Prévoyance

4 astuces budget pour faire d'un rêve une réalité

CONSEILS
|
Les petites graines font les grands arbres – ce qui est vrai en arboriculture l'est aussi en matière de patrimoine. Photo : Markus Spiske / Unsplash

Les tentations sont partout autour de nous : des amis qui déménagent dans l’appartement qu’ils viennent d’acheter, des affiches faisant la promotion de destinations exotiques, les annonces omniprésentes de voitures chics… La publicité sait comment réveiller les rêves enfouis en nous. Mais leur réalisation demande de l’argent.

Il existe différents moyens d’obtenir de l’argent. Le plus rapide et, apparemment, le plus attractif : prendre un crédit privé. Mais consommer à crédit revient cher. Non seulement l’emprunt réalisé doit être remboursé, cela va de soi, mais s’y ajoutent en plus des intérêts à payer tous les mois. Sur le long terme, il est plus intelligent de se créer un petit voire un gros capital en économisant.

Pour y parvenir, discipline et persévérance sont les maîtres-mots. Économiser, ce n’est pas seulement renoncer aux grosses dépenses : c’est aussi faire attention aux petites choses, comme les courses du quotidien ou les sorties. Nous sommes nombreux à avoir pris certaines habitudes, au fil des années, en matière de dépenses. Par exemple, à dégainer en permanence la carte de crédit ou le téléphone pour payer, nous n’avons qu’une mauvaise vue d’ensemble de nos dépenses et ce, jusqu’à l’arrivée du décompte mensuel.

Économiser : oui, mais comment ?

Pour réussir à économiser, il faut se débarrasser des mauvaises habitudes prises dans son rapport à l’argent et s’imposer une certaine discipline, quitte à user de quelques astuces. Par exemple :

1. Définir une limite

Plusieurs banques proposent dans leurs applications de gestion de compte des solutions qui permettent de définir des limites par catégorie de dépenses. Vous pouvez par exemple fixer un plafond au montant que vous dépensez chaque mois en sorties ou en achats en ligne. Les bonnes applications donnent par ailleurs un aperçu journalier de l’épuisement du budget ainsi défini ou vous envoient une notification dès que vous avez atteint une certaine limite. Il peut aussi être judicieux de fixer une limite au montant que vous pouvez retirer chaque mois au distributeur.

2. Gagner une vue d’ensemble

Prenez votre revenu mensuel, déduisez-en vos dépenses régulières et vos dépenses fixes et vous obtenez votre budget disponible. Le calcul n’est pas plus compliqué que ça. Et pourtant, nombreux sont celles et ceux qui n’ont aucune idée du montant de leurs dépenses par rapport à leurs revenus. Il peut donc être utile d’établir un budget : en déduisant de vos revenus le loyer, les frais de l’abonnement de transport, le prix du forfait Internet et les primes d’assurance ainsi qu’une somme en prévision des impôts, vous obtiendrez le montant qui reste à votre libre disposition.

3. Épargner pour différents objectifs

Une fois votre budget établi, il s’agit d’estimer le montant dont vous avez réellement besoin pour vivre (alimentation, habillement, etc.) et de déterminer la somme que vous êtes prêt·e à dépenser en extras (restaurants, etc.). Dans l’idéal, il reste un certain montant que vous pouvez épargner de manière fixe chaque mois. N’oubliez pas que l’argent épargné doit aussi servir à financer les achats de remplacement. Si vous êtes dépendant·e de votre voiture ou de votre vélo, vous devez être en mesure de les remplacer sans délai en cas de sinistre ou de vol. Il est donc judicieux d’économiser sur plusieurs sous-comptes, qui seront tous affectés à des objectifs différents.

4. Réfléchir avant d’acheter

Fixer une limite aux différentes dépenses mensuelles constitue un premier pas dans la bonne direction, mais la tentation peut parfois être grande. Apprenez à éviter les achats spontanés. Avant de sauter sur le nouveau smartphone ou les lunettes de soleil de marque, demandez-vous si vous en avez réellement besoin dans l’immédiat ou si vous feriez mieux de mettre l’équivalent du prix de vente de côté. Si vous souhaitez concrétiser l’achat, il est conseillé de chercher la meilleure offre à l’aide d’un comparateur de prix – par exemple le comparateur de prix Comparis.

Comment me constituer un capital en économisant ?

Pour atteindre vos objectifs d’épargne, il est impératif d’alimenter régulièrement un compte épargne ou un plan d’épargne en fonds. Particulièrement adaptées pour les plus jeunes, ces solutions permettent de se constituer un petit pécule au fil des années. Exemple :

Montant versé par mois 500 CHF
            
Plan d’épargne en fonds Rendement 3 %
            
Total des versements après 10 ans
       
60 000 CHF
            
Épargne disponible après 10 ans
       
69 870,70 CHF
            
Rendement après 10 ans
       
9 870,70 CHF
            

Ces dernières années, la performance des fonds en actions obtenue sur des périodes de placement de plusieurs années était même bien supérieure.

Épargner en faisant des économies d’impôts grâce au pilier 3a

Il est recommandé de réaliser des versements dans le pilier 3a. Chaque franc qui y est investi allège la charge fiscale. En effet, les versements dans le pilier 3a sont déductibles du revenu imposable. À noter toutefois que l’argent placé n’est disponible que cinq ans avant l’âge de la retraite au plus tôt. Un retrait anticipé n’est possible que pour financer l’acquisition d’un bien immobilier ou le démarrage d’une activité indépendante. Il est donc d’autant plus important de trouver un placement avec un bon rendement et des frais bas. Les comptes 3a répondent à ces critères.

D’autres astuces sur le budget du ménage et des informations complémentaires pour gérer efficacement son argent sont à retrouver dans cet article.