Complémentaires

Vacances : du rêve au cauchemar? Check-up assurance

INFO
|
À part la douleur d’un coup de soleil, on risque la douloureuse du médecin – mais pas avec la bonne couverture pour l’étranger.

Avec seule l’assurance de base dans les valises, une crainte fait partie du voyage : ne pas être couvert en cas d’urgence médicale pendant les vacances et devoir en grande partie mettre la main à la poche. Mais pour que les vacances de rêve ne tournent pas au cauchemar côté argent, il est bon de prendre certaines précautions en matière d'assurance avant de faire ses valises. 

Les bagages sont prêts, le voyage est réservé et la voisine est au courant – plus rien (ou presque) n’entrave le grand départ pour les vacances de rêve. Pour que vous rameniez d’autres souvenirs de vacances qu’une facture salée du médecin ou de l’hôpital, pensez à vous renseigner sur le pays de destination et votre couverture d'assurance avant le départ. comparis.ch a rassemblé de précieux conseils pour partir dans d'autres pays. 

Pays de l’UE et de l’AELE

Vous souffrez d’une insolation après une belle journée dehors ? Grâce à l’accord de libre circulation des personnes, vous bénéficiez, en cas de maladie ou d'accident dans un pays de l’UE ou de l’AELE, des prestations de l'assurance maladie locale. Attention, toutefois : c’est la législation locale qui s’applique pour le remboursement. En d'autres termes, les franchises et quote-parts en vigueur à l’étranger prévalent. Si, par exemple, vous consultez un médecin en France pour une insolation, vous devrez sortir un cinquième du montant de votre poche. Une assurance complémentaire auprès d’une caisse maladie peut s'avérer utille car elle prend souvent en charge la totalité des coûts. Autre chose à glisser dans votre valise : votre carte d'assurance européenne, qui se trouve au verso de votre carte d'assurance maladie habituelle.

Le conseil de comparis.ch : avant de partir, pensez à vous renseigner sur les conditions en vigueur dans le pays de destination, par exemple en ce qui concerne l’Institution commune LAMal. 

Et dans le reste du monde ?

L’estomac se tortille après votre passage au snack ? Pour que votre estomac ne vous fasse pas à nouveau souffrir à la vue de la facture du médecin, il est bon de s’informer avant de se rendre dans un pays hors de la zone UE ou AELE. En cas de maladie ou d'accident, votre assurance de base prend en charge les traitements d’urgence au maximum à hauteur du double du tarif en vigueur en Suisse pour le même acte, (tarif dans votre canton de résidence). Dans les pays onéreux tels que les États-Unis, le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande ou le Japon, mais aussi en Afrique ou en Amérique latine, cela est loin d'être suffisant pour couvrir tous les coûts. Là, une assurance complémentaire peut être utile pour combler la différence. En cas d’urgence, une complémentaire d'assurance maladie couvrant l’étranger et certaines assurances voyage prennent également en charge la totalité des frais de sauvetage, transport et rapatriement, si un retour en Suisse s’avère nécessaire d’un point de vue médical. L'assurance de base ne couvre que la moitié des frais de transport et de sauvetage pour ce type de cas dans le pays de vacances.

Le conseil de comparis.ch: Demandez une attestation d'assurance à votre caisse maladie valable pour le pays dans lequel vous vous rendez. Car la plupart des pays l’exigent pour les soins. 

Conseils quel que soit le pays de destination

  • Évitez une situation de double assurance en demandant des précisions sur votre couverture auprès de votre caisse maladie, de votre assurance ou de votre fournisseur de carte de crédit avant le départ. En effet, certaines cartes de crédit comportent aussi des prestations en cas de dommage lorsqu'elles ont été utilisées pour payer la majeure partie du voyage.
  • Si vous subissez un sinistre, adressez-vous sans tarder à votre assureur.  
  • Vous travaillez moins de 8 heures par semaine ? Dans ce cas, vous pouvez souscrire une couverture accident auprès de votre caisse en complément de l'assurance de base ; autrement, vous serez couvert par votre employeur.
  • L’inclusion de la couverture accident dans une assurance complémentaire peut être utile pour profiter de prestations supplémentaires.

 

Les coups de chaleur et les maladies gastro-intestinales font partie des dix problèmes médicaux les plus courants en voyage.

  1. Maladies gastro-intestinales
  2. Rhumes/refroidissements
  3. Intoxications alimentaires
  4. Plaies profondes, fractures et entorses
  5. Maladie des transports/mal de mer
  6. Coup de soleil
  7. Allergies
  8. Insolations
  9. Piqures d’insectes
  10. Blessures à la suite d’accidents de la route