

Historique du Baromètre des Hypothèques par trimestre

2e trimestre 2020 – Avec le coronavirus, les taux hypothécaires font le yo-yo

Le marché hypothécaire reste agité et relativement imprévisible en raison du coronavirus. À la fin du premier trimestre, les taux indicatifs des hypothèques à taux fixe sur 10 ans ont explosé en l’espace de quelques jours, passant de 0,98 %, un plus bas historique, à près de 1,20 %. Puis, en avril et en mai, ils ont de nouveau dégringolé pour s’établir à 1,07 %. On observe depuis une nouvelle tendance haussière, Fin juin, ce taux était établi à 1,11 % – une valeur qui, historiquement, reste très basse.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 2e trimestre 2020.

1er trimestre 2020 – Le taux indicatif des hypothèques à taux fixe sur dix ans en nette hausse

Le coronavirus agite les marchés financiers. Ce vent de nervosité n’est pas sans effet sur les taux hypothécaires. Le taux indicatif pour les hypothèques à taux fixe sur 10 ans s’est considérablement relevé en très peu de temps. Le taux indicatif pour les hypothèques fixes sur 10 ans a atteint un plus bas historique le 9 mars, à 0,98 %, avant de remonter sous l’effet d’un revirement inattendu de 21 %, pour s’établir à 1,19 %. Il se situe depuis fin mars à 1,15 %. À titre de comparaison, il s’élevait à 1,09 % au quatrième trimestre 2019.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 1er trimestre 2020.

4e trimestre 2019 – Effet des taux négatifs sur les taux indicatifs

Après avoir plongé sous la « barre magique » de 1 %, les taux indicatifs des hypothèques sur dix ans sont repartis légèrement à la hausse. Dans l’avenir, les taux négatifs pourraient être responsables d’une hausse du prix des hypothèques. Au dernier trimestre 2019, le taux indicatif d'une hypothèque à taux fixe sur dix ans a grimpé à 1,10 %, soit 11 points de base au-dessus du niveau record observé en août 2019.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 4e trimestre 2019

3e trimestre 2019 – les hypothèques passent sous la barre « magique » de 1 %

Les taux indicatifs des hypothèques à taux fixe sur dix ans ont encore baissé au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent : ils sont même brièvement passés sous la barre « magique « de 1 %. « Toutefois, divers signes indiquent que les taux hypothécaires touchent le fond », observe Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 3e trimestre 2019.

2e trimestre 2019 – hypothèques sur 10 ans presque aussi intéressantes que celles sur 5 ans

Affichant un peu plus de 1 % à la fin juin 2019, les taux indicatifs des hypothèques fixes sur dix ans n’ont jamais été aussi bas. Ils frisent ceux des hypothèques fixes sur cinq ou deux ans. Tels sont les résultats du Baromètre des Hypothèques de comparis.ch.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 2e trimestre 2019.

1er trimestre 2019 – Les taux indicatifs passent pour la première fois sous la barre des 1 %

Au premier trimestre 2019, les taux indicatifs des hypothèques à taux fixe sur cinq ans passent pour la première fois sous la barre des 1 %. Les hypothèques fixes sur dix ans bénéficient elles aussi d’une nouvelle baisse. Tels sont les résultats du Baromètre des Hypothèques de comparis.ch.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 1er trimestre 2019.

4e trimestre 2018 – Nette correction des taux indicatifs

Les taux indicatifs des hypothèques à taux fixe ont connu, pour partie, des reculs significatifs au cours du 4e trimestre 2018. Les baisses les plus marquées ont été enregistrées pour les hypothèques à taux fixe sur dix ans. La demande a été étonnamment forte pour les hypothèques à court terme. Tels sont les résultats du Baromètre des Hypothèques de comparis.ch.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 4e trimestre 2018.

3e trimestre 2018 – Report sur les hypothèques à moyen terme

Les taux des hypothèques fixes ont enregistré une légère hausse au troisième trimestre 2018. Cette progression s’est fait ressentir le plus fortement au cours du mois de septembre. Et pour la première fois depuis fin 2017, la demande en durées longues s’est tassée au profit d’une poussée massive de la demande pour les hypothèques à moyen terme. Tels sont les résultats du Baromètre des Hypothèques de comparis.ch.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 3e trimestre 2018.

2e trimestre 2018 – La montée des taux se fait attendre

Les taux des hypothèques à taux fixe ont à peine bougé au deuxième trimestre 2018. Vu les évolutions économiques et politiques des derniers mois, on peut conclure que les taux vont se maintenir à un niveau bas en Suisse. La demande pour les échéances à long terme a poursuivi sa progression. 

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 2e trimestre 2018.

1er trimestre 2018 – Augmentation notable des taux hypothécaires

Les taux pour les hypothèques à taux fixe ont progressé au premier trimestre 2018. À la mi-février, les hypothèques à long et à moyen terme se situaient même au plus haut depuis deux ans. L'attente générale d’une nouvelle remontée des taux d’intérêt s’est traduite par une augmentation de la demande en hypothèques à long terme et par un retour au niveau atteint au cours de la période précédente.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 1er trimestre 2018.

4e trimestre 2017 – Les signes pointent à la hausse

En début d’année, les taux des hypothèques à taux fixe se situaient à peu près au même niveau qu’au trimestre précédent. Entre temps, les signes de hausse se sont multipliés. L’interest Rate Swap pour les hypothèques à taux fixe sur dix ans le montre. Il a fortement grimpé depuis mi-décembre et indique que les frais de couverture continuent de croître. En outre, la demande en durées moyennes s’est sensiblement accrue au dernier trimestre.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 4e trimestre 2017.

3e trimestre 2017 – Les taux se maintiennent à un niveau plancher

Une fois encore, les taux d'intérêt pour les hypothèques fixes ont quasiment fait du surplace au cours du troisième trimestre 2017. En dépit de la persistance des taux historiquement bas, la demande a créé la surprise en privilégiant des durées extrêmement courtes au détriment des échéances moyennes.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 3e trimestre 2017.

2e trimestre 2017 – Taux des hypothèques en baisse

Les taux de référence des hypothèques fixes ont légèrement reculé au dernier trimestre de cette année. Cela dit, les hypothèques fixes à échéances longues étaient, cependant, relativement moins demandées. En revanche, la demande en durées moyennes s’est sensiblement accrue et ce, alors que les taux dans cette tranche ont le moins sensiblement évolué à la baisse.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 2e trimestre 2017.

1er trimestre 2017 – Mouvement quasi inexistant sur le marché hypothécaire

Au cours du premier trimestre 2017, les taux des hypothèques fixes n’ont pratiquement pas bougé en Suisse. Après le plus bas historique de l’automne 2016, il semblerait que le calme soit revenu. Toutefois, les élections à venir en France, le Brexit et une politique économique américaine encore vague sont autant de sources d’incertitude.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 1er trimestre 2017.

4e trimestre 2016 – Les taux hypothécaires ont regagné du terrain

Après le niveau bas record des hypothèques à taux fixe l’automne dernier, le point de revirement de tendance semble atteint sur le marché hypothécaire : les taux des hypothèques fixes ont repris de la vigueur au quatrième trimestre 2016 pour retrouver le niveau atteint au printemps 2015.

Pour plus d’informations à ce sujet : Baromètre des Hypothèques pour le 4e trimestre 2016.