Économiser grâce au pilier 3a : verser 100 francs et obtenir un rendement de 36 %

Analyse Comparis : économie d’impôts majeure en versant, même peu, au pilier 3a


Comme le montre une analyse de comparis.ch, effectuer des versements au pilier 3a permet d’obtenir des rendements entre 19 % et 36 %, même avec des montants faibles. Un versement de 100 francs permet d’empocher entre 19 et 36 francs. Les Romands sont ceux qui en profitent le plus tandis que les contribuables du canton d’Obwald touchent le moins. 

 

Zurich, le 29 novembre 2018 – La véritable source de rentabilité du pilier 3a ne se trouve pas dans les intérêts perçus ni dans les plus-values générées sur les comptes-titres. Une analyse du comparateur sur internet comparis.ch révèle que les économies d’impôts produites par les versements au pilier 3a entrainent un gain se chiffrant entre 19 % et 36 % du montant versé. Même pour des montants bas de 100 à 1000 francs, les titulaires d’un compte 3a profitent de taux de rentabilité à deux chiffres. L’analyse a porté sur les économies d’impôts potentielles engendrées par des versements de 100, 300, 500 et 1000 francs dans les chefs-lieux de chacun des 26 cantons helvétiques. Elle a été réalisée sur la base d’une personne seule sans enfants, déclarée « sans confession » et disposant d’un revenu imposable de 100 000 francs.

 

Des rendements élevés même pour des versements faibles

 

Concrètement, l’épargnant pris en considération dans l'étude Comparis empoche, selon le canton, un montant compris entre 194 et 361 francs grâce aux économies d’impôts réalisées au moyen d’un seul et unique versement de 1000 francs au pilier 3a. Cela correspond donc à un rendement s’échelonnant entre 19 % et 36 %. Même des versements minimes de 100 francs sont avantageux pour les titulaires de solutions 3a.

 

« Verser 100 francs par an pendant 40 ans sur un pilier 3a rémunéré à un taux moyen de 0,5 % finit par représenter une épargne de 4500 francs, à laquelle viennent s’ajouter les économies d’impôts accordées dans le canton de Zurich, qui se chiffrent au total à 1160 francs », expose Frédéric Papp, expert Banque de Comparis. Un versement du montant maximal actuel de 6768 francs sur une période de 40 ans correspond à des économies d’impôts de 71 000 francs dans le canton de Zurich.

 

Des disparités régionales importantes

 

Les habitants de Sion, le chef-lieu du Valais, bénéficient des avantages fiscaux les plus importants. Le versement d’un montant de 100 francs y est récompensé par l’État d’un crédit d’impôt de 36 francs, soit un rendement de 36 %.

 

Parmi les cantons accordant les crédits d’impôt les plus élevés figurent également les autres cantons romands ainsi que Bâle-Campagne et Berne. Les rendements moyens pour des versements annuels de 100, 300, 500 ou 1000 francs, au choix, y sont compris entre 32 % et 36 %.

 

Avec 19,3 % en moyenne, les contribuables d’Obwald sont ceux qui bénéficient de la rentabilité la plus faible. Les cantons de Suisse centrale et celui d’Appenzell Rhodes-Intérieures occupent le bas du tableau, où la fourchette s’étend de 19 % à 24 %. 

 

Élément déterminant : le taux marginal d’imposition

 

L’effet induit par les économies d’impôts dépend du taux marginal d’imposition individuel. Celui-ci indique la charge fiscale appliquée à la dernière tranche de 100 francs de revenus. « Notre analyse montre clairement que, même dans le contexte actuel de taux bas, il est toujours possible d’obtenir des rendements incroyablement élevés avec les économies d’impôts en lien avec le pilier 3a. Les versements au pilier 3a sont particulièrement intéressants dans les cantons pratiquant une fiscalité élevée », explique F. Papp.

 

Pour pouvoir bénéficier de l'avantage fiscal en 2018, les titulaires d’un compte de pilier 3a ont jusqu’à la mi-décembre pour effectuer un versement. Les banques comme les assureurs disposent d’offres dans ce domaine.

 

Le prix à payer pour des rendements élevés

 

Mais ces rendements relativement élevés ont leur prix. Ainsi, le capital du pilier 3a ne peut être perçu que cinq ans, au plus tôt, avant l’âge de la retraite ordinaire, sauf dans les cinq cas suivants :

 

1.     Acquisition d’un logement

2.     Rachat de cotisations au deuxième pilier

3.     Droit de rente entière d’invalidité, alors que le risque d’invalidité n'est pas couvert

4.     Statut d’indépendant pour l'activité principale

5.     Départ de la Suisse

 

Par ailleurs, le retrait du pilier 3a est soumis à « l’impôt sur le retrait de prévoyance » pour lequel un taux réduit s'applique. Pour établir cet impôt, les cantons utilisent leurs propres tarifs et barèmes. Sur ce plan, une analyse de comparis.ch montre que même pour des avoirs 3a peu importants, il est intéressant de procéder à une répartition sur plusieurs comptes afin de pouvoir échelonner les retraits (cf. lien ci-dessous). Il est conseillé aux épargnants souhaitant aussi compenser la perte de rendement due à l’imposition des versements de capital, de placer au fur et à mesure les économies d’impôts obtenues, de sorte à les faire fructifier.

 

 

 

 

 

Méthode

Sur la base d’un versement au pilier 3a s’élevant respectivement à 100, 300, 500 et 1000 francs, comparis.ch a chiffré le montant des économies d’impôts réalisables pour chacun des 26 cantons, à savoir dans leur chef-lieu. Le Calculateur fiscal de Credit Suisse a été utilisé aux fins du calcul d’impôts, en considérant la situation d’une personne seule sans enfants et déclarée « sans confession » disposant d’un revenu imposable de 100 000 francs.

 

Liens supplémentaires

Étude Comparis sur la répartition du pilier 3a : https://fr.comparis.ch/comparis/press/medienmitteilungen/artikel/2018/banken/3a-konten-vergleich/3a-steuern-sparen

 

 

Plus d’informations

Frédéric Papp

Expert Banque

Téléphone : +41 44 360 34 30

Courriel : media@comparis.ch

comparis.ch

 

 

À propos de comparis.ch

Avec plus de 80 millions de visites chaque année, comparis.ch compte parmi les sites Internet les plus consultés de Suisse. L’entreprise compare les tarifs et les prestations des caisses maladie, des assurances, des banques et des opérateurs télécom. Elle présente aussi la plus grande offre en ligne de Suisse pour l’automobile et l’immobilier. Avec ses comparatifs détaillés et ses analyses approfondies, elle contribue à plus de transparence sur le marché. comparis.ch renforce ainsi l’expertise des consommateurs à la prise de décision. Entreprise créée en 1996 par l’économiste Richard Eisler, comparis.ch emploie aujourd’hui quelque 180 collaborateurs à Zurich.

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch