Applications

Téléphonie : des appels par vidéo Whatsapp & Cie. plutôt que par téléphone

ÉTUDES
|
Whatsapp en première place : 87 % des Suisses s’en servent pour téléphoner Photo : comparis.ch

Aujourd’hui, un quart des Suisses privilégie d’ores et déjà les services de données comme Whatsapp, Skype et Facetime pour appeler ses interlocuteurs, souvent avec la vidéo. Et ce ne sont pas que les jeunes qui suivent la tendance.

La téléphonie classique via le réseau fixe ou mobile fait aujourd’hui face à de la concurrence. Comme le montre notre enquête de février 2018, 26 % des Suisses indiquent d’ores et déjà passer leurs appels le plus souvent ou même presque exclusivement via des services de données comme Whatsapp et Cie.

Un phénomène qui dépasse les limites générationnelles

Les alternatives au téléphone rencontrent la plus grande popularité chez les 36-55 ans. Dans cette tranche d’âge, 29 % des Suisses citent les messageries instantanées comme moyens de communication téléphonique favoris. Mais les générations plus âgées ne sont pas en reste : on recense déjà 20 % des plus de 55 ans qui affectionnent ce type d’alternatives téléphoniques.

Whatsapp en première place

Le numéro un incontesté se nomme Whatsapp : 87 % des amateurs d’alternatives au téléphone communiquent via ce service de messagerie instantanée. Loin derrière, il est suivi en deuxième place par Skype, déjà dépassé et cité dans 37 % des cas. Ce service est particulièrement apprécié des plus de 55 ans (42 %) et des moins de 35 ans (38 %). Entre ces deux tranches d’âge, les 36-55 ans sont moins adeptes de Skype (32 %). Enfin, Facebook-Messenger, Facetime qui est proposé par Apple ; Viber, Google Hangouts et Threema sont utilisés par moins d’un cinquième des répondants.

La vidéo très appréciée

Les messageries instantanées sont particulièrement appréciées pour les appels vidéo : 68 % des participants à l’enquête se servent de la fonction caméra. Par ailleurs, 11 % des répondants voient, à chaque fois qu'ils le peuvent, leurs interlocuteurs quand ils les appellent. C'est auprès des jeunes que la visiophonie est la plus populaire : trois quarts des moins de 36 ans passent par la fonction vidéo.

En Asie, la visiophonie appartient au quotidien

Jean-Claude Frick, expert Numérique et Télécom chez comparis.ch, présente les raisons d'un succès qui ne se dément pas : « Whatsapp, notamment, ne balaye pas uniquement le texto classique ; ce service est en passe de dominer le marché de la téléphonie. Pour le consommateur, employer une même application pour la messagerie et la téléphonie est très commode. » Cet engouement croissant pour la visiophonie ne surprend pas J.-C. Frick : « En Asie, la visiophonie fait depuis longtemps partie du quotidien. Désormais, la possibilité de voir son interlocuteur séduit de plus en plus de monde chez nous. Étant donné qu’on trouve aujourd'hui une bonne caméra avant sur n’importe quel smartphone, la tendance à la communication vidéo va se renforcer. »