Archives communiqués de presse

  • En Suisse, 20 % des moins de 56 ans souhaitent que le vaccin contre le coronavirus soit obligatoire

    Dans l’hypothèse où un vaccin contre le coronavirus venait un jour à être mis sur le marché, la moitié de la population adulte suisse souhaite qu’il soit facultatif et pris en charge par l’assurance de base. Mais il existe une position radicale, particulièrement marquée chez les jeunes générations : un cinquième des moins de 56 ans demandent l’obligation vaccinale pour tous. Tels sont les résultats d’une enquête représentative de comparis.ch. « Le thème de la vaccination est très clivant car les antivaccins sont peu nombreux, mais ils font beaucoup de bruit », déclare Félix Schneuwly, expert Assurance maladie chez Comparis. Une forte majorité souhaite par ailleurs que les contrevenants à la quarantaine obligatoire soient mis à l’amende. Et le sujet de la fermeture des frontières fait apparaître une fracture entre la ville et la campagne. Afficher l'article ()

  • Primes maladie et coronavirus : lourd poids dans le budget des ménages suisses

    Réduction de l’horaire de travail et hausse du chômage, corollaires de la crise du coronavirus, amputent le revenu de nombreux ménages suisses. La charge des primes maladie s’en trouve alourdie : dans le pire des cas, les primes de l’assurance de base la plus chère représentent jusqu’à 16 % des dépenses des ménages, selon une analyse Comparis. « Comme de nombreux ménages disposent de moins d’argent à cause du coronavirus, une augmentation moyenne des primes maladie de l’ordre de 1 % l’an prochain conduira à une charge supplémentaire significative », avertit Felix Schneuwly, expert Assurance maladie chez Comparis. Afficher l'article ()

  • La population suisse pour un renforcement des mesures de lutte contre le risque d’infection à la COVID-19

    Pour les Suissesses et les Suisses, la dernière phase d’assouplissement des mesures lancée par la Confédération va trop loin. Tels sont les résultats de la dernière enquête représentative de Comparis. Si plus de 80 % se considèrent peu exposés au risque d’infection, plus des trois quarts se prononcent en faveur du port du masque obligatoire dans les transports publics, d’une interdiction des manifestations de plus de 300 personnes et d’un maintien de la règle des deux mètres de distance. « Les autorités fédérales ont trop longtemps affirmé que les masques ne servaient à rien. Malheureusement, la recommandation – par définition non contraignante – de porter un masque lorsqu’il est impossible de respecter un écart minimal avec les autres n’est donc manifestement pas suffisamment prise au sérieux », prévient Felix Schneuwly, expert Assurance maladie chez Comparis. Afficher l'article ()

  • La télémédecine explose pendant la crise du coronavirus

    Une analyse du comparateur sur Internet Comparis révèle que pendant le confinement, la demande de services de télémédecine est montée en flèche. Ce sont principalement des personnes non assurées selon le modèle Telmed qui se sont mises en relation avec un médecin par téléphone ou Internet. « De peur d’être infectés au coronavirus en se rendant dans un cabinet médical ou à l’hôpital, de nombreux patients ont mis de côté les réserves qu’ils pouvaient avoir sur la consultation par téléphone ou Internet », explique Felix Schneuwly. L’expert Assurance maladie chez Comparis est convaincu que d’ici la prochaine échéance fixée pour le changement de caisse maladie, de nombreux assurés se tourneront vers le modèle Telmed – y compris, et pour une large part, les séniors. Afficher l'article ()

  • Caisses maladie : pour 2021, Comparis demande la réduction des réserves afin d’amoindrir la charge sur les revenus

    Felix Schneuwly, expert Assurance maladie chez Comparis, table sur un rebond des primes de l’assurance de base de l’ordre de 3 % en 2021 si l’Office fédéral de la santé publique ne laisse pas les caisses réduire davantage leurs réserves. « Avec la réduction des réserves, actuellement chiffrées à plus de 8 milliards de francs, la hausse des primes de l’assurance de base pourrait être limitée à 1 % », estime F. Schneuwly. Selon lui, cette limitation est essentielle : en Suisse, plus de deux millions de personnes ont subi une baisse de leurs revenus en raison de la crise du coronavirus, ce qui a conduit à une augmentation significative du poids des primes dans leur budget. Afficher l'article ()

  • Gestion de la crise du coronavirus : les employeurs et la population suisse affichent la progression la plus forte

    comparis.ch et Marketagent.com Schweiz prennent le pouls des Suisses en plein cœur de la crise du coronavirus avec un sondage représentatif régulier. Suite aux mesures d’assouplissement majeures du 11 mai, les meilleures notes quant à la gestion de la crise sont accordées aux membres de sa propre famille et au système de santé. Depuis la mise en place des mesures de confinement, les notes données à son propre employeur et à la population suisse sont celles qui ont connu la plus forte amélioration. « Les employeurs ont réussi en peu de temps à mettre en place le chômage partiel pour près de deux millions d’actifs et ont pris leurs responsabilités vis-à-vis de leurs employés. Ceci est très apprécié », explique Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis. Afficher l'article ()

  • C'est une première : la population suisse obtient la note « satisfaisant » pour son comportement

    comparis.ch et Marketagent.com Schweiz prennent le pouls des Suisses en plein cœur de la crise du coronavirus avec un sondage représentatif hebdomadaire. Un mois après la mise en place des mesures de prévention, ils accordent pour la première fois la note « satisfaisant » au comportement de la population suisse. En revanche, pour les moins de 20 ans, le confinement devient très pesant. Leur satisfaction envers leur propre famille est en perte de vitesse. Afficher l'article ()

  • Helsana enregistre la plus forte progression de clientèle

    Helsana et sa filiale, Progrès, ont vu leur clientèle augmenter d’un peu plus de 10 % depuis le 1er janvier 2020 et comptent donc quelque 130 000 clients de plus dans l'assurance de base qu’au 31 décembre 2019. Aucun autre assureur n'a enregistré une croissance aussi forte. La CSS, assureur leader sur le marché, est quant à elle en léger repli. Même constat pour le Groupe Mutuel. Quant à Assura, caisse d'assurance maladie la moins chère, son portefeuille de clientèle reste inchangé. Tels sont les résultats d’une analyse Comparis. « On assiste visiblement à un changement de paradigme : les arguments commerciaux des modèles d'assurance alternatifs tels que service de qualité et bonne prise en charge médicale ne cessent de gagner en importance compte tenu du resserrement des écarts entre les primes », observe l’expert Assurance maladie de Comparis, Felix Schneuwly. Afficher l'article ()

  • Les employeurs marquent des points durant le confinement

    comparis.ch et Marketagent.com Schweiz prennent le pouls des Suisses en plein cœur de la crise du coronavirus avec un sondage représentatif hebdomadaire. Les répondants, et notamment la population tessinoise, donnent à leurs employeurs de bien meilleures notes que lors de la première enquête. En effet, au Tessin, la moitié des personnes interrogées leur attribuent la note « bien » ou « très bien », alors qu’elles n’étaient qu’un tiers il y a trois semaines. Afficher l'article ()

  • C'est aux acteurs financiers que les Suisses ont attribué le plus grand nombre de points la semaine passée

    comparis.ch et Marketagent.com Schweiz prennent le pouls des Suisses en plein cœur de la crise du coronavirus avec un sondage représentatif hebdomadaire. Les notes attribuées à l’occasion de ce deuxième baromètre d’opinion consacré à la gestion de la crise du coronavirus se sont améliorées et ce, toutes catégories confondues. La note affichant la progression la plus forte est celle donnée aux acteurs financiers, avec un plus de 0,2, point. Afficher l'article ()

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch