Hiver

Cours de conduite sur route enneigée : les bons réflexes

INFO
| Par Andrea Auer |
Photo : Andrea Auer

Verglas, gel et neige : les conditions hivernales ont de quoi dérouter plus d’un automobiliste. Un stage de conduite sur neige et verglas s’avère alors utile. Les points importants avec Comparis.

Malgré l’excellent équipement des véhicules, les situations périlleuses sont plus fréquentes sur les routes quand les températures baissent. Un stage de conduite sur neige et verglas, également appelé formation de conduite hivernale ou de conduite sur chaussée glissante, vous permet d’expérimenter en toute sécurité les pièges de la conduite hivernale. Comparis vous aide à trouver le bon prestataire.

Pourquoi suivre un stage de conduite sur chaussée glissante ? 

En hiver, les automobilistes sont confrontés à des difficultés particulières. La distance de freinage, par exemple, est multipliée par quatre sur une route enneigée. Même un conducteur prudent peut se faire surprendre sur une chaussée glissante. 

En suivant un stage de conduite sur neige et verglas, vous serez mieux armé pour reconnaître les dangers et maîtriser votre véhicule en cas de conduite en situation difficile.

Ce stage se compose en règle générale de deux parties, l’une théorique, l’autre pratique. Le volet théorique sert à apprendre les bases d’une conduite sûre, de la physique appliquée à la conduite et des principes de la propulsion.

Le volet pratique sert ensuite à expérimenter certaines situations dangereuses au volant. Comment les systèmes électroniques d’aide à la conduite vous aident-ils à garder votre trajectoire sur route enneigée ? Comment manier le volant pour reprendre le contrôle d’un véhicule qui dérape ? Par combien la distance de freinage est-elle multipliée sur route enneigée ? Si vous suivez un stage, vous aurez bientôt la réponse à toutes ces questions, et à bien d’autres.   

À quels prestataires peut-on faire confiance ?

Les offres de cours de conduite ne manquent pas. Pour des raisons techniques de sécurité, mieux vaut choisir un prestataire certifié par le Conseil suisse de la sécurité routière (CSR) et donc choisir un cours qui a obtenu le label de qualité du CSR. Les organisateurs de stage labellisés par le CSR sont listés ci-après :

Vous trouverez à cette adresse la liste des organisateurs de stage de conduite (sur neige et glace, mais pas seulement). En Suisse, les importateurs de véhicules et les concessionnaires proposent eux aussi des cours de conduite sur chaussée glissante, très souvent en association avec des organisateurs labellisés par le CSR. 

Suis-je couvert par mon assurance ?

Dans le cadre de cours dispensés par un centre de formation routière comme le TCS ou le Driving Center Schweiz, vous devez en principe utiliser votre propre véhicule. En cas de dommages à celui-ci, vous ne pourrez normalement pas faire jouer votre assurance casco complète. Pensez donc bien à vérifier avant le début du cours si l’organisateur les prend en charge. C’est généralement le cas de ceux qui sont labellisés par le CSR.

Bon à savoir : certains assureurs automobile encouragent leurs clients à suivre ces cours et participent au coût sous forme de remise de prime. Seule contrainte : le cours doit être labellisé par le CSR. 

Quel prestataire choisir ?

Pour faire le bon choix, vous devez connaître vos besoins. Posez-vous les bonnes questions : 

  • pendant la formation, préférez-vous conduire votre propre véhicule ou un véhicule mis à votre disposition ?
  • souhaitez-vous profiter de l’occasion pour tester les tout nouveaux modèles d’un constructeur ?
  • quelle est la longueur du parcours ? 
  • quelle est ma limite à ne pas dépasser concernant les coûts ?

Renseignez-vous sur les conditions du stage avant de réserver et comparez soigneusement les offres. Les tarifs des stages que proposent les importateurs automobiles et les garagistes sont généralement plus élevés, mais ils comprennent généralement le prêt d’un véhicule déjà assuré. Par ailleurs, de nombreux cours de conduite sur neige et glace ont lieu à la montagne. Dans ce cas, il est conseillé de se rendre sur place dès la veille. Certains organisateurs proposent des offres combinées avec hébergement : c’est un critère à prendre en compte lors de la comparaison des offres. 

Nouveaux conducteurs, attention : les stages de conduite sur neige et glace ne valident pas la formation complémentaire en deux phases (WAB) que vous devez obligatoirement suivre dans les trois ans après l’obtention de votre permis.