Archives communiqués de presse

  • En Suisse, 20 % des moins de 56 ans souhaitent que le vaccin contre le coronavirus soit obligatoire

    Dans l’hypothèse où un vaccin contre le coronavirus venait un jour à être mis sur le marché, la moitié de la population adulte suisse souhaite qu’il soit facultatif et pris en charge par l’assurance de base. Mais il existe une position radicale, particulièrement marquée chez les jeunes générations : un cinquième des moins de 56 ans demandent l’obligation vaccinale pour tous. Tels sont les résultats d’une enquête représentative de comparis.ch. « Le thème de la vaccination est très clivant car les antivaccins sont peu nombreux, mais ils font beaucoup de bruit », déclare Félix Schneuwly, expert Assurance maladie chez Comparis. Une forte majorité souhaite par ailleurs que les contrevenants à la quarantaine obligatoire soient mis à l’amende. Et le sujet de la fermeture des frontières fait apparaître une fracture entre la ville et la campagne. Afficher l'article ()

  • Assurance auto : primes nettement moins élevées à Berne qu’à Bellinzone

    Une assurance casco complète est en moyenne 20 % plus chère pour un automobiliste domicilié à Bellinzone que pour un conducteur habitant la ville de Berne. Tels sont les résultats d’une analyse Comparis. « Les écarts de prix reflètent notamment les différences régionales sur le plan des risques de sinistres », explique Andrea Auer, experte Mobilité chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Primes maladie et coronavirus : lourd poids dans le budget des ménages suisses

    Réduction de l’horaire de travail et hausse du chômage, corollaires de la crise du coronavirus, amputent le revenu de nombreux ménages suisses. La charge des primes maladie s’en trouve alourdie : dans le pire des cas, les primes de l’assurance de base la plus chère représentent jusqu’à 16 % des dépenses des ménages, selon une analyse Comparis. « Comme de nombreux ménages disposent de moins d’argent à cause du coronavirus, une augmentation moyenne des primes maladie de l’ordre de 1 % l’an prochain conduira à une charge supplémentaire significative », avertit Felix Schneuwly, expert Assurance maladie chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Malgré l’explosion du commerce en ligne : la confiance à l’égard des boutiques en ligne pour leur gestion des données s’effrite

    Sur les deux dernières années, tous les acteurs Internet sans exception enregistrent une baisse du niveau de confiance que leur accorde la population suisse relativement à leur gestion des données clients. Les boutiques en ligne accusent le recul le plus marqué. C’est ce qu’indique le rapport annuel Sécurité des données et confiance réalisé par comparis.ch. La sécurité des moyens de paiement sur Internet est moins bien notée ; Paypal est le service le plus concerné par ce recul. « Le changement de propriétaire et l’opacité des CGU ont terni la réputation de Paypal », déclare Jean-Claude Frick, expert Numérique chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Les Suisses font plus confiance à l’app SwissCovid qu’aux boutiques en ligne et aux réseaux sociaux professionnels

    L’utilisation de l’application SwissCovid n’est pas à la hauteur des attentes. Et pourtant, la population suisse fait nettement plus confiance à l’application qu’aux boutiques en ligne ou qu’aux réseaux sociaux professionnels. La part de celles et ceux qui n’utiliseraient l’application qu’avec des réserves notoires est trois fois inférieure à celle des personnes qui se déclarent sceptiques quant à la communication de leurs données de carte bancaire ou de leur numéro de téléphone portable sur Internet. Tels sont les résultats d’une enquête représentative de comparis.ch. « Le principal problème avec l’application SwissCovid, c’est clairement le manque d’incitation à déclarer sa contamination éventuelle et à se mettre en quarantaine », déclare Jean-Claude Frick, expert Numérique chez Comparis. L’expert exhorte la Confédération à mieux accompagner les cantons dans leur travail de sensibilisation à l’application au lieu de se concentrer sur le boycott de cette dernière. Afficher l'article ()

  • Les primes d’assurance auto en chute libre

    Les primes d’assurance automobile atteignent des plus bas record. Une assurance casco complète coûte en moyenne 8,4 % moins cher que l’an dernier. Depuis 2017, les primes ont chuté de plus de 15 %, en moyenne. Tels sont les résultats d’une analyse Comparis. « La digitalisation et l’entrée sur le marché d’assureurs directs érodent les primes », déclare Andrea Auer, experte Mobilité chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Moyens de paiement : la crise du coronavirus booste l’utilisation des cartes bancaires et du smartphone

    La crise du coronavirus est à l’origine d’une montée en puissance du paiement sans contact. En Suisse, trois personnes sur quatre paient au moyen d’une carte de crédit ou de débit sans entrer leur code PIN. Jusqu’à présent peu répandu, le paiement mobile a par ailleurs connu une forte progression. En raison du coronavirus, une personne sur quatre en Suisse n’a plus du tout d’argent liquide sur elle. Telles sont les conclusions d’une enquête représentative de comparis.ch. « En relevant la limite des paiements sans contact de 40 à 80 francs en avril dernier, les fournisseurs de cartes suisses ont véritablement dynamisé le paiement sans contact via les cartes de crédit ou de débit », déclare Michael Kuhn, expert Comparis. Afficher l'article ()

  • Cartes de stationnement résidentiel : des écarts de prix exorbitants de plus de 1000 francs

    En Suisse, les différences de prix des cartes de stationnement permanentes sont considérables : à Riehen, il faut débourser 8 francs pour une carte annuelle, contre 1080 francs à Wetzikon. C’est ce qu'indique une étude comparative réalisée par Comparis et portant sur les 40 plus grandes villes de Suisse. « Ce n’est pas tout à fait un hasard si les villes qui se montrent généreuses envers les riverains et riveraines ne disposant pas de leur propre place de parc sont aussi des localités où les impôts sont très élevés », déclare Leo Hug, expert Taxes et prélèvements chez Comparis. Selon lui, dans les régions où l’imposition est forte, les gens sont en effet moins disposés à payer davantage de taxes. Afficher l'article ()

  • Coronavirus ou non, pour la population suisse, les prix de l’immobilier résidentiel vont rester stables voire progresser

    Malgré la crise du coronavirus et le ralentissement économique qui en découle, plus de 60 % des Suissesses et des Suisses s’attendent à ce que les prix des logements à usage personnel restent stables ou évoluent à la hausse dans les 12 prochains mois. C’est ce qu’indique une enquête représentative de Comparis. « Au Tessin, les attentes en matière de baisse des prix sont plus prononcées qu’en Suisse alémanique et qu’en Romandie », observe Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis. Afficher l'article ()

  • Six assureurs maladie en tête du classement

    Exercice renouvelé pour 2020 : les consommateurs ont une nouvelle fois sélectionné les meilleurs établissements hypothécaires et compagnies d’assurance, leur attribuant la note Comparis. Cette année, les clients les plus satisfaits sont ceux des six caisses maladie Helsana, KPT, ÖKK, Progrès, Sanitas et Swica ainsi que ceux des assureurs automobile et ménage La Mobilière et Vaudoise. L’établissement hypothécaire le mieux noté est le groupe bancaire Raiffeisen. Tel sont les résultats de l’enquête représentative de comparis.ch conduite annuellement. Afficher l'article ()

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch