Archives communiqués de presse

  • Les contrats pluriannuels dans l'assurance de base ont de bonnes chances d'aboutir avec le nouveau parlement

    Les candidats au nouveau parlement veulent renforcer la responsabilité individuelle et la concurrence dans le système de santé : les contrats pluriannuels pour l’assurance de base deviennent une option. Les jeunes, notamment, sont favorables à des contrats de plusieurs années sur une base volontaire comme alternative aux contrats d’un an. Tel est le résultat d’une enquête menée par Kalaidos et Comparis auprès des candidats aux élections fédérales 2019. Afficher l'article ()

  • Les caisses maladie les plus efficaces : CSS, Sumiswalder, Visana et Luzerner Hinterland

    Le comparateur sur Internet comparis.ch décerne son prix d'efficacité pour la septième fois déjà. La caisse maladie faisant preuve de l’efficacité la plus grande en matière de coûts consacre moins de 3 % des primes aux tâches administratives. Avec une gestion administrative représentant une part de 2,9 %, la caisse maladie CSS est aujourd’hui la plus efficace. Elle est suivie de Visana et de Sumiswalder Krankenkasse, avec 3 %, qui occupent la deuxième place. Avec 3,1 %, Krankenkasse Luzerner Hinterland, tenante du titre l’année dernière, vient se classer en troisième position. En queue de peloton arrivent Compact Versicherungen et Glarner Krankenversicherung, avec 8,5 % respectivement et Sanagate, avec 8,4 %. Afficher l'article ()

  • Subventions croisées de 3,1 milliards de francs du fait de défaillances dans le système de l'assurance de base

    À l’occasion d’une conférence-débat qui s'est tenue aujourd'hui, Comparis a mis en avant de lourdes défaillances dans le système de rabais de l’assurance de base. Ce sont avant tout les assurés ayant opté pour un modèle alternatif qui subventionnent les assurés standard, étant donné que les caisses maladie ne sont pas en mesure de leur accorder la totalité du rabais auquel ils auraient droit. Ce à quoi réagit Felix Schneuwly, expert Assurance maladie Comparis, en lançant un appel : « Les assureurs ont impérativement besoin de plus de latitude pour promouvoir la prise en charge intégrée et stabiliser durablement la hausse des dépenses. » Afficher l'article ()

  • Des primes de 2 à 3 % plus élevées pour l’assurance de base

    Felix Schneuwly, expert Assurance maladie de Comparis prévoit pour 2020 une hausse de 2 à 3 % des primes de l’assurance de base. Selon le comparateur en ligne, c’est encore le volume consommé des prestations médicales qui fait principalement grimper les coûts et les primes, et non les prix. Afficher l'article ()

  • Médicaments innovants : 69 % des assurés demandent un plafonnement des prix par l’État

    Les nouvelles thérapies géniques, comme Zolgensma, coûtent jusqu’à plusieurs millions de francs par thérapie. Selon une analyse de comparis.ch, les caisses maladie remboursent de plus en plus souvent des médicaments au prix faramineux et ne disposant pas encore d'un agrément de l’Office de la santé publique pour les maladies en question. En 2018, les coûts s’élevaient à environ 207 millions de francs, selon les estimations de comparis.ch. Aujourd’hui, 69 % des personnes en Suisse demandent un plafonnement des prix par l’État, comme le relève une enquête représentative menée par Marketagent pour le compte de comparis.ch dans le cadre de l’analyse. Afficher l'article ()

  • Opposants aux vaccins et personnes mal informées torpillent l’immunisation contre des maladies mortelles

    Comme le révèle une enquête représentative menée en Suisse alémanique par Innofact pour le compte du comparateur sur Internet comparis.ch, seulement 4,1 % de la population n’est pas vaccinée en Suisse. Les véritables opposants à la vaccination ne sont pas plus de 12,2 % outre-Sarine. « Le vrai danger réside dans l’ignorance latente sur la vaccination », met en garde Felix Schneuwly, expert Santé chez Comparis. Parmi les répondants, 21,3 % estiment que les vaccins ne sont pas tous nécessaires. Afficher l'article ()

  • Contre 50 francs, les Suisses seraient prêts à fournir aux assureurs les données relatives à leur santé

    Aujourd’hui, 9 % des Suisses livrent d’ores et déjà à leur assurance des données concernant leur santé provenant de leur smartphone ou de leur bracelet d'activité physique (fitness tracker). Ils sont même 70 % d’utilisateurs à pouvoir envisager de transmettre ces données à leur compagnie d'assurance dès une récompense de 50 francs par mois, relève une enquête représentative menée par Marketagent pour le compte de comparis.ch. Afficher l'article ()

  • Coût des soins à domicile : les Suisses dépensent jusqu’à 22 560 francs de trop par an par méconnaissance

    Les connaissances sur le système suisse de soins à domicile font défaut : quatre cinquièmes de la population ignorent que l’« allocation pour impotent » ne dépend ni du revenu ni de la fortune. Résultat : les patients et leurs proches passent à côté d’une aide allant jusqu’à 22 560 francs par an. Telle est la conclusion d’une enquête de Comparis et de l’université de Lucerne. Afficher l'article ()

  • Enquête Comparis : en 2019, un tiers des assurés paiera des primes maladie entre 6 et 15 % plus chères

    Selon une enquête réalisée auprès d’utilisateurs de Comparis, près de la moitié pense pouvoir économiser jusqu’à 50 francs par mois sur l'assurance de base. Pourtant en 2019, un tiers des assurés paiera des primes maladie entre 6 et 15 % plus chères. Seulement 2 % des personnes réduisent la charge de leurs primes de plus de 600 francs. De plus, près de 80 % paient leur facture mensuellement, manquant ainsi un escompte pouvant aller jusqu’à 2 %. Les Romands et les Tessinois se montrent particulièrement insensibles à la charge des primes et ne connaissent pas le montant de leurs propres primes maladie pour 2019. Afficher l'article ()

  • Aide et soins à domicile : où trouver quelles prestations ?

    Le comparateur en ligne comparis.ch fournira désormais aussi des repères dans la jungle des prestations d’aide et de soins à domicile (Spitex). Grâce au comparatif ASD dédié aux Services d’Aide et de Soins à domicile, les patients et leurs proches obtiennent rapidement un aperçu des organismes existant près de chez eux et des prestations qu’ils proposent. Afficher l'article ()

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch