Le coin presse

  • Moyens de paiement : la crise du coronavirus booste l’utilisation des cartes bancaires et du smartphone

    La crise du coronavirus est à l’origine d’une montée en puissance du paiement sans contact. En Suisse, trois personnes sur quatre paient au moyen d’une carte de crédit ou de débit sans entrer leur code PIN. Jusqu’à présent peu répandu, le paiement mobile a par ailleurs connu une forte progression. En raison du coronavirus, une personne sur quatre en Suisse n’a plus du tout d’argent liquide sur elle. Telles sont les conclusions d’une enquête représentative de comparis.ch. « En relevant la limite des paiements sans contact de 40 à 80 francs en avril dernier, les fournisseurs de cartes suisses ont véritablement dynamisé le paiement sans contact via les cartes de crédit ou de débit », déclare Michael Kuhn, expert Comparis.
    Afficher l'article

  • Cartes de stationnement résidentiel : des écarts de prix exorbitants de plus de 1000 francs

    En Suisse, les différences de prix des cartes de stationnement permanentes sont considérables : à Riehen, il faut débourser 8 francs pour une carte annuelle, contre 1080 francs à Wetzikon. C’est ce qu'indique une étude comparative réalisée par Comparis et portant sur les 40 plus grandes villes de Suisse. « Ce n’est pas tout à fait un hasard si les villes qui se montrent généreuses envers les riverains et riveraines ne disposant pas de leur propre place de parc sont aussi des localités où les impôts sont très élevés », déclare Leo Hug, expert Taxes et prélèvements chez Comparis. Selon lui, dans les régions où l’imposition est forte, les gens sont en effet moins disposés à payer davantage de taxes.
    Afficher l'article

  • Coronavirus ou non, pour la population suisse, les prix de l’immobilier résidentiel vont rester stables voire progresser

    Malgré la crise du coronavirus et le ralentissement économique qui en découle, plus de 60 % des Suissesses et des Suisses s’attendent à ce que les prix des logements à usage personnel restent stables ou évoluent à la hausse dans les 12 prochains mois. C’est ce qu’indique une enquête représentative de Comparis. « Au Tessin, les attentes en matière de baisse des prix sont plus prononcées qu’en Suisse alémanique et qu’en Romandie », observe Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis.
    Afficher l'article

Archives

Liens pour aller plus loin


La Voix des consommateurs

La rédaction de comparis.ch

 

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch