Crédit privé – Conditions préalables et facteurs de risques

Crédit : critères d’obtention


Pendant la durée d’un crédit, il arrive fréquemment que la situation de l’emprunteur change. Les conditions du marché peuvent, elles aussi, connaître des évolutions. Dans ces cas-là, il peut être utile de voir s’il y aurait un crédit plus avantageux.

Pour que votre demande de crédit aboutisse, certaines conditions doivent être remplies. Vous risquez sinon d'essuyer un refus qui, à son tour, pourrait vous valoir une note négative dans les bases de données portant sur la solvabilité et donc compliquer la prise de crédits à l'avenir.

La condition première est la capacité de crédit. Selon la loi sur le crédit à la consommation (LCC), un crédit ne peut être octroyé que si l’emprunteur est en mesure de rembourser les mensualités sans grever la part insaisissable de son revenu. Il doit en outre pouvoir rembourser le crédit et tous les intérêts dans un délai de 36 mois.

En Suisse, les organismes de crédit appliquent par ailleurs encore d’autres critères.

Si vous envisagez un rééchelonnement (modification du crédit en cours en réduisant les intérêts), il est conseillé de vous renseigner au préalable.

Pension alimentaire/contribution d'entretien

Les pensions alimentaires ne pouvant pas être saisies ou en partie seulement, de nombreuses banques ne les reconnaissent pas comme revenu. D'ailleurs, les personnes versant des pensions alimentaires représentent aussi un risque plus élevé pour le crédit. En effet, ces versements restent dûs, même lorsque les revenus du client diminuent.

Âge

Les mineurs n'ont pas accès au crédit. Les jeunes se heurtent généralement à la frilosité des banques. Leur situation financière étant souvent instable, un défaut de crédit est donc plus élevé, sans oublier que l'octroi de crédits à des jeunes représente un sujet sensible (problématique de l'endettement des jeunes).
De plus, il y a souvent une limite d’âge maximum, qui complique l’accès au des séniors.

Autorisation de séjour

Si vous n’avez pas la nationalité suisse, vous aurez besoin d’une autorisation d’établissement (C) pour obtenir un crédit.
La plupart des organismes prêteurs acceptent le permis C ;
avec un permis B (autorisation de séjour), l’établissement financier sera plus regardant sur d’autres critères. Le plus souvent, un crédit ne peut être octroyé qu’au-delà de 6 mois à compter de la date de délivrance ; parfois un supplément peut être appliqué sur les intérêts. En effet, le risque de retour au pays est statistiquement plus élevé dans ce cas.  Auprès de certains établissements, il faut rembourser le crédit jusqu’à l’échéance du permis B – un autre facteur à prendre en considération. Cela se traduit donc par des mensualités élevées.
Souvent, les permis de séjour G et L ne sont pas du tout acceptés.

Poursuites/recouvrements

Aucun crédit n'est octroyé aux personnes ayant fait l'objet de signalements pour plusieurs poursuites en cours, pour des saisies dans les trois dernières années ou des actes de défaut de biens au cours des cinq dernières années voire une faillite pendant les dix dernières années. Par ailleurs, les personnes s'étant acquittées des montants dus au titre de poursuites sont elles aussi considérées comme un risque plus élevé par les banques. Il en va de même lorsque des avis de recouvrements sur un client sont consignées dans les bases de données donnant des renseignements sur la solvabilité.

Activité lucrative

Seules les personnes disposant d'un revenu et ayant passé au moins la période probatoire chez le nouvel employeur peuvent recevoir un crédit. En d'autres termes, si vous n'êtes pas chez le même employeur depuis longtemps, vous aurez aussi un désavantage. Car les personnes jouissant de la meilleure solvabilité travaillent depuis une longue période pour un même employeur et disposent d’un contrat à durée indéterminée. Les travailleurs temporaires, ceux payés au tarif horaire et les indépendants devront donc payer plus d'intérêts. Autres profils délicats : les personnes travaillant sur provision ou ayant un revenu soumis à de fortes variations.

Les personnes travaillant sur provision ou ayant un revenu très irrégulier sont considérées représenter un risque plus grand que celles disposant d’un salaire stable et régulier.

Informations sur le crédit

Une entrée négative dans le registre du centre d'informations de crédit (ZEK) complique également l’obtention d’un crédit en Suisse.

Il existe aussi beaucoup d’organismes prêteurs proposant des taux d’intérêts très bas. Des critères supplémentaires doivent être remplis pour en profiter :

  • Type de crédit

Les offres à petit prix sont souvent réservées aux nouveaux clients. Pour un crédit supplémentaire auprès du même organisme, les taux peuvent être plus élevés.

  • Objet du prêt

Le taux appliqué peut varier en fonction de l’objet du prêt. Par exemple, les crédits destinés au financement d’un véhicule sont généralement moins chers que ceux prévus pour un usage libre.

  • Montant du crédit

Le minimum demandé en termes de taux avantageux varie d’un établissement financier à l’autre.

  • Salaire minimum

Dans de nombreux cas, un salaire minimum est requis pour pouvoir bénéficier de taux d'intérêts bas.

Notre astuce:

En cas d’incertitude sur les critères entrant en jeu, les spécialistes en crédit de Credaris vous aideront avec plaisir à choisir l’organisme de crédit le mieux adapté à votre situation. Credaris est un service partenaire de comparis.ch

Trouver le meilleur crédit


Demandez une offre personnelle

Credaris, un service partenaire de comparis.ch, compare tous les prestataires et trouve la meilleure offre pour vous.

Demande d'offre


Cela pourrait aussi vous intéresser :