L'assurance ménage et RC idéale : 5 astuces


  1. Adopter un niveau d'assurance optimal - les couvertures nécessaires
  2. Changer d'assurance
  3. Vérifier sa couverture – la sous-assurance et la surassurance
  4. Comment procéder en cas de sinistre ?
  5. Respecter ses obligations

 

Adopter un niveau d'assurance optimal - les couvertures nécessaires

Assurance facultative
La responsabilité civile couvre les dommages que vous causez à des tiers. Elle est facultative. Ce principe s'applique également à l'assurance ménage dans la plupart des cantons. Seuls les cantons de Fribourg, de Glaris, du Jura, de Nidwald et de Vaud exigent une assurance contre les incendies et les dégâts naturels. Toutefois, en règle générale, il est fortement recommandé de conclure une assurance ménage et responsabilité civile. Si vous ne le faites pas, non seulement votre inventaire ne sera pas assuré mais vous ne serez pas non plus protégé(e) en cas de prétentions en responsabilité civile de tierces personnes.

Optimisation des primes
Vous pouvez optimiser les primes de votre assurance ménage via une sélection judicieuse des compléments. Quant à la responsabilité civile, vous avez le choix entre différents montants d'assurance. Les écarts de primes d'un montant d'assurance à un autre pouvant se révéler relativement élevés, en fonction de l'assureur, il vaut la peine de bien réfléchir : un montant d'assurance de seulement 5 millions de CHF suffirait-il ?

Choisissez les bonnes assurances complémentaires
Moins vous en aurez, plus les primes seront basses. Pensez donc bien aux compléments dont vous avez réellement besoin. Vous pouvez, par exemple, couvrir vos objets de valeur, vous assurer contre le vol simple à l'extérieur ou encore contre les dégâts naturels. Il convient ici non seulement de mettre en parallèle les assureurs mais aussi les différents tarifs au sein d'une même compagnie.

Changer d'assurance

Profitez de primes avantageuses
Seuls les économes prêts à changer d'assurance peuvent profiter de nouvelles primes plus avantageuses. Sauf préavis, le contrat est automatiquement renouvelé d'une année (comparis.ch met à votre disposition son alerte résiliation gratuite, il vous suffit de vous inscrire. Vous recevrez ensuite, en temps opportun, un e-mail attirant votre attention sur la résiliation de votre assurance ménage / responsabilité civile).

En outre, le moyen de paiement ainsi que la durée du contrat peuvent influencer le montant des primes. Il est judicieux de payer à l'année, car les versements mensuels sont la plupart du temps affublés de 5 % supplémentaires.

Quant aux contrats sur plusieurs années, ils peuvent être intéressants, car ils s'accompagnent souvent d'un rabais. Le désavantage réside ici dans le fait qu'un changement d'assurance pourra uniquement être entrepris à l'échéance de contrat convenue.

Respectez le délai de résiliation
Dans la majorité des cas, le délai de résiliation s'élève à trois mois. Vous ne pouvez changer d'assurance à court terme qu'en cas de sinistre ou d'augmentation des primes. Vous trouverez ici une lettre type de résiliation.

Restez flexible grâce à des durées limitées
Ne souscrivez que des contrats annuels ou négociez le droit de résilier le contrat une fois par an : la seule manière de profiter de nouveaux prix plus avantageux.

Vérifier sa couverture d'assurance

Sous-assurance et surassurance
Pour vous en sortir au mieux, assurez la valeur des biens de votre ménage (y compris les effets des hôtes, les biens pris en leasing / loués / confiés) au plus près. Il vaut donc la peine de vérifier le montant assuré de temps à autre et de prévoir une petite marge pour les nouvelles acquisitions. Lorsqu'une situation de sous-assurance est décelée, les conséquences peuvent être désagréables pour l'assuré. En général, l'assurance diminue sa prestation proportionnellement au montant de la sous-assurance. Si, au contraire, vous assurez un montant trop élevé, vous paierez trop de primes inutilement.

Comment procéder en cas de sinistre ?

Déclarez immédiatement le sinistre
Mieux vaut déclarer tout de suite le sinistre à votre compagnie d'assurance. Vous vous évitez ainsi des complications ultérieures avec votre assureur, surtout si entre-temps vous avez fait réparer les dommages. Parfois, les assurances préfèrent d'abord faire analyser le sinistre par un expert, et décider ensuite de la façon de procéder. Les illustrations (telles que photos des dégâts, p. ex.) peuvent toujours être utiles.

Respecter ses obligations

Payez les primes à temps
Si vous réglez vos primes trop tard, voire pas du tout, vous vous exposez à des frais de sommation ainsi qu'à pas mal d'ennuis. L'assureur est en droit de supprimer la couverture une fois le délai de paiement écoulé, ce qui signifie que vous devriez payer vous-même en cas de sinistre. Si vous ne réagissez pas aux avertissements, votre assureur peut résilier votre police, ce qui entraînerait beaucoup de frais et de désagréments.