Archives communiqués de presse

  • Les craintes inflationnistes poussent les taux hypothécaires à leur plus haut niveau depuis 12 mois

    La peur d’un regain de l’inflation soutient la hausse des taux hypothécaires : au premier trimestre 2021, les taux indicatifs des hypothèques sur 10 ans ont atteint leur plus haut niveau depuis 12 mois. C’est ce qu’indique la dernière édition du Baromètre des Hypothèques de Comparis. « Nombreux sont celles et ceux qui croient que la fin de la pandémie est proche, ce qui alimente les perspectives d’une reprise de l’économie mondiale – et s’accompagne d’une flambée des intérêts du capital », déclare Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Les Alémaniques sont plus solvables que les Romands et les Tessinois

    Dans le classement des communes par score de solvabilité moyen, la Suisse alémanique arrive en tête. Pour ce qui concerne les grandes villes, Lugano et Lucerne tiennent la corde, tandis que Lausanne et Genève ferment la marche. C’est ce que révèle une analyse de Comparis réalisée en collaboration avec la société d’information financière sur la clientèle CRIF. « À moyen terme, les faillites d’entreprises et les cas d’insolvabilité chez les particuliers pourraient se multiplier et faire pression sur la note moyenne de solvabilité – y compris en Suisse », explique Michael Kuhn, expert Consumer Finance chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Assurances garantie de loyer : vastes écarts de prix

    En matière d’assurance garantie de loyer, les primes varient considérablement : la plus chère revient à plus de 900 francs sur trois ans pour les locataires, soit presque 40 % de plus que l’assurance la moins onéreuse du comparatif. C’est ce que révèle une analyse effectuée par Comparis. Quelle que soit l’assurance choisie, le montant acquitté pour la prime est perdu. Par contre, le montant versé pour une caution, lui, est rémunéré, et les locataires le récupèrent lorsqu’ils déménagent. « Souscrire une assurance garantie de loyer n’est pertinent qu’en cas de difficultés financières passagères », affirme Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Assurance auto : les étrangers payent près du double

    Les majorations de prime appliquées aux étrangers sont parfois énormes. En première ligne : les ressortissants des Balkans et de la Turquie. Ils payent des primes jusqu’à 61 % plus élevées que les automobilistes suisses. Avec certains assureurs, ces écarts sont encore plus prononcés : chez Bâloise Assurances, la prime exigible pour le produit « BaloiseDirect M » est 89 % plus élevée pour un Kosovar, un Serbe, un Albanais ou un Turc que pour un Suisse. Tels sont les résultats d’une analyse de Comparis. Afficher l'article ()

  • Hausse dérisoire du télétravail malgré la contrainte réglementaire

    L’obligation de travail à domicile ordonnée par la Confédération dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus n’a conduit qu’à une hausse modérée du télétravail. Actuellement, la moitié seulement de la population active travaille à domicile plus d’une demi-journée par semaine, soit à peine 9 points de pourcentage de plus qu’en 2019. Tels sont les résultats d’une enquête représentative de comparis.ch. « Je ne crois donc pas à une explosion durable du télétravail », déclare Frédéric Papp, expert Immobilier chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Déménagement : la majorité de la population suisse se coltine elle-même ses cartons

    Une grande partie des Suissesses et des Suisses mettent la main à la pâte et font appel à leurs ami·e·s et à leur famille pour déménager. Seul un tiers recourt aux services d’une entreprise de déménagement. C’est ce qu’indique une enquête représentative de comparis.ch, qui opère l’espace immobilier le plus vaste de Suisse. « Pour beaucoup, mandater des professionnels pour déménager revient trop cher », explique Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis. Même chose pour le nettoyage final de l’ancien logement : la plupart préfèrent se retrousser les manches, tout particulièrement en suisse italophone. Afficher l'article ()

  • « La loi sur l’e-ID crée une sécurité juridique »

    Le 7 mars, le peuple suisse votera sur la loi e-ID. Comparis, le comparateur sur Internet, plaide en faveur du Oui. « C’est le seul moyen pour la Suisse de ne pas aggraver son retard en matière de numérisation », commente Jean-Claude Frick, expert Numérique chez Comparis. Quelle que soit l’issue de la votation, le chemin à parcourir restera long : pour l’expert, la Confédération et les cantons sont très à la traîne sur ce point. Il met en garde : « Un Non ferait perdre quatre années de plus. » Afficher l'article ()

  • L’année du coronavirus, les ressortissants du Liechtenstein et de Suisse sont les plus solvables

    Les hommes des tranches d’âge supérieures titulaires d’un passeport suisse détiennent la meilleure cote de solvabilité. C’est ce que révèle une analyse de Comparis réalisée en collaboration avec la société d’information financière sur la clientèle CRIF. Mais dans la tranche d’âge des 26-39 ans, ils sont devancés par les ressortissants chinois. Le revenu est un élément déterminant : « plus une personne est aisée, plus les conditions qu’elle obtiendra à la souscription d’une assurance, d’un crédit privé ou d’une hypothèque seront avantageuses », explique Michael Kuhn, expert Consumer Finance chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Annonce de la collaboration entre Credaris, courtier en crédit, et la banque Migros

    Credaris, courtier en crédit indépendant appartenant au groupe Comparis, et la banque Migros vont travailler main dans la main. Les crédits privés de la banque Migros sont dès à présent également proposés par Credaris. Afficher l'article ()

  • Émoluments des APEA : des écarts considérables

    Les mandats pour cause d’inaptitude doivent être validés par l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte (APEA). Les émoluments perçus à cette occasion varient considérablement : à Soleure, la validation du mandat est gratuite, tandis qu’à Liestal, les frais s’élèvent à 1200 francs. Tels sont les résultats du comparatif réalisé par Comparis. « Les cantons sont responsables de cette jungle. Ils se sont opposés à ce qu’une loi fédérale règle les procédures des APEA », accuse Leo Hug, expert Taxes et prélèvements chez Comparis. Afficher l'article ()

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch