Crédit

Carte de crédit ou crédit privé : que choisir ?

ANALYSES
|
Payer par carte de crédit : c'est quand arrive la facture que c'est la douche froide Photo : istock

Devant une nouvelle acquisition, la carte de crédit est vite sortie – et le décompte rapidement arrivé. Quand le montant est vite réglé, tout va bien. Pour les adeptes du paiement par acompte, mieux vaut au préalable consulter en détail les mentions en petits caractères, car les intérêts peuvent revenir très cher. Dans ce cas, un crédit privé est souvent plus avantageux.

Les grands principes : toujours payer les factures de carte de crédit immédiatement et en intégralité. Car en payant trop tard ou seulement en partie, il faut s'acquitter d’intérêts considérables. Un fait que les prestataires de cartes de crédit n’abordent pas de manière aussi directe – le taux d’intérêt dû en cas de paiement par acompte ou de dépassement figure souvent uniquement dans les conditions générales.

Gare au piège : les taux d’intérêt

Reste que les intérêts sur les montants en souffrance correspondent souvent à des taux pouvant atteindre 12 %. Une somme qui explose dans de nombreux cas, par exemple quand le prestataire applique le taux à la totalité du montant alors qu’une partie de la facture a déjà été réglée. La note devient vite salée – pas seulement dans le cas de montants élevés. Et si, de surcroît, ce sont plusieurs cartes qui sont utilisées, il devient alors difficile de s'y retrouver. Dans le pire des cas, cela finit par mener au surendettement et donc, à une incapacité de paiement. 

Quand le surendettement guète, tirer la sonnette d'alarme

Pour les montants plus importants, est donc conseillé de prendre un crédit privé plutôt que de débiter la carte de crédit. Cela vaut également pour les petites acquisitions qui, prises ensemble, dépassent le budget actuel.

Et s’il y a déjà des montants en souffrance ? Dans ce cas, il est temps de tirer la sonnette d’alarme – un rachat de crédit peut constituer un moyen plus adéquat. Cela permet de rassembler toutes les dettes existantes de différents contrats en un seul crédit privé ; la mensualité est recalculée sur la base du budget dont vous disposez. Certes, la dette ne disparaît pas pour autant, mais il y a un avantage certain : plus qu’un seul décompte par mois et des intérêts nettement inférieurs. En ce moment, les taux se situent entre 4,5 et 9,95 % selon la solvabilité.

 

Carte de crédit vs. crédit privé – cela dépend du montant

En somme : pour des montants plus modestes, des achats sur Internet ou des paiements à l’étranger, la carte de crédit est bien pratique et tout à fait judicieuse ; surtout pour les sommes pouvant être payées à temps et en totalité avec la facture. Dès que les montants sont de l’ordre à être payés en plusieurs mensualités, la carte de crédit n'est plus indiquée. Le crédit privé est alors une solution plus intéressante. C'est ce qu’indique l'exemple suivant, où selon des estimations, un crédit privé permettrait d’économiser 104,70 francs par rapport à la carte de crédit.

Carte de crédit Crédit privé
Montant du crédit 5000 CHF 5000 CHF
Durée en mois 12 12
Taux d’intérêt par an 12,0 % 7,9 %
Acompte requis 442,80 CHF 434,10 CHF
Taux d’intérêts 313,70 CHF 209,00 CHF
Total payé 5313,70 CHF 5209,00 CHF