Complémentaires

Lunettes : quand choisir une complémentaire ?

INFO
|
Photo : iStock / rclassenlayouts

Les lunettes reviennent cher. Toutefois, depuis 2011 déjà, l'assurance de base obligatoire ne rembourse qu’une partie des corrections de vue et à certaines conditions seulement. Disposer d’une assurance complémentaire peut alors s’avérer intéressant.

Comparis répond aux questions essentielles sur la couverture des lunettes par l'assurance complémentaire.

L'assurance de base couvre-t-elle les lunettes et les lentilles de contact ?

Dans certains cas uniquement. Depuis le 1er janvier 2011, l'assurance de base ne rembourse plus rien sur les lunettes et les lentilles de contact. Avant cette date, les porteurs de lunettes bénéficiaient d’une contribution de 180 francs tous les cinq ans. Ce montant était même versé annuellement pour les enfants et les adolescents.

Les assurés qui souhaitent que leur caisse continue de leur rembourser une partie de leurs verres correcteurs doivent donc se tourner vers une assurance complémentaire.

Quelles sont les exceptions dans lesquelles l'assurance de base couvre une correction de vue ?

Voici les conditions auxquelles l'assurance de base prend en charge les frais de lunettes et lentilles de contact :

En cas de maladie

Dans les cas liés à une maladie de type diabète, cataracte, troubles des muscles oculomoteurs (nystagmus), vue faible ou prise de médicaments ainsi qu’en cas d’opération des yeux, p. ex. pour un glaucome, l'assurance de base prend en charge le tarif ambulatoire ou stationnaire conventionné.

Vous trouverez des informations plus détaillées dans notre article «Voir et entendre mieux : qui couvre les frais ?»

Enfants jusqu'à 18 ans révolus

Si votre enfant de moins de 18 ans (révolus) a besoin d’une correction de vue, l'assurance de base participe aux frais jusqu'à concurrence de 180 francs par année civile, après déduction de la franchise et de la quote-part. Une ordonnance médicale est exigée.

Combien rembourse une assurance complémentaire lunettes ?

Selon l’assureur, vous bénéficiez d'une enveloppe de 150 à 200 francs par an pour les corrections de vue dont vous avez besoin.

Quand choisir une assurance complémentaire lunettes ?

Attention : il n'existe pas d'assurance lunettes à part entière. Les compagnies d’assurance proposent cette couverture spécifique uniquement en combinaison avec d'autres prestations, tels les abonnements fitness, médecines complémentaires ou encore les cours prénataux.

Si vous souscrivez un pack de prestations complet dans la seule optique d’obtenir une contribution pour les lunettes et lentilles de contact, cette assurance complémentaire ne sera pas intéressante pour vous. En effet, la contribution annuelle est souvent limitée entre 150 et 200 francs.

Exemple de calcul :

L’assurance complémentaire coûte 10 francs par mois, soit une cotisation de 120 francs par an. L'assurance verse en principe 150 francs par an pour les lunettes (attention : la participation aux coûts n’est pas cumulable d’une année à l’autre). En achetant des lunettes bon marché, pour environ 200 francs, l'assuré paierait dans ce cas 120 francs de primes pour y gagner tout juste 30 francs à l'achat (150 - 120 = 30).

On peut cependant faire un tout autre calcul : avec ce pack d'assurances complémentaires, les personnes qui souhaitent une couverture plus large profiteront d’un beau bouquet de prestations – en se faisant rembourser une partie de leurs lunettes.

Combien coûte une assurance complémentaire lunettes ?

On trouve des complémentaires dès 10 francs par mois. Pensez à comparer.

Quels sont les points importants à observer à la conclusion d’une complémentaire lunettes ?

Lorsque vous souscrivez une assurance complémentaire lunettes, observez les conseils suivants :

Conseil no 1 : examiner le pack de prestations

Voyez ce que comprend le pack de prestations de la complémentaire lunettes. Ce package présente-t-il la meilleure combinaison de prestations pour vous ?

Conseil no 2 : vérifier le plafond de participation

Renseignez-vous impérativement sur le plafond de participation : le montant que l'assurance prend en charge par an couvre-t-il suffisamment vos besoins (le plus souvent environ 150 CHF) ?

Conseil no 3 : réfléchir à la durée de l’assurance

La durée de contrat pour l'assurance peut atteindre jusqu’à 5 ans. Voulez-vous vous lier à long terme avec une complémentaire ou souhaitez-vous garder votre flexibilité ?

Conseil no 4 : comparer les primes et les prestations

Il est intéressant de comparer. Dans un cas comme dans l’autre, pensez à comparer les primes et les prestations des différentes compagnies d'assurance. Peut-être payez-vous trop pour l'assurance.

Conseil no 5 : dissocier assurance de base et complémentaires

Séparez l’assurance de base de la complémentaire afin de faire des économies. En effet, l’assurance de base et la complémentaire ne doivent pas nécessairement être contractées auprès de la même caisse maladie.

Mon affiliation peut-elle être refusée par l'assurance complémentaire ?

Oui. Contrairement à l’assurance de base, une caisse maladie peut refuser une demande d'adhésion à l’assurance complémentaire. Cette décision dépend principalement de la déclaration de santé (questionnaire concernant les maladies et les traitements des dernières années) qui doit être remplie avec exactitude par le demandeur souhaitant souscrire une assurance complémentaire.

N’effectuez donc le changement que si vous avez été accepté sans réserve par votre nouvelle caisse.

Vous souhaitez savoir quelle est la meilleure façon d’obtenir une assurance complémentaire ? Lisez l'article Complémentaires : demandez tôt votre affiliation !

Dans quel cas devrais-je conclure une assurance ménage ?

La règle d’or est la suivante : « Le plus tôt est le mieux ». Lorsque vous êtes en forme et en bonne santé, le risque de voir votre affiliation refusée après l’examen de santé est minime. D’ailleurs, vous pouvez envisager l’assurance complémentaire comme une sorte d’assurance-vie abordable également à un âge avancé. Si vous êtes en bonne santé et souhaitez le rester, vous pouvez aussi profiter des mesures de promotion de la santé de votre assurance complémentaire.

Une assurance complémentaire lunettes est-elle intéressante pour les enfants ?

Nous vous disons tout dans l’article Comparis «Lunettes enfant et lentilles de contact remboursées».