Étranger et voyage

Absence d'autocollant CH : cela peut coûter cher

INFO
|

Autres pays, autres mœurs : les conducteurs se rendant à l'étranger avec leur véhicule devront se munir, en fonction de leur destination, d'une pharmacie de bord ou bien d'un extincteur. L'autocollant CH, lui, est obligatoire partout – mais il doit répondre à des dimensions bien précises.

« Les carabiniers italiens verbalisent les conducteurs sans autocollant CH  – voilà les titres que l'on pouvait lire avant les vacances. Des policiers italiens ont infligé des amendes s'élevant jusqu'à 335 euros à des automobilistes suisses car leur véhicule n'était pas agrémenté de l'autocollant CH.

Il ne s'agit pas là que d'une particularité toute italienne. Un accord international, à savoir la Convention de Vienne sur la circulation routière, exige l'application d'un signe distinctif sur le véhicule. Bien sûr, la Suisse dispose elle aussi d'une loi à cet effet : « Les véhicules automobiles et les remorques qui se rendent à l'étranger doivent porter à l'arrière un signe distinctif de nationalité selon l'annexe 4 , ainsi que le mentionne on ne peut plus clairement l'ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les véhicules routiers.

Le format réduit est passible d'amende
En d'autres termes : la Suisse aussi impose à ses automobilistes le port d'un tel autocollant, dès l'instant où ils franchissent la frontière. L'autocollant, lui, doit répondre à des critères bien précis : il doit être de forme elliptique, mesurer 11.5 x 17.5 centimètres, la taille des lettres doit être de 8 x 4 centimètres et l'épaisseur du trait de 1 centimètre.

Attention : seul le grand format de l'autocollant est donc conforme à la loi. Le format réduit que l'on peut se procurer dans les stations-service et en magasin, n'évite en rien la contravention.

Et les motards alors ?
Les motos n'échappent pas à cette obligation. Le point d'interrogation : à quel endroit cet autocollant peut-il bien être placé ? Certainement pas sur la roue arrière. Lors d'un voyage à l'étranger avec des bagages, le Top Case pourrait être une solution.

Repositionnable : sigle CH aimanté
Les automobilistes qui ne souhaitent pas enlaidir leur carrosserie avec un autocollant de cette taille peuvent toujours se procurer un sigle magnétique. Il peut être apposé en un tour de main avant le départ vers l'étranger et retiré tout aussi simplement au retour. Les lecteurs de comparis.ch signalent toutefois que la version aimantée de l'autocollant disponible à la Migros n'adhère pas sur les carrosseries aluminium. L'automobile Club de Suisse (ACS) propose quant à lui un sigle repositionnable adapté aux matières synthétiques. D'après les indications de son fabricant « son usage en station de lavage reste toutefois limité .

Extincteur et ampoules de rechange
Ceci étant, la question de savoir si les policiers d'autres pays font également la chasse aux autocollants CH manquants reste en suspens. Mais, une chose est sûre : en plus de l'autocollant, chaque pays a des dispositions particulières en ce qui concerne l'équipement des véhicules. Il n'est par rare qu'une veste fluorescente fasse partie de l'équipement obligatoire. Dans certains pays d'Europe de l'Est, ce sera une pharmacie de bord. La Russie exige un extincteur et des ampoules de rechange pour les phares, l'Estonie, elle, deux cales pour pouvoir maintenir le véhicule en position sûre. Afin de vous renseigner sur tout ce dont vous devrez disposer dans votre véhicule sur votre lieu de destination, vous pouvez consulter le site du TCS.