Plus d’1,2 million d'assurés pourraient réduire leurs primes maladie de 40 % ou plus en 2020 également

Analyse Comparis sur les primes maladie 2020


L’augmentation moyenne des primes 2020 de l'assurance de base ne s’élève qu’à 0,2 %. Et pourtant, en changeant de caisse maladie, de franchise et/ou de modèle, plus d’1,2 million d’adultes pourraient faire baisser de 40 % et plus le poids des primes dans leur budget. La prudence s’impose pour les caisses affichant des baisses de primes : les assureurs avec les rabais les plus importants continuent à afficher des tarifs pouvant être supérieurs de plus de 16,0 % à ceux du produit le plus avantageux de la région de primes concernée. On relève aussi que dans les grandes villes, Helsana et CSS ne font pas partie du classement de tête des baisses des primes. C’est ce que révèle une analyse du comparateur sur Internet comparis.ch.

Zurich, le 23 octobre 2019 – Même si l’année 2020 ne sera pas marquée par l’augmentation des primes, le potentiel d’économies reste important dans l'assurance maladie obligatoire. Plus d’1,2 million d'assurés adultes auraient la possibilité d’abaisser de 40 %, ou plus, la charge que représente leurs primes maladie pour l’année à venir. Tels sont les résultats d’une analyse effectuée par le comparateur sur Internet comparis.ch sur les données de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en matière de primes. Ces assurés pourraient concrétiser leur potentiel d’économies en passant à l’une des cinq caisses maladie les moins chères de leur région et/ou en augmentant leur franchise et/ou en optant pour un autre modèle d'assurance auprès de leur caisse maladie actuelle.

L’examen des cinq assureurs majeurs de chaque région (regroupant près de 60 % des assurés avec une police d’assurance de base) révèle un potentiel d’économies maximal de 56 %, ou de 3147 francs, pour 2020. C’est celui dont pourraient bénéficier les 1669 assurés valaisans d’Easy Sana avec le modèle standard (région OFSP VS2) en choisissant le modèle Telmed d’Atupri.

Des primes jusqu’à 30 % inférieures pour les franchises de 300 francs

Il est peu probable que les assurés rencontrant des problèmes de santé et s'attendant à des frais de traitement élevés au cours de l’année à venir, choisissent de relever le montant de leur franchise. Mais, là aussi, plus de 170 000 adultes ayant opté pour la franchise minimale de 300 francs pourraient bénéficier d’un potentiel d’économies de 20 à 30 % en changeant de modèle et/ou d’assurance (encore une fois, en passant à l’une des cinq caisses maladie les plus avantageuses de leur région de primes).

« Dans les sondages, de nombreux assurés se lamentent au sujet de primes maladie trop élevées. Bien souvent toutefois, ils n’ont pas la moindre idée des économies qu’ils pourraient réaliser ou bien ils pensent que comparer et changer de caisse maladie prend nettement plus de temps que ce n'est véritablement le cas », observe Felix Schneuwly, expert Assurance maladie chez Comparis.

Les tarifs des champions de la baisse dépassent en partie de plus de 16 % ceux de l’assureur le plus avantageux dans la région

Pour l'année à venir, plusieurs caisses maladie abaissent leurs primes dans l’assurance de base. Il n’empêche que les personnes assurées auprès de ces caisses maladie pourraient infléchir le niveau de leurs primes de manière encore plus significative. C’est en effet ce qu’une analyse effectuée par comparis.ch a permis de révéler. Dans les villes de Bâle, Bellinzone, Berne, Genève et Zurich, les assureurs avec les plus fortes diminutions ont fait baisser leurs primes sur une échelle allant de 3,0 % (Bellinzone) à 10,6 % (Zürich), sachant que les assurés bénéficiant de la réduction la plus importante (10,6 %) ont opté pour le modèle Telmed et la franchise à 2500 francs auprès de la caisse Avenir, qui fait partie du Groupe Mutuel. À Bellinzone, les assurés du Groupe Mutuel avec le modèle du médecin de famille (franchise 2500 francs) sont ceux dont la réduction est la plus faible, à savoir 3 %. À Genève, les assurés du Groupe Mutuel et de sa filiale Easy Sana ayant opté pour le modèle du médecin de famille (franchise de 2500 francs) paieront 5,1 % de moins l’année prochaine. Les assurés Easy Sana habitant à Bâle ayant opté pour le modèle Telmed ou médecin de famille (franchise à 2500 francs) économiseront 5,7 %. Et les assurés bernois de Philos avec le modèle du médecin de famille, eux aussi avec une franchise de 2500 francs, dépenseront 8,4 % en moins l’année prochaine pour leur prime.

Malgré ces réductions, les assurés concernés s’acquittent de primes élevées. En effet, les primes des acteurs les plus chers sont encore jusqu’à 16,5 % supérieures à celles des offres comparables les plus avantageuses de la même région. Directement concernés : les assurés Philos avec le modèle du médecin de famille (franchise 2500 francs) à Zurich. Changer pour l’offre équivalente d’Assura leur permettrait d’économiser 640 francs. Le montant le plus élevé en chiffres absolus, à savoir 680 francs, profiterait aux Genevois assurés chez Easy Sana avec le modèle du médecin de famille et la franchise à 2500 francs s’ils passaient chez Assura.

En amont de la communication officielle des primes par le Conseil fédéral, les deux caisses maladie CSS et Helsana avaient annoncé, gros titres à l’appui, leur intention de faire baisser leurs primes. Un comparatif des cinq assureurs maladie affichant les baisses de primes les plus importantes pour chacune des villes de Bâle, Bellinzone, Berne, Genève et Zurich montre toutefois que ces deux grandes caisses maladie n'apparaissent nulle part dans le top 5. « Les effets d’annonces en matière de baisse de primes font partie du jeu sur le marché. Mais en faisant aveuglément confiance aux caisses maladie sans comparer, on peut, dans bien des cas, continuer à payer trop même avec une baisse de primes (chez l’assureur actuel) », met en garde F. Schneuwly.

Il n’y a pas que le prix qui compte

Si une prime est avantageuse, cela ne veut pas dire pour autant qu’elle est « bonne » du point de vue d’une qualité de service irréprochable. Car, si dans l’assurance de base les caisses maladie proposent toutes les mêmes prestations, elles n’offrent pas toutes le même niveau de service à leurs clients. En effet, les caisses maladie les plus avantageuses sont avant tout celles qui demandent à leurs assurés d'avancer le montant de leurs factures médicales (principe du « tiers garant »). « Il est conseillé aux personnes ayant des budgets serrés de bien se renseigner sur les modalités de décompte et de remboursement avant de changer de caisse », recommande F. Schneuwly. Les notes de satisfaction client sont aussi un élément qui fournit une bonne base d’appréciation en ce qui concerne la qualité d’une (nouvelle/autre) caisse maladie.


Méthode

Sur la base des données de l’Office fédéral de la santé publique relatives aux primes d'assurance 2020, Comparis a étudié le potentiel d'économies des assurés adultes dans toutes les régions de Suisse. L’analyse a porté, pour chacune des régions de primes, sur les cinq assureurs majeurs et sur les cinq caisses les plus avantageuses (détenant au moins 100 assurés) ainsi que, dans le cadre du comparatif d’un produit pour les villes de Bâle, Bellinzone, Berne, Genève et Zurich, sur les cinq caisses maladie offrant les baisses de primes les plus significatives et sur les cinq assureurs les plus avantageux.

Plus d’informations
Felix Schneuwly
Expert Assurance maladie
Téléphone : +41 79 600 19 12
Courriel : media@comparis.ch
comparis.ch

 

À propos de comparis.ch
Avec plus de 100 millions de visites chaque année, comparis.ch compte parmi les sites Internet les plus consultés de Suisse. L’entreprise compare les tarifs et les prestations des caisses maladie, des assurances, des banques et des opérateurs télécom. Elle présente aussi la plus grande offre en ligne de Suisse pour l’automobile et l’immobilier. Avec ses comparatifs détaillés et ses analyses approfondies, elle contribue à plus de transparence sur le marché. comparis.ch renforce ainsi l’expertise des consommateurs à la prise de décision. Entreprise créée en 1996 par l’économiste Richard Eisler, comparis.ch emploie aujourd’hui quelque 180 collaborateurs à Zurich.

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch