Coronavirus : en 2020, la suppression des primes touche essentiellement le personnel aux revenus intermédiaires

Enquête représentative Comparis sur les primes de Noël


La prime de Noël est un sujet qui inquiète les salarié·e·s. En temps normal, ils sont près d’un tiers à recevoir un bonus. Mais fin novembre 2020, à peine un quart d’entre eux avait reçu l’assurance de leur employeur qu’ils en toucheraient un. Ainsi, les personnes aux revenus intermédiaires, compris entre 4000 et 8000 francs, sont particulièrement touchées par la suppression de la prime de Noël. C’est ce qu’indique une enquête représentative de Comparis. La plupart du temps, les entreprises avancent la mauvaise marche des affaires et la crise du coronavirus pour justifier cette suppression.

Le communiqué de presse est disponible en téléchargement :

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch