Mobile et Cie.

Vendre un mobile : où obtenir le meilleur prix pour l’ancien

CONSEILS
|
Vendre son ancien smartphone – oui, mais comment ? Photo : istock

Des appareils photo toujours plus fantastiques, des écrans toujours plus nets et un design toujours plus fin – d’année en année, les smartphones ne cessent de s’améliorer. Il n’est donc guère étonnant que 90 % des personnes interrogées dans le cadre d’une étude Comparis déclarent vouloir changer de mobile chaque année. Que faire alors, à chaque fois, de l’ancien appareil, pas si ancien que ça ?

«Je conseille de le revendre au lieu de le jeter », indique Jean-Claude Frick, expert Numérique chez comparis.ch. Il existe pour cela différentes platesformes de vente aux enchères sur Internet, comme ricardo.ch, où des smartphones encore récents (moins de 18 mois) atteignent le plus souvent un bon prix. Mais, en même temps, la concurrence y est aussi la plus forte.

Les nombreux portails de petites annonces, comme tutti.ch, sont une autre possibilité. L’insertion d’une annonce y est gratuite. Il n’y a pas de vente aux enchères. On choisit le prix auquel on souhaite vendre son appareil et on le propose sur le site. Et les personnes qui ont des centaines ou même des milliers d’amis et de followers sur Facebook, Twitter et Cie., peuvent aussi y proposer leur ancien appareil. Cela permet ainsi d'économiser des frais d’insertion et/ou des commissions. 

Astuces pour la vente

Dès l’achat d’un nouveau smartphone, il est bon de se demander si l’on souhaite le revendre ultérieurement. Dans l’affirmative, il est recommandé de protéger dès le départ le boîtier en verre et aluminium contre les rayures et les déformations au moyen d’une coque. En effet, ces défauts font considérablement baisser le prix de revente, qui pourra encore monter un peu si l’on a conservé «l’emballage d’origine.

L’emballage doit contenir l’ensemble des accessoires tels que chargeur, câble et écouteurs. Certains fournisseurs, Apple par exemple, joignent aux emballages des autocollants portant leur logo. Lorsqu'ils sont encore présents, cela fait une bonne impression lors de la revente. 

Si dès l’achat du nouveau smartphone on sait que l’on utilisera d’autres écouteurs que ceux fournis, ces derniers devraient être conservés dans leur emballage intact.

Soigner la présentation

Avant de prendre des photos du smartphone, il faut le nettoyer avec un chiffon en microfibres. Un bon éclairage est également recommandé pour que l’appareil apparaisse tel qu’il est réellement. Les rayures ou les égratignures superficielles doivent également être visibles. Les dissimuler pourrait entraîner des problèmes, au plus tard lors de la remise du smartphone. 

Quel prix ?

Comme les iPhones sont les mobiles dont la valeur est la plus stable, ils peuvent parfois atteindre de très bons prix de revente, selon qu’ils ont gardé leur aspect neuf et qu’ils présentent peu de traces d’usure. Pour un iPhone 6, par exemple, il est tout à fait possible d’en obtenir 300, voire 500 francs. En revanche, les smartphones Android perdent plus rapidement de la valeur mais se revendent bien malgré tout. Si vous souhaitez savoir ce que vaut votre ancien smartphone lors de l’achat d’un nouvel appareil, vous pouvez déterminer sa valeur par une simple recherche, par exemple sur le site de Swisscom, l’opérateur de télécommunication suisse. Un rapide examen de la concurrence est utile pour se faire une idée du prix que l’on souhaite demander. Un prix de départ bas attirera les visiteurs mais comporte le risque d’être obligé d’accepter ce prix bas à la fin de l’enchère.

Cependant, si la vente s'avère trop fastidieuse, il est aussi possible de continuer à utiliser son ancien appareil : « Comme commande pour la musique, comme réveil ou comme horloge intelligente à la maison. On s'évite en même temps l’acquisition d’appareils supplémentaires », propose Jean-Claude Frick.