Hypothèque

Les emprunteurs s’intéressent peu aux comparatifs

ANALYSES
|
En Suisse, environ 70 % des preneurs d’hypothèques choisissent leur banque pour financer leur maison ou appartement. Photo : iStock / BrianAJackson

Malgré un potentiel d’économies qui se chiffre à dix mille francs et plus, seuls 10 % des emprunteurs en Suisse ne souscrivent pas leur hypothèque auprès d’une banque. Un quart environ des personnes ne compare même pas les taux. Pourtant, des différences de taux d’intérêts même minimes creusent de grands écarts de prix.

Souscrire une hypothèque représente généralement plusieurs centaines de milliers, voire des millions de francs. Une différence de taux d’intérêts même modique entraîne donc des écarts de prix notoires pour le prêt. Pourtant, malgré le potentiel d’économies manifeste, 70 % des emprunteurs choisissent leur banque pour financer leur maison ou appartement. Un quart des preneurs d’hypothèque renonce même à comparer les taux entre différents prestataires. En effet, seule une personne sur dix ne signe pas auprès d’une banque – alors que d'autres établissements existent avec des conditions souvent plus intéressantes, nous dit une enquête représentative de comparis.ch.

Clients peu regardants quant à leur banque

Parmi les clients à la recherche d’une hypothèque, plus de 30 % ne comparent pas les offres de plusieurs prestataires mais ne demandent qu’une seule offre avant de signer. Les emprunteurs qui souscrivent une hypothèque auprès de leur banque pour acquérir un bien se montrent particulièrement passifs : près de deux tiers d’entre eux n’ont demandé qu’une seule offre ou deux. À contrario, les preneurs d’hypothèques qui ne retiennent pas leur banque se révèlent plus actifs. Comparer suscite peu d’engouement, particulièrement en zone rurale et en Suisse romande À la campagne, en effet, les personnes qui acquièrent un bien sont près de deux fois plus nombreux qu’en ville à signer la première offre sans la remettre en question. On note par ailleurs que ce sont avant tout les emprunteurs de plus de 60 ans qui sont les moins regardants quant au marché : dans cette tranche d'âge, près d’une personne sur trois n’a pas effectué de comparaison de taux.

Conseil :les personnes qui connaissent les taux en vigueur et demandent plusieurs offres avant de conclure une hypothèque augmentent leur pouvoir de négociation face aux prestataires. Grâce à l’Analyse d’offres de comparis.ch, il est facile de savoir si le taux proposé est intéressant ou s’il est possible d’obtenir de meilleures conditions en demandant une contre-offre. Les personnes qui redoutent de comparer les taux et de négocier avec les prestataires ont de plus la possibilité de se tourner vers notre service partenaire HypoPlus afin de trouver le financement idéal en toute simplicité. HypoPlus soutient tant l’acquéreur d’un logement en propriété qu’un emprunteur désirant une reprise de son hypothèque afin de trouver le bon établissement hypothécaire et connaît bien les conditions spéciales des organismes de prêt.

Comparez et trouvez moins cher

La relation avec sa banque freine l’envie de comparer

Parmi les raisons de ne pas comparer les conditions, les répondants invoquent principalement la relation qu’ils entretiennent avec leur banque : environ un emprunteur sur deux n’ayant pas voulu comparer a indiqué avoir de toute façon préféré sa banque. Plus précisément, 27 % des personnes ont cité le contact personnel avec leur conseiller. La recommandation faite par des proches ou des amis est également un facteur déterminant dans le choix de l’établissement de prêt.

Un potentiel d'économies sous-estimé

Comparer différentes offres se révèle toutefois très vite intéressant. Dominik Weber, expert Banque chez comparis.ch explique pourquoi : «Sur des montants hypothécaires élevés et des durées longues, surtout, il est rapidement possible d’économiser plusieurs milliers de francs.» L'emprunteur qui, par exemple, a souscrit un prêt de 700 000 francs peut économiser pas moins de 14 000 francs grâce à une hypothèque à taux fixe sur dix ans auprès d’un établissement avantageux, avec un taux de 1,4 % par rapport au taux indicatif de 1,6 %. Il est également vivement conseillé de prendre en considération d’autres alternatives quant aux prestataires financiers. Car des assurances et des caisses de pension proposent elles aussi des hypothèques – et ce, souvent à des conditions plus intéressantes que les banques.

 

Méthode

Enquête en ligne représentative réalisée par l'institut de sondage et d'études de marché innofact pour le compte de comparis.ch auprès d'un échantillon de 1066 emprunteurs (particuliers) issus de toutes les régions de Suisse. Le sondage a eu lieu en septembre 2018.

 

Ces articles pourraient également vous intéresser :

5 conseils sur les hypothèques
Lexique des hypothèques
Une check-list à parcourir avant d’acheter un bien immobilier