Paiement

Les assurances voyages en temps de coronavirus

ANALYSES
| Par Frédéric Papp |

Les consommateurs qui réservent un voyage maintenant sont bien avisés de faire attention : à cause de la crise du coronavirus, de nombreux prestataires d’assurance voyage excluent les annulations en lien avec la COVID-19. Si vous prévoyez de partir en voyage, vous courez donc le risque de ne pas être remboursé·e en cas d’annulation et ce, quand bien même vous auriez souscrit une assurance voyage. Comparis fait le point sur neuf assureurs.

Même avec une assurance, la couverture n’est pas automatique

Si vous réservez un voyage maintenant et qu’une deuxième crise du coronavirus vous empêche de partir, sachez que même avec une assurance annulation, la couverture des frais n’est pas garantie. Vaudoise* et Generali, par exemple, excluent toute annulation en lien avec la COVID-19.

Pas de couverture en cas d’interdiction d’entrée sur le territoire

Même lorsqu’une interdiction d’entrée sur le territoire pour cause de coronavirus a été prononcée par les autorités, aucune couverture n’est garantie. Sur les neuf prestataires examinés, six remboursent les frais d’annulation sous réserve que certaines conditions soient remplies. Ces conditions changent d’un assureur à l’autre. Avec Helvetia, par exemple, un remboursement n’est envisageable que si la recommandation du Conseil fédéral de renoncer aux voyages non urgents à l’étranger est levée pour la destination concernée au moment de la réservation. D’une manière générale, les assurés de Vaudoise, Generali et Allianz Global Assistance n’ont droit à aucun remboursement lorsqu’une interdiction officielle d’entrer sur le territoire a été prononcée.

Pas de couverture en cas d’auto-quarantaine

Si vous avez été en contact avec une personne malade de la COVID-19, vous n’avez pas le droit de partir en voyage. En effet, d’après les recommandations de l’Office fédéral de la santé publique, vous devez vous placer en quarantaine. Et si vous avez souscrit votre assurance auprès de Vaudoise ou de Generali, vous n’avez droit à aucun remboursement. Avec Allianz Global Assistance, les frais sont remboursés pourvu qu’il soit avéré à postériori que vous étiez effectivement malade de la COVID-19. En règle générale, la personne assurée doit en outre présenter un certificat médical justifiant la nécessité de la quarantaine.

Les informations présentées dans le tableau sont fournies sans garantie. Les assureurs sont en effet susceptibles de modifier leurs conditions à tout moment.

Les points de vigilance en cas de nouvelle souscription

Si vous souhaitez souscrire une nouvelle assurance annulation, faites preuve de vigilance. À l’instar de Generali et Vaudoise, La Mobilière exclut les annulations en lien avec la COVID-19. Même en cas de contamination avérée, ces trois assureurs ne procèdent à aucun remboursement. D’autres prestataires comme AXA, Zurich et Helvetia continuent à couvrir les frais d’annulation si vous ne pouvez pas partir en voyage ni le repousser pour cause de contamination à la COVID-19.

Attention toutefois, car dans le cadre d’une nouvelle souscription, les voyages annulés en raison d’une interdiction d’entrer sur le territoire prononcée par les autorités ne sont plus toujours couverts.

Avec Helvetia, par exemple, les dispositions applicables dans ce cas sont les suivantes : si le voyage ne peut avoir lieu en raison d’une interdiction d’entrer sur le territoire nouvellement prononcée pour cause de deuxième vague de coronavirus, les frais d’annulation sont couverts, à condition qu’au moment de la réservation, aucun avertissement aux voyageurs du Conseil fédéral et aucune restriction (p. ex. une interdiction d’entrer sur le territoire) n’étaient applicables pour la destination.

Demander un remboursement des frais

Le remboursement des frais de voyage est à demander en premier lieu à l’organisateur – l’agence de voyage, l’hôtel, la compagnie aérienne, etc. Si l’organisateur ne procède à aucune indemnisation, vous pouvez déclarer les montants engagés à votre assurance frais d’annulation. Même si, à première vue, votre assureur ne couvre pas les annulations en lien avec le coronavirus, ne baissez pas les bras : il y a des chances pour qu’il fasse preuve de souplesse, quand bien même, au terme des conditions générales d’assurance, la couverture n’est pas applicable.

* Chez Vaudoise, souscrire directement une assurance frais d’annulation est impossible : il s’agit chez cet assureur d’une prestation gratuite proposée dans le cadre de la souscription d’une assurance automobile.