Applications

Mieux que WhatsApp ? Trois alternatives bien suisses

ANALYSES
|
Il n'y a pas que WhatsApp. Trois autres messageries instantanées tout aussi intéressantes ont été conçues en Suisse : Threema, iO-App et MyENIGMA ; messageries sécurisées. Photo : Comparis

Facebook rachète WhatsApp, et beaucoup d'utilisateurs se posent la question : Facebook, le roi des données, ne s'accaparera-t-il pas non plus mon numéro de portable et d'autres informations que je transmets via WhatsApp ? comparis.ch vous présente trois alternatives suisses – avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Plus d'un milliard d'utilisateurs de par le monde se servent déjà de la messagerie instantanée WhatsApp sur leur smartphone. Mais les dernières révélations concernant les failles de sécurité ont rendu beaucoup d'utilisateurs méfiants. On a par exemple appris que l'application était en mesure de suivre des conversations téléphoniques, même en tâche de fond. Pour bon nombre d'utilisateurs, choisir une messagerie n'est pas qu'une question d'ergonomie : la sécurité des données joue aussi un rôle important.

D'ailleurs, ce que WhatsApp sait faire, d'autres savent le faire aussi : envoyer du texte, des photos et des vidéos à un destinataire ou les partager sur un tchat, agrémenter ses messages d'émoticônes... Le grand point faible de tous les concurrents de WhatsApp : peu de monde s'en sert.

 

Threema – une app made in Switzerland

L'app de l'entreprise zurichoise Kasper Systems se réjouit d'une popularité croissante et se positionne déjà en bonne place dans l'App Store et sur le marché Google.

 Avantages

  • Promet un « cryptage de bout en bout . Les données sont cryptées sur l'appareil de l'expéditeur et ne sont décryptées qu'une fois arrivées sur le portable du destinataire. Threema souligne que, par ce moyen, les messages échangés sur les tchats ne se trouvent jamais sur les serveurs sans cryptage. «La clé privée ne quitte jamais l'appareil, assure le fabricant.
  • Cryptage aisé, simplement en balayant l'écran.

Inconvénients

  • Installation et configuration plus longues à cause des paramètres de sécurité. Mais la sécurité nécessite un certain investissement en temps.
  • Payant. Prix : 1,99 CHF.
  • Sous Android, le paiement peut être contraignant, surtout si le règlement peut être effectué uniquement par carte de crédit dans Google Playstore.

MyENIGMA : Messagerie sécurisée.

Cette app vient elle aussi de Zurich.

Avantages

  • Contrairement à Threema, elle est très similaire à WhatsApp. Gratuite.
  • Promet un « cryptage de bout en bout  comme Threema en faisant la publicité de « standards employés par des gouvernements et des organisations privées .
  • Possibilité d'échanger des formats autres que vidéo et audio.

Inconvénients

  • L'inscription n'est pas évidente. Pour les besoins de contrôles de sécurité, il est nécessaire d'indiquer une adresse e-mail – ce qui n'est pas le cas chez WhatsApp, ioApp et Threema. Un mot de passe est ensuite envoyé à cette adresse. Puis, on doit choisir un code personnel.
  • Le fond d'écran à carreaux est déroutant, il faut s'y habituer.
  • Les émoticônes se font à la main, par composition de signes. 

ioApp de Swisscom

Depuis l'été 2013, Swisscom propose une alternative suisse à WhatsApp Messenger ioApp. À l'heure actuelle, elle a été téléchargée 450 000 fois, mais avec seulement un million de messages échangés par mois, son utilisation reste modeste.

Avantages

  • Appels téléphoniques gratuits entre utilisateurs iO.
  • Les messages échangés passent par des serveurs suisses.
  • iO n'enregistre pas les données de contact sur ses serveurs comme le fait WhatsApp, mais utilise les données localement, sur les portables.

Inconvénients

  • Par opposition à WhatsApp, les discussions ne peuvent pas être enregistrées et envoyées par e-mail.