Net mouvement des taux indicatifs pour les hypothèques à taux fixe sur dix ans

Baromètre des Hypothèques Comparis – 4e trimestre 2018


Les taux indicatifs des hypothèques à taux fixe ont connu, pour partie, des reculs significatifs au cours du 4e trimestre 2018. Les baisses les plus marquées ont été enregistrées pour les hypothèques à taux fixe sur dix ans. La demande a été étonnamment forte pour les hypothèques à court terme. Tels sont les résultats du Baromètre des Hypothèques de comparis.ch.

Les taux indicatifs des hypothèques à taux fixe sur 10 ans s’élevaient à 1,46 % au quatrième trimestre 2018, soit quelque 16 points de base de moins qu’au troisième trimestre, plaçant ainsi les hypothèques à long terme au niveau de fin 2017.

Les données de HypoPlus, un service partenaire de Comparis, montrent que les clients disposant d’une excellente solvabilité peuvent souscrire une hypothèque fixe sur dix ans à un taux de 0,99 %, un niveau que l’on rencontrait pour la dernière fois il y a un peu plus de deux ans.

Plus bas record pour les hypothèques à moyen terme

Après que les taux indicatifs pour les hypothèques sur cinq ans ont enregistré une légère remontée à 1,13 % au cours du trimestre précédent, la tendance s'est retournée à la baisse au quatrième trimestre 2018. S’établissant à 1,04 %, les taux renouent ainsi avec le plus bas record de l’année 2017. Avec un point de base en moins, les taux des échéances à court terme se situent, quant à eux, à 0,95 %.

 

 

Que signifient les taux indicatifs pour vous ? Calculez dès maintenant le taux que vous pourriez obtenir !

Calcul des taux

La demande pour les échéances courtes à nouveau en recrudescence

La baisse des demandes observée au troisième trimestre pour les hypothèques fixes à échéances longues a perdu de la vitesse au cours du dernier trimestre 2018. Avec une part de 78 % environ, elles restent le choix privilégié. Après la forte augmentation sur les hypothèques à moyen terme au cours du troisième trimestre à près de 18 %, leur part vient se placer à 17,4 %.

La baisse de la demande enregistrée sur les hypothèques à long et à moyen terme a eu une répercussion favorable sur les hypothèques à échéances courtes (de un à trois ans). Leur part a accusé une nette augmentation, passant de 3,6 % à 4,8 %.

« Pour nous, la montée significative de la demande en ce qui concerne les hypothèques à échéances courtes s’explique par le ralentissement de la hausse des taux directeurs », explique Frédéric Papp, expert Argent chez Comparis, notant que la volatilité du climat macroéconomique s’est renforcée au cours de l’année passée. « On peut s’attendre à ce que la remontée des taux par les banques centrales soit opérée moins vite que prévu, » déclare-t-il.

Actuellement, les échéances courtes, avec 0,95 %, sont certes attrayantes, mais les emprunteurs courent le risque de devoir payer des taux plus élevés au moment du refinancement, c'est à dire au plus tard dans trois ans, quand l’hypothèque sera arrivée à échéance.

 

Les taux ont atteint un niveau plancher

Jusqu’à la mi-octobre 2018, les taux indicatifs des hypothèques fixes avaient connu une embellie. Sur les échéances à dix ans, les moyennes se situaient alors à 1,67 %. Depuis, les taux sont en baisse pour toutes les échéances. Selon F. Papp, ce réajustement au cours du quatrième trimestre 2018 est notamment dû à une croissance économique revue à la baisse en Suisse et dans l’Union européenne pour 2018 et 2019.

Il estime que le ballet incessant des hausses et des baisses de taux devrait poursuivre sur sa lancée, faisant remarquer que « Pour l’heure, de nombreuses incertitudes économiques et politiques régissent les marchés financiers ». Les prévisions de la banque mondiale tablent sur un refroidissement de la conjoncture dans toutes les grandes zones économiques.

Malgré les difficultés existant sur le plan politique et économique, les taux semblent toutefois avoir atteint un niveau plancher de l'avis de Comparis. « La probabilité que les taux remontent est plus élevée que celle d’une nouvelle baisse », déclare F. Papp. « Pour un emprunteur, souscrire une hypothèque actuellement signifie donc aussi connaître son propre tempérament face à la prise de risques », recommande l'expert, ajoutant que la situation actuelle offre des conditions intéressantes pour les emprunteurs au profil conservateur souhaitant s’assurer un niveau de taux sur le long terme.


Origine des données
Les données relatives aux taux d'intérêt s'appuient sur les taux indicatifs de plus de 50 établissements de prêt, lesquels sont actualisés quotidiennement et publiés dans l’aperçu des taux. L'expérience montre que, dans la plupart des cas, les taux indiqués dans les offres d’hypothèques sont inférieurs aux taux indicatifs officiels. L'analyse a porté, pour les différentes échéances recherchées, sur les demandes de financement soumises par des personnes ayant obtenu un conseil indépendant auprès de HypoPlus, un service partenaire de comparis.ch. comparis.ch est le plus grand portail immobilier de Suisse. Le prochain Baromètre des Hypothèques paraîtra mi-avril 2019.


Demandez une offre personnelle

HypoPlus, un service partenaire de comparis.ch, compare tous les prestataires et vous recherche la meilleure offre.

Demande d'offre


Cela pourrait aussi vous intéresser :