Grossesse et accouchement

Pourquoi les femmes enceintes choisissent l’acupuncture

INFO
|
L’acupuncture permet de traiter les troubles liés à la grossesse. Photo : iStock

De plus en plus de femmes ont recours à l’acupuncture pour préparer leur accouchement, voire pour soulager les douleurs lors de l’accouchement. Selon les sages-femmes et les gynécologues, l’effet produit par les petites aiguilles est impressionnant, et sans effets secondaires dans le cas d’une grossesse normale.

Les gynécologues et les sages-femmes disposant d’une formation complémentaire peuvent pratiquer l’acupuncture. On lit ici et là qu’il existe de soi-disant « points interdits » durant la grossesse et que planter des aiguilles à ces endroits-là pourrait entraîner une naissance prématurée. Cette peur est toutefois infondée : « Non, ces points n’existent pas, et une étude menée auprès de 5000 patientes à la clinique universitaire de Mannheim le prouve », indique le Dr Ansgar Römer à Comparis. Ce gynécologue-obstétricien s’intéresse de près à l’acupuncture et à la médecine chinoise depuis 1985.

En Europe, Dr Römer fait partie des plus grands spécialistes dans ce domaine. Il affirme : « Des femmes enceintes se sont vu planter des aiguilles sur tous les points à chaque phase de leur grossesse et on n’a jamais constaté de mise en danger de la santé de la mère ou du fœtus. L’état général des femmes enceintes ne s’est jamais dégradé, peu importe les points choisis. » Selon lui, il convient néanmoins de noter que l’acupuncture peut aggraver les problèmes lors d’une grossesse déjà compliquée. Par conséquent, en cas de grossesse à risque, cette thérapie devrait être effectuée par des spécialistes expérimentés. Ansgar Römer dit : « Pour les grossesses normales, l’acupuncture est bénéfique et sans effets secondaires. » D’après lui, ce traitement n’influe pas sur le terme de la grossesse et n’entraîne pas de contractions prématurées.

Comment raccourcir la durée de l’accouchement

Différentes études attestent l’effet positif de l’acupuncture sur la préparation générale à l’accouchement ainsi que sur les désagréments apparaissant durant la grossesse et lors de l’accouchement. L’étude menée à la clinique universitaire de Mannheim qu’évoque Ansgar Römer a également montré que l’acupuncture réduisait la durée de l’accouchement en moyenne de dix à huit heures chez les primipares. Cet effet positif est dû à la meilleure maturation du col de l’utérus et à des contractions plus ciblées durant la phase de dilatation, c.-à-d. jusqu’à la dilatation complète du col. L’acupuncture peut uniquement réduire la durée de cette phase, elle n’a par contre aucune influence sur la phase d’expulsion.

Reste que durant l’accouchement, l’action de l’acupuncture ne peut pas être comparée à celle d’une péridurale. En effet, l’acupuncture ne permet pas d’éliminer totalement la douleur. Elle a un effet apaisant, fait disparaître les tensions et calme ainsi la douleur.

Voici les troubles courants liés à la grossesse pouvant être traités par acupuncture :

  • Nausées
  • Angoisse, nervosité, troubles du sommeil
  • Douleurs diverses (notamment mal de dos)
  • Mauvaise position de l’enfant
  • Contractions prématurées
  • Durant la période post-partum : problèmes de périnée et douleurs, mammite et engorgement mammaire

Les frais de l’acupuncture et de la médecine chinoise sont pris en charge en partie par l’assurance de base et en partie par l’assurance complémentaire. Avant de choisir une thérapie, il convient toutefois de vérifier si l’on possède une assurance complémentaire et si cette dernière couvre ce type de prestations.