Netflix : la notoriété est là – mais pas la demande

comparis.ch à propos des forfaits vidéo


Avec le lancement de son forfait vidéo, Netflix a jeté le trouble parmi les prestataires suisses. Cinq mois après son arrivée sur le marché, le constat est plutôt mitigé : bien que les Suisses soient nombreux à connaître le fournisseur américain, seuls 3 % sont abonnés – tels sont les chiffres révélés par une étude menée pour le compte du comparateur sur Internet comparis.ch.

Zurich, le 10 février 2015 – Un abonnement mensuel qui permet de visionner des films et des séries sans contraintes d'horaires de diffusion : voilà qui est désormais possible en Suisse depuis le mois de septembre dernier avec le forfait vidéo de Netflix. Sous la pression du diffuseur américain, Cablecom et Swisscom sont également montés au créneau en lançant leur offre sur le marché.

Véritable poids lourd du secteur, Netflix compte près de 60 millions de clients dans le monde. Mais voilà : quel succès la stratégie du géant américain rencontre-t-elle en Suisse ? Eh bien, il n'est pas aussi grand que les encarts publicitaires pourraient le laisser croire, comme le montre une enquête représentative pour le compte de comparis.ch. Ainsi, les Suisses ne sont que 3 % à posséder un abonnement auprès du fournisseur américain. Ce sont surtout les 15-49 ans (4 %) qui s'abonnent à ce service. Avec à peine 1 % des abonnés helvétiques, la part des 50-74 ans est tout à fait marginale. « Ceci ne surprend guère étant donné que les utilisateurs les plus jeunes sont plus familiers des nouvelles technologies », déclare Ralf Beyeler, expert en télécommunications chez comparis.ch.

Notoriété auprès des jeunes
Résultat intéressant de l'enquête : bien que le service vidéo n'a encore que peu d'abonnés, il jouit toutefois d'une grande notoriété. Près de la moitié des personnes interrogées, soit 45 %, déclare connaître Netflix. « Un chiffre considérable, quant on sait que ce fournisseur n'est présent en Suisse que depuis quelques mois », indique M. Beyeler. Le diffuseur est avant tout connu des jeunes. Ils sont 62 % des 15-29 ans à connaître Netflix tandis que les 30-49 ans atteignent encore les 49 % pour tomber à 29 % auprès des 50-74 ans. « Les chiffres indiquent que Netflix jouit d'une excellente notoriété auprès de la génération Youtube », note l'expert en télécommunications.

Il est également frappant que Netflix dise avant tout quelque chose aux hommes : ils sont 53 % à connaître le nom du prestataire contre seulement 37 % des femmes. Des écarts sont également perceptibles sur le plan régional : le fournisseur américain bénéficie de la notoriété la plus importante en Suisse romande, et de loin. Le diffuseur vidéo y est connu de 54 % des personnes interrogées, leur part baisse à 44 % en Suisse alémanique et à 13 % au Tessin. « Ce manque de visibilité au Tessin s'explique par le fait que l'offre de Netflix n'est pas disponible en italien », déclare Ralf Beyeler. En Suisse, Netflix propose des services en allemand, en français et, souvent, en anglais également.

À la fin janvier, l'institut Link a interrogé, pour le compte de comparis.ch, 1200 personnes âgées de 15 à 74 ans provenant de toutes les régions linguistiques de Suisse.

 

Nous contacter

Relations de presse
Téléphone +41 44 360 53 91
Courriel media@comparis.ch