Prévoyance

Pilier 3a : n'attendez pas la fin de l'année

CONSEILS
|
Versements au pilier 3a : mieux vaut s’y prendre tôt. Photo : iStock / marchmeena29

Les taux d’intérêts sont souvent plus élevés pour les comptes de pilier 3a que pour les comptes d'épargne classiques. Et plus tôt vous effectuez vos versements, plus longtemps vous profiterez d’une rente meilleure. 

 

La politique de taux négatifs de la Banque nationale suisse se traduit entre autres par des intérêts bas record pour les épargnants. Les intérêts des comptes d'épargne se situent actuellement entre 0 et 0,1 %, soit cinq fois plus bas que les taux appliqués aux comptes de pilier 3a. Vous souhaitez profiter le plus longtemps possible de taux intéressants ? Dans ce cas, cotisez le plus tôt possible au pilier 3a dans la nouvelle année. 

Faire des économies d’impôts avec le 3e pilier

En plus de taux d’intérêts préférentiels, vous bénéficiez aussi d’avantages fiscaux :

  • les cotisations au troisième pilier sont déductibles du revenu imposable.
  • De plus, les avoirs de prévoyance ne sont pas soumis à l’impôt sur la fortune,
  • les revenus d’intérêts et de gains en capital sont exonérés d’impôts sur le revenu et de l’impôt anticipé.

Cependant, les versements annuels versés au pilier 3a sont plafonnés : 6826 francs pour les employés ; 34 128 francs ou 20 % du revenu net pour les indépendants non affiliés à un caisse de pension. Ce traitement fiscal avantageux a toutefois un bémol : les avoirs de prévoyance versés au pilier 3a sont bloqués jusque cinq ans avant l’âge de la retraite AVS et ne peuvent être retirés de manière anticipée que sous certaines conditions.

Check-up prévoyance gratuit et sans engagement

Les spécialistes en prévoyance de notre service partenaire Optimatis analysent votre situation de prévoyance avec vous et vous indiquent les différentes possibilités de combler d’éventuelles lacunes de prévoyance tout en économisant des impôts.