Crédit

Crédits privés : malgré des réticences, un Suisse sur trois en a déjà eu un

ÉTUDES
|
Comment répartir mon argent entre toutes ces factures ? Photo : istock

Ils ont une réputation plutôt douteuse. Mais cela n’empêche pas que l’on y ait recours quand même : il est question des crédits privés. Quelles sont les personnes à utiliser cette forme de financement ? Les Suisses à en avoir fait l'expérience sont-ils nombreux ? Et à quoi l’argent emprunté sert-il au bout du compte ? La réponse à ces questions vient d’être apportée grâce à une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur Internet.

Il en ressort que trois Suisses sur quatre pensent que les crédits privés font non seulement directement sombrer dans le surendettement mais qu’en plus ils poussent à une consommation irréfléchie

Et bien qu’ils suscitent la défiance, reste qu’un Suisse sur trois y a déjà eu recours.

Il est assez frappant que les personnes ayant emprunté de l’argent par le biais d’un crédit privé sont plus favorables à cette solution de financement que le reste de la population. 80 % d’entre elles y voient notamment une aide précieuse. Parmi les personnes interrogées n’ayant encore jamais emprunté d’argent de cette façon, un peu plus de la moitié partage toutefois cet avis.

Financer la voiture au premier plan

Mais à quoi l’argent emprunté sert-il ? D’après les résultats de notre enquête, le plus souvent pour l’achat d’un véhicule. En effet, la moitié des emprunteurs interrogés a déclaré avoir souscrit un crédit privé pour financer un véhicule. C’est précisément le cas dans lequel un crédit privé peut tout à fait présenter un intérêt, notamment face au leasing. Car un crédit privé revient souvent moins cher et présente l’autre avantage que la voiture appartient dès le début à l’emprunteur.

De plus, la flexibilité du crédit privé est plus élevée puisque son remboursement peut avoir lieu à tout moment. Bien souvent, la résiliation anticipée d’un contrat de leasing s'accompagne de frais importants étant donné que la société de leasing peut rétroactivement exiger des mensualités plus élevées.

Recours en cas de difficultés financières passagères

Surmonter une passe financière difficile (31 % des réponses) représente le deuxième motif de souscrire un crédit. Par ailleurs, une personne sur cinq a indiqué avoir réglé des factures en cours ou d’autres dettes au moyen d’un crédit. En revanche, meubles, appareils électroniques et vacances sont, quant à eux, assez rarement payés à crédit. Seul un emprunteur sur dix a indiqué s’être endetté à cette fin.

« Nous observons que les factures imprévues risquent particulièrement de mener à des passes financières difficiles. Souvent, ce sont des circonstances inattendues, comme des factures fiscales plus élevées que prévu ou la réparation d’une voiture, qui font que les gens se tournent vers la solution du crédit privé , note Dominik Weber, porte-parole chez comparis.ch.

Le crédit privé n’est pas un outil de désendettement

Si les crédits privés se prêtent certes plutôt bien à surmonter des passes financières difficiles, en revanche, les finances privées doivent, elles, être équilibrées sur le moyen terme. La prudence est donc de mise lorsque votre budget est régulièrement en dérapage. Il est recommandé aux personnes qui rencontrent des difficultés à gérer leurs finances, de chercher de l'aide auprès de professionnels. Les organismes spécialisés dans le conseil en matière d’endettement de même les services de consultation budgétaire ont une longue expérience des problèmes auxquels sont confrontées les personnes concernées et offrent des dispositifs d'aide adaptés.

 

Pour plus de conseils pratiques sur la prise de crédit, cliquer ici.