Les Suisses trichent avec succès lors de leurs candidatures pour un logement

Enquête Comparis sur la lutte entre locataires potentiels


La recherche de logement est particulièrement difficile à Genève, Lausanne et Zurich. Seuls ceux qui se présentent comme un locataire idéal ont une chance d’obtenir un logement. Le tabagisme, les animaux de compagnie, les instruments de musique ou les hobbies bizarres sont des critères éliminatoires. Raison pour laquelle certaines candidatures sont trafiquées : une personne sur sept admet avoir déjà donné au moins une fois des informations fausses ou incomplètes. Cela a réussi à la plupart d’entre eux, et ils seraient prêts à recommencer. C'est ce que révèle une enquête représentative de comparis.ch, le comparateur sur Internet.

Zurich, le 15 juin 2017 – La recherche d’un nouveau logement ressemble de plus en plus à celle d'un nouveau travail. Aujourd’hui, celui qui ne présente pas un dossier parfait n’a pas la moindre chance. 38 % des citadins suisses déclarent que le chemin vers leur logement de rêve est un chemin éprouvant. Pour cette raison, 15 % de personnes ont déjà omis un détail croustillant dans leur dossier de candidature. Selon leurs déclarations, cela a réussi à la majorité d’entre eux (78 %), et 80 % ont déclaré être prêts à recommencer.

Les Genevois, les Lausannois et les jeunes gens trichent plus volontiers

Plus de 20 % des Genevois et des Lausannois admettent avoir donné des informations fausses ou incomplètes lors d’une candidature pour un logement. En Suisse alémanique, il y a moins de tricherie : à Bâle 16 %, à Zurich 13 % et à Berne 12 %. Outre le rideau de rösti, on note une autre différence significative : la tranche d’âge des 18 à 39 ans (20 %) a faussé ou dissimulé des détails plus souvent que toutes les autres tranches d’âge. « Il n’est pas recommandé de faire de fausses déclarations lors d’une candidature pour un logement. En fonction de la portée de la fausse déclaration, elle finira éventuellement par éclater au grand jour. Les petites irrégularités dans le dossier des locataires peuvent facilement être compensées par une bonne impression personnelle lors de la visite », déclare Nina Spielhofer, porte-parole Immobilier & Maison chez comparis.ch.

Vêtements stricts ou tenue habituelle pour visiter un logement

36 % des personnes interrogées admettent ne pas avoir prêté d’attention particulière à leur présentation vestimentaire lors de la visite d‘un logement et s’être rendus au rendez-vous dans leur tenue habituelle. 32 % ont souhaité laisser une impression aussi sérieuse que possible, et se sont habillés comme pour un entretien d’embauche. 29 % ont choisi un look élégant et sportif et ont choisi leurs vêtements avec plus de soin que d’habitude. Avec seulement 3 %, les tenues sexy ou provocantes étaient les moins citées. Fait marquant : à Lausanne (46 %) et à Genève (45 %), la valeur accordée aux vêtements sérieux et élégants était la plus élevée. « Dans ces deux villes, le processus de candidature est le plus difficile, et on se servira donc de vêtements convenables afin de laisser une bonne impression lors de la visite, comme pour un entretien d’embauche », affirme Nina Spielhofer, qui ajoute : « Des vêtements inappropriés ou une apparence peu soignée peuvent ruiner complètement vos chances sur un marché du logement hautement compétitif. »

Méthode

Enquête en ligne représentative réalisée par l'institut de sondage et d'études de marché innofact pour le compte de comparis.ch auprès d'un échantillon de 1011 locataires issus des neuf plus grandes villes de Suisse alémanique et romande. Le sondage a eu lieu en mai 2017.

 

Pour plus d’informations
Nina Spielhofer
Porte-parole Immobilier & Maison
Téléphone : 044 360 53 91
Mobile : 079  390 43 34.
Courriel :
media@comparis.ch
www.comparis.ch

 

À propos de comparis.ch

Avec plus de 20 millions de visiteurs chaque année, comparis.ch compte parmi les sites Internet les plus consultés de Suisse. L’entreprise compare les tarifs et prestations des assurances, telles que les caisses maladie, des banques et des opérateurs télécom. Elle présente aussi la plus grande offre en ligne de Suisse pour l’automobile et l’immobilier. Avec ses comparatifs détaillés et ses analyses approfondies, elle contribue à plus de transparence sur le marché. comparis.ch renforce ainsi l’expertise des consommateurs à la prise de décision. Entreprise créée en 1996 par l’économiste Richard Eisler, comparis.ch emploie aujourd'hui quelque 150 collaborateurs à Zurich.

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch