Léger recul des taux hypothécaires

Baromètre des Hypothèques pour le deuxième trimestre 2017


Les taux de référence des hypothèques fixes ont légèrement reculé au dernier trimestre. Les hypothèques fixes à longue durée étaient, cependant, relativement moins demandées. En revanche, la demande en durées moyennes s’est sensiblement accrue. Et ce, alors que les taux dans cette tranche ont le moins sensiblement évolué à la baisse. C'est ce que révèle le dernier Baromètre des Hypothèques de comparis.ch.

Zurich, le 18 juillet 2017 – Le recul des taux a été particulièrement observé chez les hypothèques à taux fixe de courte et longue durée. À la fin du deuxième trimestre, les taux de référence des hypothèques fixes sur dix ans se situaient à 1,53 % – soit 0,06 point de pourcentage de moins qu’en mars dernier. Par ailleurs, les hypothèques à taux fixe d’une durée allant jusqu’à trois ans sont même passées sous la barre des 1,0 % en moyenne, pour la première fois. Peu de changement, en revanche, pour les taux des hypothèques fixes sur cinq ans : ils se maintiennent autour de 1,1 %.

La Banque centrale européenne pour faire pencher la balance

Le léger recul des taux s’est manifesté dès le premier trimestre et s’est encore accentué au deuxième trimestre. « Cela dit, les récentes déclarations du président de la BCE, Mario Draghi, au sujet du développement positif de la zone euro ont légèrement fait remonter les taux fin juin », relève Marc Parmentier, expert Banque. Néanmoins les taux demeurent à un niveau bas record. « En négociant bien et en étant un client rentable aux yeux de la banque, on peut aujourd'hui conclure une hypothèque à taux fixe sur dix ans à plus ou moins 1,2 % », note M. Parmentier.

Vu la vigueur de l’économie dans la zone euro en ce moment, beaucoup d’experts s’attendent à ce que la Banque centrale européenne annonce en fin d’année qu’elle lèvera progressivement le pied sur son programme d’achat d’obligations. Cela devrait à nouveau tirer les taux hypothécaires à la hausse. « Dans ce contexte, il peut en ce moment tout à fait être intéressant de conclure un contrat hypothécaire à plus longue durée », indique M. Parmentier. Toutefois, la demande en durées longues semble avoir quelque peu fléchi.

Les moyennes échéances ont le vent en poupe

Si les durées longues sont et restent les plus demandées pour les hypothèques à taux fixe, on observe un intérêt croissant pour les durées moyennes. Au trimestre dernier, la demande pour ces dernières a gagné du terrain en proportion, grimpant de 14,6 à 17,6 %. Les durées longues, en revanche, ont reculé de 82,3 à 79,4 %. « Depuis le début de l'année, nous constatons que les durées moyennes gagnent en importance au détriment des durées longues », précise l’expert Banque, M. Parmentier.

Il explique le nouveau recul de la demande en durées longues de la manière suivante : « Les durées longues sont très populaires dans le pays, car les Suisses apprécient la continuité et la sécurité en matière de planification. Reste que les preneurs d’hypothèques semblent se tenir à la perspective de taux « éternellement » bas et à l’avis que le prix de la sécurité en matière de taux, via une durée sur dix ans p. ex, n’est pas une nécessité. En effet, les clients misent de plus en plus sur des hypothèques d’une durée de cinq ans très bon marché – dans l’espoir de toujours pouvoir conclure une hypothèque à taux très intéressant en 2022. L’avenir dira si le calcul est bon. »

Toutefois, les hypothèques de courtes durées, inférieures à quatre ans, semblent trop instables aux yeux des Suisses. D’où un déplacement plutôt faible de la demande en durées courtes malgré les baisses relativement élevées ces derniers mois – avec une part de trois pourcent environ.

 

Base des données

Les données concernant les taux d'intérêt s'appuient sur les taux de référence de quelque 70 établissements de crédit, lesquels sont actualisés quotidiennement et publiés dans l'aperçu des taux. L'analyse a porté, pour les différentes échéances recherchées, sur les demandes de financement soumises par des personnes ayant obtenu un conseil indépendant auprès de HypoPlus, un service partenaire de comparis.ch. L'expérience montre que, dans la plupart des cas, les taux indiqués dans les offres d’hypothèques sont inférieurs aux taux de référence officiels. Le prochain Baromètre des Hypothèques paraîtra mi-octobre 2017.

 

Plus d'informations
Dominik Weber
Porte-parole Finance & Prévoyance

Téléphone : 044 360 53 91

Courriel :
media@comparis.ch
comparis.ch

 

À propos de comparis.ch
Avec plus de 20 millions de visiteurs chaque année, comparis.ch compte parmi les sites Internet les plus consultés de Suisse. L’entreprise compare les tarifs et prestations des assurances, telles que les caisses maladie, des banques et des opérateurs télécom. Elle présente aussi la plus grande offre en ligne de Suisse pour l’automobile et l’immobilier. Avec ses comparatifs détaillés et ses analyses approfondies, il contribue à plus de transparence sur le marché. comparis.ch renforce ainsi l’expertise des consommateurs à la prise de décision. Entreprise créée en 1996 par l’économiste Richard Eisler, comparis.ch emploie aujourd'hui quelque 150 collaborateurs à Zurich.

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch