Archives communiqués de presse

  • Le portable à l’épreuve des vacances d’été : aujourd’hui, rares sont les utilisateurs suisses à tomber dans le piège du roaming

    Pendant longtemps, le piège de l'itinérance donnait des sueurs froides. Mais à l’ère de crédits d’itinérance inclus, plus de 85 % des utilisateurs suisses n’ont plus de mauvaises surprises en se servant de leur mobile à l’étranger. C’est ce que relève une enquête représentative menée par Marketagent pour le compte de comparis.ch Afficher l'article ()

  • Comparatif Taxes et prélèvements : la naturalisation coûte quatre fois plus cher à Schwytz qu’à Sion

    Les pouvoirs publics prélèvent plus de 13 milliards de francs par an au titre d’émoluments. Afin de se retrouver dans la jungle des taxes et prélèvements, le comparateur en ligne comparis.ch propose maintenant un aperçu. À l’occasion du 1er août, comparis.ch a comparé les émoluments en matière de naturalisation dans les 26 chefs-lieux cantonaux. À Schwytz, par exemple, la démarche revient à 3600 francs pour une personne seule, soit plus de 4,5 fois de plus qu’à Lausanne. Afficher l'article ()

  • Trottinettes électriques et vélos en libre-service : offre opaque et écarts de prix importants

    Sur le marché en plein boom des trottinettes électriques et vélos de location, le manque de transparence règne compte tenu de la multitude de prestataires. En outre, les différents systèmes de location et de décompte ont de quoi dérouter le consommateur, relève une analyse de Comparis menée dans les dix plus grandes villes suisses. Afficher l'article ()

  • Le monde à l’envers : des hypothèques sur 10 ans presque aussi intéressantes que celles sur 5 ans

    En venant s’établir à un peu plus de 1 % à la fin juin 2019, les taux indicatifs des hypothèques fixes sur dix ans n’ont jamais été aussi bas. « Ils sont à deux doigts des taux indicatifs pour les hypothèques fixes sur deux ou cinq ans », constate Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis, pour qui il s'agit du monde à l’envers. Tels sont les résultats du Baromètre des Hypothèques de comparis.ch. Afficher l'article ()

  • Paul Kummer nommé président du conseil d'administration – Steven Neubauer lui succède en tant que CEO

    Le comparateur sur internet comparis.ch réorganise sa direction : Paul Kummer est nommé président du conseil d'administration du groupe Comparis, reprenant les rênes à cette fonction à la suite de Richard Eisler, le fondateur. À l'occasion de ce remaniement, Steven Neubauer se voit confier le poste de CEO pour la totalité du groupe. Afficher l'article ()

  • Digital et urgences : par manque de connaissance, les Suisses compromettent les secours

    En Suisse, 95 % des adultes détiennent un smartphone. Mais en cas d’urgence, leur manque de connaissance présente un danger pour leur vie et celle des autres. Comme l’indique une enquête représentative de comparis.ch, deux tiers des participants ignorent comment déclencher automatiquement un appel d’urgence depuis un téléphone mobile. Et seul un cinquième environ a installé une fiche médicale d'urgence sur son smartphone. De plus, bien 40 % des répondants ne connaissent pas les numéros d’urgence internationaux. Les digital natives ne sont, eux non plus, guère préparés pour organiser les secours. Afficher l'article ()

  • Des primes de 2 à 3 % plus élevées pour l’assurance de base

    Felix Schneuwly, expert Assurance maladie de Comparis prévoit pour 2020 une hausse de 2 à 3 % des primes de l’assurance de base. Selon le comparateur en ligne, c’est encore le volume consommé des prestations médicales qui fait principalement grimper les coûts et les primes, et non les prix. Afficher l'article ()

  • Médicaments innovants : 69 % des assurés demandent un plafonnement des prix par l’État

    Les nouvelles thérapies géniques, comme Zolgensma, coûtent jusqu’à plusieurs millions de francs par thérapie. Selon une analyse de comparis.ch, les caisses maladie remboursent de plus en plus souvent des médicaments au prix faramineux et ne disposant pas encore d'un agrément de l’Office de la santé publique pour les maladies en question. En 2018, les coûts s’élevaient à environ 207 millions de francs, selon les estimations de comparis.ch. Aujourd’hui, 69 % des personnes en Suisse demandent un plafonnement des prix par l’État, comme le relève une enquête représentative menée par Marketagent pour le compte de comparis.ch dans le cadre de l’analyse. Afficher l'article ()

  • Les personnes distraites au téléphone, la principale source d’exaspération sur les routes suisses

    Sur la route, les Suisses s'agacent particulièrement des usagers distraits par leur téléphone portable. Concernant les facteurs gênants chez les automobilistes, on note de plus une barrière de rœsti : en proportion, les Romands sont deux fois plus nombreux à s’énerver sur les dépassements par la droite que les Suisses allemands. Pour la conduite trop serrée, c’est l’inverse. Voilà ce que révèle une enquête représentative menée par Marketagent pour le compte de Comparis, la plus grande plateforme automobile en ligne de Suisse. Afficher l'article ()

  • Les jeunes préfèrent l’EMS à la maison connectée pour leurs vieux jours

    Nous vivons de plus en plus longtemps et nous souhaitons rester chez nous le plus longtemps possible. Toutefois, l’évolution numérique n’est pas encore perçue comme une alliée : comme l’indique une enquête représentative Comparis, les jeunes aujourd’hui âgés de 18 à 29 ans privilégient eux-mêmes des modes d’habitation classiques comme l’EMS, le logement pour séniors ou la cohabitation de plusieurs générations plutôt que la maison connectée. Afficher l'article ()

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch