Assurance ménage et RC

Foudre et téléviseurs endommagés : que couvre l’assurance ménage ?

INFO
|
Lorsque la foudre tombe sur une maison, l’assurance ménage prend les dommages en charge.

Même si le film arrive au moment où le suspense est à son comble : pendant un orage mieux vaut éteindre son téléviseur et le débrancher. En effet, si la foudre tombait, le téléviseur ne supporterait pas la surtension alors provoquée dans le circuit électrique. Oui mais voilà, qui peut rester à la maison et guetter les orages qui menacent pour débrancher tous les appareils si besoin est ?

C’est là où l'assurance ménage entre en jeu : elle rembourse les dommages causés par des risques météorologiques et naturels – également désignés par le terme de dégâts naturels. Et la foudre en fait partie. Il est important que les dommages soient déclarés rapidement.

Les cas de foudre font l’objet d’une vérification

L’assurance vérifie alors si un orage s'est véritablement abattu sur la région au moment indiqué. Elle peut aussi envoyer un expert qui constatera si le dommage de l’appareil provient bien d’une surtension et non pas d’un autre défaut éventuel.

Remboursement de la valeur à neuf, minorée de la franchise

Quel montant l’assurance ménage prend-elle effectivement en charge ? D’une manière générale, un élément du mobilier est couvert à sa valeur à neuf. Cela signifie que l’assurance rembourse le montant nécessaire à l’achat d’un appareil équivalent, minoré de la franchise qui est généralement de 200 CHF pour les dommages causés par la foudre.

Dans le cas des appareils électroniques notamment, le montant établi peut toutefois être inférieur à ce qu’on a effectivement payé à l’achat. Explication : la technique évolue et un téléviseur ou un ordinateur à la « pointe de la technologie  il y a quelques années fait désormais partie des articles bradés. Ce qui nous amène à la conclusion : lorsque l’on tient à son appareil, on le débranche.

Bon à savoir : les dommages du bâtiment causés par la foudre sont couverts par l’assurance bâtiment. Obligatoire dans la plupart des cantons, elle doit être souscrite par le propriétaire du bâtiment concerné. Elle couvre également l’inventaire faisant partie du logement – par exemple un four ou un lave-vaisselle.