Droit et législation

Vacances à l’étranger : les choses à ne pas oublier

INFO
|
Boucler les valises, en route et vive les vacances ! Mais ne partez pas à l'étranger sans avoir vu la check-list ! Photo : iStock.com / Vadmary

Faire ses valises et en voiture ! Rien de plus pratique que la voiture pour partir en vacances. Pour jouer la carte de la sécurité, une check-list est fort utile : le véhicule et tout ce qui s'y trouve sont-ils parés pour l’étranger et conformes à la législation ?

France : éthylotest obligatoire – Italie : pneu d’été exigé

La France est une destination privilégiée des Suisses. Ils s’y rendent de préférence en voiture. Et au premier contrôle routier, au plus tard, vous y avez droit : les papiers et le ballon, s’il vous plaît. Si les automobilistes ne risquent aucune amende en cas d'infraction, ils sont néanmoins tenus d’avoir un ballon à bord comme l'exige la loi depuis 2014. On trouve les « éthylotests  aux stations service et dans le commerce de détail. Ils coûtent trois francs en moyenne.

Et en Italie alors ? Les pneus d’hiver ou toutes saisons y sont proscrits – sauf si l’indice imprimé dessus indique qu’ils sont adaptés à la vitesse maximale du véhicule. Pour éviter d'avoir à faire des recherches, le mieux est de passer directement aux pneus d’été, qui sont, de toute façon, plus sûrs pendant la saison estivale.

Écopastille, vignette antipollution et Cie.

Certaines grandes villes ont un réel problème de particules fines. On voit donc fleurir de nombreuses zones écologiques en Europe – et des règlementations qui changent de l’une à l’autre. À Milan et à Bologne, par exemple, certaines zones sont limitées pour la circulation : seuls les véhicules à moteur munis d’un laisser-passer environnemental peuvent y circuler la journée. Les fameuses pastilles s’achètent pour quelques francs auprès des services de transport ou via les sites Web officiels des villes, par exemple. En Allemagne, plus de 50 villes ont d'ores et déjà leurs zones vertes, où l’on circule uniquement muni d’une vignette environnementale. Et les véhicules étrangers n’y échappent pas, bien sûr. La vignette environnementale est entre autres disponible auprès du TCS.

En d'autres lieux, on trouve souvent différentes catégories de pastilles et vignettes, selon l’émission polluante du véhicule. Des informations détaillées sont disponibles auprès des représentations de l’Association Transports et Environnement en Suisse ou sur les sites Web des pays concernés. 

Pays européens : ce qui ne doit pas manquer dans la voiture

Certaines règles automobiles s’appliquant dans plusieurs pays d’Europe et étant donc mieux connues sont plus faciles à assimiler. Le plus sûr – et le moins cher (car non sanctionné par une amende) – est de jeter un coup d'œil à notre check-list pour l’étranger et de tenir compte des points énumérés. Qu’importe la destination du voyage : au moindre doute, même sur les règles de circulation, les clubs automobiles donnent de précieux renseignements. En effet, mieux vaut prévenir que guérir.

Check-list auto pour l’étranger

  • Gilets de sécurité
  • Triangle d’avertissement
  • Constat européen d’accident
  • Carte verte d’assurance – plus obligatoire partout mais utile
  • Autocollant CH – à coller sur l’arrière avant le départ
  • France : ethylotest, Italie : pneus d’été
  • En partie : kit de premier secours, extincteur
  • Dans beaucoup de grandes villes : eco-pastille ou autre
  • En général : se renseigner sur les règles en vigueur 

Et qu'en est-il de votre assurance auto ? Jetez un œil à votre police à temps : l'assistance automobile et la protection juridique sont-elles incluses ? 

 

P.-S. : Pour des vacances sereines, il y a aussi l’assurance voyage. Dans ce cas, il convient de voir au préalable quelles prestations sont déjà couvertes par l'assurance ménage, la carte de crédit et Cie.