Immobilier à louer

Fausses annonces immobilières : conseils contre les arnaques en ligne

INFO
|
Des clés envoyées par la poste pour visiter un appartement sont un mauvais signe. Photo : iStock / shironosov

Trop bon marché pour être vrai : des fraudeurs appâtent les internautes à la recherche d'appartements en proposant sur des plateformes immobilières des locations à première vue idéales. Les explications de comparis.ch pour déjouer les pièges.

Payer 2000 francs de caution pour recevoir par la poste les clefs d'un appartement que l'on souhaite visiter. Vous secouez la tête, incrédule ? Vous avez raison ! Malheureusement, tout le monde ne flaire pas nécessairement l'escroquerie qui se cache là-dessous. Ceux qui y croient attendront longtemps la clé promise.

Un trois pièces à Zurich pour 600 francs

Les annonces à l'aide desquelles les escrocs trompent leurs victimes paraissent tout aussi alléchantes ; surtout pour ceux qui ont déjà des mois de recherches infructueuses derrière eux.

Voici des exemples de descriptions alléchantes que l'on peut rencontrer : appartement 3,5 pièces, 100 m2, à Lausanne pour seulement 800 francs par mois, ou encore, 3 pièces, 95 m2, dans le centre de Genève pour 600 francs ? Derrière de telles offres extrêmement bon marché se cachent la plupart du temps des personnes mal intentionnées, qui n'ont d'autre but que de voler une caution ou autre montant réclamé frauduleusement à leur victime.

Prudence, toutefois : tel que l'a pu observer comparis.ch ces derniers mois, les escrocs emploient des méthodes de plus en plus rusées, allant jusqu'à créer des annonces plus vraies que nature ou à se servir d'anciennes annonces qui avaient réellement été publiées... mais avec leurs propres coordonnées employées à des fins frauduleuses.

Mode opératoire des escrocs

  • Tout commence par une annonce pour un appartement passant pour être une véritable affaire , principalement dans les grandes villes comme Zurich, Bâle, Berne ou Genève, avec une adresse bien réelle mais des personnes de contact absolument fictives. Pour pouvoir publier leur annonce, les fraudeurs créent des comptes en passant par des intermédiaires et s'approprient des numéros de portable enregistrés en Suisse.
  • Les annonces sont publiées la plupart du temps le week-end. Les fraudeurs espèrent ainsi probablement échapper aux contrôles menés par les portails immobiliers et faire quelques victimes avant que leur piège ne soit découvert le lundi.
  • Le prix de location se situe souvent très loin en dessous des prix pratiqués dans la même région et défie toute concurrence, à tel point qu'on ne pourrait sérieusement pas s'attendre à plus qu'un grand placard à balai. Ce sont surtout les personnes qui arrivent de l'étranger et qui n'ont aucune idée des prix pratiqués en Suisse qui risquent de se faire piéger par ce genre d'annonces.
  • Les photos ne montrent que l'intérieur des appartements, et pas de vue de l'extérieur ou de la rue. Il arrive aussi que les mêmes photos soient utilisées pour plusieurs fausses annonces. Restez donc sur vos gardes lorsqu'un cliché vous paraît familier.
  • Les personnes manifestant leur intérêt reçoivent un e-mail contenant le plus souvent de nombreuses fautes de français. Dans ce courrier, le prétendu propriétaire indique qu'il se trouve malheureusement à l'étranger mais propose d'envoyer les clefs par la poste pour que le candidat puisse visiter l'appartement. Il exige cependant pour cela une caution d'un montant correspondant à deux, voire trois loyers. Dans le cas où l'appartement ne satisferait pas aux souhaits du candidat, ce dernier récupérerait sa caution en échange du retour des clefs.
  • Ils encaissent la caution et les victimes attendent indéfiniment l'arrivée des clefs par la poste.

Que fait comparis.ch contre les fraudeurs ?

Les annonces font l'objet d'un contrôle régulier et celles qui se révèlent suspectes sont supprimées. À l'instar d'autres portails immobiliers, comparis.ch attache beaucoup d'importance à déceler les annonces frauduleuses et à les supprimer le plus rapidement possible. N'hésitez pas à nous transmettre des annonces vous paraissant suspectes à info@comparis.ch ! 

Vous vous êtes déjà fait piéger ?

Nous vous aiderons volontiers. Les cas concrets peuvent amener le ministère public à enquêter sur les fraudeurs et à mettre fin à leurs activités. Ce n'est ainsi pas seulement vous-même et comparis.ch que vous aidez, mais également des milliers de personnes en Suisse à la recherche d'un appartement.

Si vous découvrez une annonce frauduleuse, veuillez contacter notre service client : 

Téléphone : +41 44 360 52 62
info@comparis.ch

Merci de votre aide.

 

Attention : on ne trouve de fausses annonces pas uniquement sur les sites immobiliers – mais aussi sur les sites d’annonces automobiles.

 

Cet article pourrait également vous intéresser :

Le taux de référence se maintient à 1,5 %.