Animaux

Avoir un chat, qu'est-ce que ça coûte ?

ANALYSES
|
Photo : iStock/MonikaBatich

Devançant même le chien, le chat est l'animal favori des Suisses et a sa place dans un foyer sur quatre. Les dépenses occasionnées par la détention d'animaux de compagnie sont souvent sous-estimées. comparis.ch vous donne un aperçu des dépenses moyennes occasionnées au cours de la vie d’un chat.

Les chats sont, incontestablement, les animaux de compagnie favoris des Suisses. Tels sont les résultats d'un concours organisé par comparis.ch sur les réseaux sociaux à la fin 2015. Sur les différentes plateformes, la plupart des membres de notre communauté nous ont fait parvenir des photos de chats. Le fidèle compagnon qu'est le chien a dû se contenter de la deuxième place.

Il n’est donc guère surprenant que les chats aient leur place dans un foyer sur quatre en Suisse, pays qui compte 1,35 million de chats au total. À terme, le fait de détenir un félidé représente pourtant un investissement. Un chiffrage réalisé par comparis.ch révèle qu'un chat avec une espérance de vie de 15 ans revient à environ 20 000 francs. Et cela, sans tenir compte des frais vétérinaires occasionnés en cas d'accident ou de maladie.

L'équipement initial finit par coûter cher

Le prix pour l'acquisition d’un chat peut varier du tout au tout : dans une ferme, vous pourrez le plus souvent aller chercher un chaton gratuitement ; de même pour un chat dans un centre SPA ou dans un refuge, où on paiera généralement une indemnité symbolique. En revanche, un chat de race acheté auprès d'un éleveur pourra vite dépasser les 1000 francs.

Les dépenses occasionnées pour l'équipement initial tel que collier, écuelles, bac à litière, etc. sont fréquemment sous-estimées, alors qu'elles s'élèvent souvent à plusieurs centaines de francs. Les frais estimatifs de l'équipement initial sont répertoriés dans la grille ci-dessous.

Poste de dépensesCoûts mensuels en CHFCoûts annuels en CHFCoûts uniques en CHF
Équipement initial*--à partir de 260*
Aliments, litière/sable, jouets100--
Soins vétérinaires de base (vaccins, vermifugations, etc.)-à partir de 110180
Castration chat--100
Stérilisation chatte--200
Filet pour chat/chatière--à partir de 40
Total des coûts100110580-680

L'équipement initial se compose comme suit : collier 30 CHF (2-3 × dans la vie d'un chat); écuelles 15 CHF; brosses et peignes 30 CHF; griffoir/arbre à chat 80 CHF; jouets 15 CHF; lieu de repos 30 CHF; box de transport 30 CHF; litière/pelle 30 CHF.

Les dépenses pour l'alimentation, notamment, peuvent varier fortement. La formule la plus avantageuse est de se procurer l'aliment auprès d'un discounter. Si en revanche on décide de donner de la viande fraîche ou un aliment de marque à son chat, on dépensera nettement plus.

Vétérinaire : dépense non prévisible et chère

Les accidents et les maladies surviennent sans crier gare, chez les chats aussi. Les frais vétérinaires en résultant peuvent vite atteindre des sommes considérables et facilement dépasser les 1000 francs à la charge du propriétaire, comme le révèlent les trois exemples suivants :

  • Infection dentaire : de 500 à 1000 francs
  • Fractures: 2700 francs
  • Ingestion d'un corps étranger: entre 1000 et 2000 francs

L'assurance animaux couvre les frais vétérinaires

Selon l'Office fédéral de la statistique, les Suisses dépensent 1,5 milliard de francs par an pour leurs animaux de compagnie. Une partie de cette somme, à savoir plus de 600 millions de francs, est à imputer aux prestations de services, sachant que celles-ci se composent en grande partie de frais vétérinaires. Une enquête réalisée en 2015 par Comparis révèle pourtant que moins de 10 % des propriétaires suisses assurent leur chien ou leur chat. Un résultat surprenant si l'on considère que Monsieur et Madame Dupont ont plutôt tendance à être sur-assurés que sous-assurés. Et pourtant, souscrire une assurance animaux peut être intéressant. Des produits de ce type existent dès 5,15 francs et offrent une protection contre les frais évoqués précédemment.

L'assurance animaux prend en charge un grand nombre de dépenses. En font par exemple partie les frais vétérinaires, les transports d'urgence ou encore les séjours hospitaliers et en cabinet – et dans les cas les plus graves l'euthanasie est également couverte. Pour pouvoir souscrire une assurance, le chat devra être âgé de trois mois au moins alors que son âge maximal ne devra pas dépasser sept ans. Pour savoir si une assurance animaux est intéressante pour votre chat, vous pouvez consulter notre comparatif.

 

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Feux d’artifice : comment protéger votre animal
Déménager avec Médor, Minou et Cie.
L’assurance animaux pour se prémunir contre des frais de traitement élevés