Télécommunication mobile : fini le piège du roaming

Comparatif de Comparis : les grands opérateurs télécom ont considérablement développé leur système d'alerte pour la télécommunication mobile à l’étranger


Des factures d’un montant à quatre chiffres au retour des vacances à l’étranger – une époque désormais révolue. Comme l’indique une analyse de comparis.ch, les grands opérateurs téléphoniques en Suisse ont aujourd’hui tous mis en place des systèmes d’alerte ou de blocage de la consommation afin de préserver les utilisateurs de mauvaises surprises au retour des vacances.

Zurich, le 5 juillet 2018 – Longtemps, les frais de roaming (itinérance) planaient comme une épée de Damoclès sur les vacances. De retour en Suisse, les vacanciers redoutaient le scénario où ils recevraient une facture télécom exorbitante. Cette époque est désormais révolue : aujourd’hui, les grands opérateurs ont tous introduit un système d'alerte et de blocage automatique. Une mesure qui protège généralement les utilisateurs tel un bouclier contre de mauvaises surprises au retour des vacances, comme le montre une analyse du comparateur sur internet comparis.ch, menée auprès des grands opérateurs suisses Quickline, Salt, Sunrise, Swisscom, UPC et Wingo.

Des alertes SMS sur la consommation de données internet

Aujourd’hui, surfer sur le net à l’étranger depuis le téléphone mobile s'accompagne d’une série d'alertes SMS de l’opérateur habituel. Les grands prestataires de Suisse ont tous introduit un système d’alerte plus ou moins élaboré. 

Swisscom, par exemple, envoie automatiquement des notifications SMS par paliers de 50 francs, qu’il s'agisse d’un abonnement ou d’une formule prépayée. Les clients peuvent par ailleurs modifier en tout temps les options de notification selon leurs préférences. Ceux détenant un volume de données inclus reçoivent une alerte en cas de crédit épuisé ou de 100 Mo restants. Les autres, qui ont acheté des packs de données supplémentaires de taille variable, sont alertés par SMS dès que leur consommation atteint 50 %, 80 % ou 100 % du volume.

Les clients Salt ne disposant pas d’unités de roaming incluses et les clients « L’Abo » de La Poste reçoivent une première alerte SMS à partir de 150 francs de frais de roaming data, suivie d’une autre dès 300 francs et d’une troisième dès 450 francs. Pour les packs de données inclus, l’alerte SMS se déclenche à 90 % ou 100 % de volume consommé atteint.

Quant à Sunrise, ses utilisateurs au profit d’une option Travel Data obtiennent un SMS d’alerte dès que leur package a été consommé à moitié ou en totalité. Les clients Quickline, en revanche, reçoivent une alerte quand le volume de données en roaming inclus ou acheté en supplément est entamé à 50 %, 80 %, 95 % ou 100 %. Enfin, Wingo et UPC envoient un SMS après épuisement du pack de données. 

Un blocage automatique pour éviter les dépassements involontaires

Chez Sunrise, il est certes toujours possible de se connecter au tarif standard quand le crédit de données (inclus ou en option) est épuisé. Mais dans le cas où le client ne modifie pas les paramètres de roaming par défaut, les coûts sont plafonnés à 100 francs.

Parmi les opérateurs pris en compte dans le comparatif, des dépassements involontaires du volume de données, inclus ou acheté en option, ne sont possibles que chez Quickline – qui facture les données roaming supplémentaires au tarif standard. Une politique que Jacqueline Blaser, contact média auprès de Quickline, explique de la manière suivante : « Les clients Télécommunication mobile ne sont pas automatiquement bloqués car, même à l’étranger, les clients doivent toujours pouvoir utiliser leur portable. Cela est essentiel, particulièrement en cas d’urgence. » De plus, les clients peuvent en tout temps consulter leur volume de données restant et le montant actuel de leur facture par SMS au 9010.

Les autres opérateurs bloquent automatiquement le volume de données ultérieur à divers niveaux. UPC, par exemple, a fixé le blocage automatique du roaming de données à 100 francs. Les clients ont toutefois aussi la possibilité de modifier eux-mêmes ces limites. Les abonnements Sunrise Freedom restreignent le roaming de données à 100 francs dans la région 1. Swisscom fixe son plafond de coûts à 100 francs pour les abonnements destinés aux jeunes et à 200 francs pour les adultes. Salt bloque le roaming de données à partir de 500 francs de facture. Néanmoins, tous les opérateurs donnent à leurs clients la possibilité de modifier la limite de blocage automatique selon leurs préférences dans le cockpit en ligne. « Il est conseillé d'adapter la limite pour l’alerte et le blocage de son compte de télécommunication mobile en fonction de ses besoins », déclare Jean-Claude Frick, expert Numérique chez Comparis.

Wingo désactive la fonction de roaming automatiquement dès qu’il ne reste plus de crédit. Avec Coop Mobile Swiss Flat et Prepay, ainsi que « Le Prepay » de La Poste, le client doit obligatoirement acheter un pack de données s’il souhaite se connecter. Une fois le volume épuisé, le roaming est également bloqué automatiquement. Selon Jean-Claude Frick, « Dans l’idéal, le roaming de données à l’étranger devrait être automatiquement désactivé dès le pack internet ou le volume inclus dans l’abonnement entièrement consommé. »

Communication vocale

Les communications vocales sont elles aussi concernées par les mécanismes de sécurité que les prestataires ont mis en place. UPC, par exemple, bloque l’accès à tous les services dès 200 francs (mais les clients peuvent modifier la limite selon leurs préférences). Salt envoie un SMS d’alerte à ses clients dès que leurs communications vocales en roaming se somment à 500 francs et bloque la fonction en l’absence de réaction du client dans un délai de quelques heures. Chez Swisscom, la limite de coûts est fixée à 1000 CHF pour les communications en Suisse et à l’étranger (frais globaux abonnement inclus, téléphonie, SMS, données internet, services supplémentaires, etc.).

Wingo et Quickline sont les seuls opérateurs à n'avoir ni une limite de coûts automatique ni une notification sur le statut des factures pour les communications vocales en roaming. Chez Quickline, les clients peuvent toutefois définir eux-mêmes le plafond de leurs dépenses dans le portail client. Ensuite, ils sont alertés en cas de dépassement par SMS.

La prolongation automatique, le piège en roaming

Aujourd’hui, le piège majeur en roaming réside dans la prolongation automatique des solutions en package. Par exemple, Sunrise prolonge son option Travel Talk à la fin du mois pour le mois suivant. « Les personnes qui achètent un pack roaming devraient donc impérativement étudier les mentions en petits caractères et désactiver la prolongation automatique », conseille Jean-Claude Frick, expert Numérique chez Comparis.

Méthode

En juin 2018, comparis.ch a questionné les opérateurs par téléphone et par courriel.

Liens supplémentaires

Comparatif d’abonnements mobile de Comparis : https://fr.comparis.ch/telecom/mobile

 

Plus d’informations

Jean-Claude Frick
Expert Numérique
Téléphone : 044 360 53 91
Courriel : media@comparis.ch
www.comparis.ch
 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch