Propriété

Domotique : la maison intelligente

INFO
|
Bien pensée et intelligente : l’habitation « connectée » peut être commandée de manière centrale et via des panneaux d'affichage ou des écrans tactiles.

Une solution qui n’intéressera pas que les geeks et autres nerds : grâce à des technologies intelligentes, on peut connecter sa maison et tout avoir sous contrôle, en tout temps – même en route, via une connection Internet.

Sur le chemin de l’aéroport, des doutes surgissent : est-ce que toutes les fenêtres sont bien fermées ? La machine à café serait-elle encore allumée ? Que faire : retourner et aller vérifier ? Non, un œil sur l’app domotique vous le confirme : les fenêtres sont fermées et tous les appareils électroniques éteints. Elle vous dit aussi que l’alarme est allumée. Pour ce faire, le téléphone mobile se connecte à la centrale domotique à la maison via Internet et envoie les informations souhaitées qui s’affichent à l’écran.

« Maison intelligente , « maison connectée  ou « domotique  – ne citons que quelques termes pour cette tendance qui s’impose toujours plus fortement : connecter entre eux des systèmes, le chauffage, la ventilation, l’éclairage, les installations de protection/surveillance, les appareils ménagers et les appareils électroniques de divertissement pour rendre son habitation « intelligente , contrôlable même à distance.

Plus de confort chez soi et une consommation énergétique réduite
Dans une maison intelligente, tous les appareils « connectés  sont gérés à partir d’un serveur central, qui permet de consulter à tout moment les statuts de chaque appareil sur l’écran. La domotique règle le chauffage, baisse et monte les volets électriques et rappelle, en quittant l’appartement, que la cuisinière ou la lumière de la salle de bain est restée allumée. Dès qu’une fenêtre est ouverte pour aérer l’intérieur, le régleur électronique coupe automatiquement le chauffage et le remet en marche une fois la fenêtre refermée. Une solution confortable qui, de plus, permet d’économiser de l’énergie – les constructeurs promettent jusqu’à 30 % de consommation en moins pour une maison connectée. La plupart des systèmes disposent de fonctions supplémentaires permettant de garder la maîtrise des coûts énergétiques et de déceler d’éventuelles sources énergivores.

Pilotables via une unité centrale et des écrans tactiles ou panneaux d'affichage dispersés dans la maison, ils peuvent le plus souvent être commandés via un smartphone, une tablette-PC ou un ordinateur. Selon la solution domotique choisie, les appareils et capteurs sont reliés à la centrale via le réseau électrique, le câble réseau ou par ondes radio. L’unité centrale collecte toutes les informations et statuts, avant de les analyser et de déclencher les actions correspondantes.

Imaginons un scénario : La maison « intelligente  simule une présence pendant que ses occupants sont en vacances. Les volets électriques sont levés et baissés à rythme irrégulier le jour et la nuit, la lumière est allumée et éteinte dans différentes pièces. Dès qu’un capteur de mouvement détecte une activité, la centrale domotique envoie un message accompagné des images de vidéosurveillance. Si un cambrioleur est effectivement vu en train de pénétrer dans la maison, il suffit de confirmer l’alarme et l’alerte est directement donnée à la police, les volets se baissent, la lumière s’allume à l’étage et la sirène part à tue-tête.

Domotique – planification et coûts
Les utilisateurs qui privilégient la simplicité pour leurs premiers pas en domotique et qui ne souhaitent qu’allumer et éteindre quelques lampes et prises électriques ou régler des radiateurs sans quitter leur canapé n’ont pas besoin de s’adresser à un expert. On trouve ce type de produits à monter soi-même à faible coût dans les magasins de bricolage, boutiques d’électronique ou sur Internet. Si, en revanche, il est question de connecter toute l’installation de la maison et de la piloter de manière centrale, il n’y a pas d’autre moyen que d’appeler un spécialiste en domotique pour planifier cela.

Dans une nouvelle construction, il faut compter environ dix pour cent du coût de l’installation électrique pour connecter toutes les pièces via des câbles réseau. La note est moins salée en optant pour des réseaux radio ou Powerline : pour transmettre les données, les liaisons radio ne requièrent aucun câblage et les adaptateurs Powerline emploient les lignes électriques. Cela dit, les réseaux radio et Powerline transmettent de grands volumes de données, comme c’est le cas pour les applications multimédia, mais dans une qualité qui n’est souvent pas comparable à celle des liaisons par câble.

Dans les constructions anciennes, les projets de rénovation de plus grande ampleur sont une bonne occasion d’installer la technologie connectée manquante et d’installer les lignes nécessaires au pilotage des appareils qui seraient absentes. Mais inutile d'attendre une rénovation pour bénéficier d’un système domotique : les solutions radio et powerline peuvent être installées à posteriori quasiment partout.

Pour équiper une maison individuelle en volets pilotables à distance, éclairage et chauffage commandés, systèmes d’alarme, capteurs météorologiques, détecteurs de fumée, surveillance pour l’eau et autres installations multimédia connectées, il faut compter entre 15 000 et 20 000 francs minimum. Il est recommandé de demander à voir le fonctionnement de différentes solutions et de les comparer, en tenant bien-sûr compte des coûts.

Beaucoup de normes incompatibles
Le point faible de la domotique : Il existe toute une série de systèmes, qui ne peuvent pas être combinés entre eux, sinon difficilement. Car pour transmettre les signaux entre serveurs et appareils, on trouve différentes technologies et normes sur le marché et chaque appareil n’est pas forcément compatible avec chaque norme. Et une fois opté pour une solution, il faut y rester sinon faire fonctionner plusieurs systèmes en même temps, ce qui peut porter un coup au confort.

Voici un aperçu des systèmes les plus courants : Digitalstrom met en réseau tous les appareils électriques de la maison en passant par les lignes électriques existantes. Les solutions domotiques EnOcean et HomeMatic, en revanche, emploient des connexions sans fil par radio pour la communication avec les appareils. La technologie KNX intègre un système appelé BUS, qui relie entre eux tous les appareils, capteurs, interrupteurs, prises électriques etc. via une ligne spéciale pour la transmission des ordres, le BUS.

Avec iOS 8, Apple avait une première fois présenté Maison – et avec le nouvel iOS 10, il est désormais possible de commander la caméra, l’éclairage et autres, que ce soit via Siri, l’AppleWatch ou d’autres appareils Apple. Le HomeKit d’Apple est encore en développement – même si beaucoup a changé depuis iOS 8. Le système manquerait peut-être encore d’une gamme d’appareils plus vaste. Cela dit : grâce à HomeKit, Apple pourrait dans quelques années faire partie des acteurs de poids en matière de domotique.

 

Trouver un appartement