Archives communiqués de presse

  • La majorité attend des taux stables ou en hausse au cours des six prochains mois

    La pandémie de coronavirus a fait sortir les taux hypothécaires de leurs plus bas historiques. Actuellement, les taux indicatifs des hypothèques fixes sur dix ans sont à nouveau à un peu plus de 1 %. Une majorité des personnes travaillant dans le domaine des hypothèques auprès de banques, d’assurances et de caisses de pension tablent sur une stabilisation, voire une augmentation des taux et ce, toutes échéances confondues, comme le révèle une enquête réalisée par HypoPlus, un service partenaire de Comparis. Afficher l'article ()

  • Inégalité des retraites : les hommes célibataires paient pour les couples mariés

    Au moment du calcul d’une rente de caisse de pension, le même taux de conversion s’applique à tous les assurés – homme ou femme, célibataire ou non, peu importe. Raison pour laquelle les hommes célibataires perdent près d’un quart de leurs revenus sur la part surobligatoire. Afficher l'article ()

  • Uri, Appenzell Rhodes-Intérieures et Nidwald particulièrement touchés par le chômage partiel

    À ce jour, un peu plus de 1,85 million de demandes de chômage partiel ont été déposées dans le cadre de la crise du coronavirus. Les cantons d’Uri, d’Appenzell Rhodes-Intérieures et de Nidwald sont particulièrement touchés. C’est ce que révèle l’évaluation par l’Université de Bâle des données chiffrées sur l’accès à notre calculateur d’indemnisation du chômage partiel. Dans les cantons de Bâle-Ville et des Grisons, ce comparateur a été relativement peu utilisé. « Les secteurs pharmaceutiques et le système de santé étant fortement implantés dans le canton de Bâle-Ville, rares sont les métiers dont l’exercice, aujourd’hui, y est limité. À l’autre bout de l’échelle, les cantons d’Uri et d’Appenzell Rhodes-Intérieures sont les plus touchés par les mesures de prévention », explique Kurt Schmidheiny, professeur d’économie et d’économétrie appliquée à l’Université de Bâle. Afficher l'article ()

  • C'est une première : la population suisse obtient la note « satisfaisant » pour son comportement

    comparis.ch et Marketagent.com Schweiz prennent le pouls des Suisses en plein cœur de la crise du coronavirus avec un sondage représentatif hebdomadaire. Un mois après la mise en place des mesures de prévention, ils accordent pour la première fois la note « satisfaisant » au comportement de la population suisse. En revanche, pour les moins de 20 ans, le confinement devient très pesant. Leur satisfaction envers leur propre famille est en perte de vitesse. Afficher l'article ()

  • Helsana enregistre la plus forte progression de clientèle

    Helsana et sa filiale, Progrès, ont vu leur clientèle augmenter d’un peu plus de 10 % depuis le 1er janvier 2020 et comptent donc quelque 130 000 clients de plus dans l'assurance de base qu’au 31 décembre 2019. Aucun autre assureur n'a enregistré une croissance aussi forte. La CSS, assureur leader sur le marché, est quant à elle en léger repli. Même constat pour le Groupe Mutuel. Quant à Assura, caisse d'assurance maladie la moins chère, son portefeuille de clientèle reste inchangé. Tels sont les résultats d’une analyse Comparis. « On assiste visiblement à un changement de paradigme : les arguments commerciaux des modèles d'assurance alternatifs tels que service de qualité et bonne prise en charge médicale ne cessent de gagner en importance compte tenu du resserrement des écarts entre les primes », observe l’expert Assurance maladie de Comparis, Felix Schneuwly. Afficher l'article ()

  • Assurance automobile : en cas de dommage total, des écarts de plus de 12 000 francs entre les indemnisations

    En plus de la prime, ce qui compte dans l’assurance auto, ce sont aussi les prestations fournies en cas de problème. En fonction de l’assureur, l’indemnisation versée aux détenteurs d’un véhicule en cas de dommage total peut varier jusqu’à 12 000 francs, comme le montre une analyse du comparateur sur Internet comparis.ch. « Changer d’assurance peut être intéressant, notamment dans le cas de véhicules plus anciens » déclare Andrea Auer, experte Mobilité chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Les employeurs marquent des points durant le confinement

    comparis.ch et Marketagent.com Schweiz prennent le pouls des Suisses en plein cœur de la crise du coronavirus avec un sondage représentatif hebdomadaire. Les répondants, et notamment la population tessinoise, donnent à leurs employeurs de bien meilleures notes que lors de la première enquête. En effet, au Tessin, la moitié des personnes interrogées leur attribuent la note « bien » ou « très bien », alors qu’elles n’étaient qu’un tiers il y a trois semaines. Afficher l'article ()

  • Comparis soutient plus d’un million de travailleurs et lance son calculateur d’indemnisation du chômage partiel

    En raison de la crise du coronavirus, la Suisse compte aujourd’hui nettement plus d’un million de travailleurs au chômage partiel. Le calcul du salaire n’est pas chose facile, surtout lorsque la réduction de l’horaire de travail n’est que partielle. Le comparateur sur Internet comparis.ch a donc lancé un calculateur d’indemnisation du chômage partiel. Afficher l'article ()

  • C'est aux acteurs financiers que les Suisses ont attribué le plus grand nombre de points la semaine passée

    comparis.ch et Marketagent.com Schweiz prennent le pouls des Suisses en plein cœur de la crise du coronavirus avec un sondage représentatif hebdomadaire. Les notes attribuées à l’occasion de ce deuxième baromètre d’opinion consacré à la gestion de la crise du coronavirus se sont améliorées et ce, toutes catégories confondues. La note affichant la progression la plus forte est celle donnée aux acteurs financiers, avec un plus de 0,2, point. Afficher l'article ()

  • Le coronavirus ronge l’optimisme des Suisses quant à leur avenir financier

    La crise du coronavirus préoccupe 88 % de la population suisse. Cet état de faits se reflète également dans leurs prévisions en matière de finances privées : près de 30 % des sondés estiment qu’en avril, leur situation financière sera moins bonne qu’en mars. Tels sont les résultats d’une enquête représentative de comparis.ch. « Le coronavirus entraîne un changement des habitudes de consommation : on économise davantage et les projets de longue date sont souvent différés », déclare Michael Kuhn, expert Consumer Finance chez Comparis. Afficher l'article ()

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch